Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


théâtre Le Jardin de Reconnaissance de Valère Novarina, Théâtre des Argonautes, Marseille, du 3 au 6 février 2011

Retrouvailles avec le Jardin d’Eden, là où l’humanité a, selon la légende, commencé. Tels Adam et Eve, les premiers à expérimenter la vie, un homme et une femme témoignent des joies et souffrances de leur passage sur Terre : la parole, le temps, l’amour, l'incertitude des choses, la peur de la mort. Et le bonheur de dire qu’on traverse un moment exceptionnel et dérisoire. C’est la condition humaine à l'état brut, sauvage, originel. Et chacun peut s'y reconnaître.


théâtre Le Jardin de Reconnaissance de Valère Novarina, Théâtre des Argonautes, Marseille, du 3 au 6 février 2011
Créé le 10 décembre 2010 – Théâtre du Verso (St-Etienne)
Texte : Valère Novarina (Editions POL)
Jeu : Maïanne Barthès, Judicaël Jermer, Matthieu Lemeunier
Mise en scène : Hugues Chabalier
Assistante à la mise en scène : Shams El Karoui
Musique : Pierrick Monnereau
Lumière : Aurélien Guettard
Production United Mégaphone, aide à la création du Conseil Général de la Loire
Coproduction Théâtre du Verso, en partenariat avec la Comédie de St-Etienne

Jeudi 3, vendredi 4, samedi 5 février à 20h30, dimanche 6 février à 17h
Tarifs : 12€ / 8€ (étudiants, demandeurs d'emploi, intermittents) / 5€ (titulaire des minima sociaux, adhérents)

Notes d'intention, Hugues Chabalier

Retour en arrière
Trois sur scène : une « femme séminale » (Eve ?), un « bonhomme de terre » (Adam ?) et une « voix d’ombre » (Dieu ?). On recrée les origines de l’Homme. On rejoue le jardin d’Eden, on passe de l’arbre de la Connaissance à celui de la Reconnaissance. Adam et Eve, plus anciens parents que nous ayons -selon la Bible- premiers êtres humains à connaître l’expérience de la vie : la référence est commune à une très grande partie des êtres humains. Le couple inventé par Novarina, sans rejouer les véritables Adam et Eve, est un parangon de notre humanité, un résumé ; Novarina propose avec eux de connaître à nouveau, « reconnaître», ce qui fonde notre existence d’Homme.

Novarina entremêle l’Ancien et le Nouveau. Passage obligé par la Genèse : Adam est né d’une boule de glaise, de « terre », pétrie par le Créateur, « représenté » par cette mystérieuse Voix d’ombre. « D’ombre » comme si elle était invisible, immatérielle et « Voix » parce que dans la Genèse la Parole est créatrice (« Dieu dit que la Lumière soit et la lumière fut. »). La femme est séminale, rappelant Eve, mère de l’humanité. Ecriture des origines sûrement, mais les références contemporaines ne manquent pas, les personnages semblent appartenir aussi à notre époque. Ce jardin est donc à la fois le jardin d’Eden mythique et un lieu improbable, intangible, idéal en quelque sorte, confirmant l’idée que le paradis est impalpable et qu’on peut seulement se l’imaginer.

Dans cet espace-temps abstrait mais pas tout à fait inconnu, peut naître un théâtre de questionnement sur l’Homme, un véritable théâtre métaphysique. Le Bonhomme de terre et la Femme séminale expérimentent la vie, en témoignent au public : le théâtre est le lieu de la Vie même, débarrassée du réalisme, de la représentation mimétique et d’une intrigue conventionnelle. Ne reste que la vie à l’état premier. L’essentiel. Dans lequel le public peut se reconnaître.

Au commencement était le verbe (et l’acteur…)

Chez Novarina, comme dans les Ecritures, la Parole est créatrice. Dès lors qu’une chose est dite, elle apparaît, non pas physiquement mais dans l’esprit de celui qui écoute. Novarina tente de faire rentrer le monde entier dans un théâtre, uniquement par la parole. Il surgit alors de scène une Parole quasi matérielle qui tient lieu d’action. La folie du texte contraste avec l’épure du plateau, espace nu, brut, sauvage - une boîte noire, fermée et enclose (à l’image du paradis originel, « pairi daiza », « jardin clôturé », en persan).

Je cherche un théâtre des acteurs. Où la puissance, l’énergie, la folie des acteurs pulvérise la scène. Un acteur, ça peut anéantir le monde. Sauf que son monde, c’est la scène. Et uniquement la scène. Mais qu’au moins, ce lieu-là soit son paradis.

Je trouve chez Novarina cette parole qui permet aux acteurs de reprendre la scène. Son texte est une épreuve, un épuisement, un jusqu’auboutisme joyeux, généreux, brut. Constamment, s’échappent des acteurs la vie, la rage, l’amour, le désespoir, l’enthousiasme (la liste ne saurait être exhaustive…) Il y a quelque chose de la langue des prophètes, des trompettes devant les murs de Jéricho. Une parole autre que quotidienne et réaliste, dont le sens ne saurait être définitif et qui se lie, magie du théâtre, avec le mystère du jeu des acteurs.

« Travailler pour l’incertain ; aller sur la mer ; passer sur une planche »
(Blaise Pascal, cité par Valère Novarina.)

Le jardin de reconnaissance est pour le public et les acteurs une traversée : de la langue, des sentiments, des énergies, des sensations. Un théâtre toujours en mouvement. Comme la pensée. Mais de manière sauvage. Et là, le théâtre ressemble aux oeuvres singulières de l’Art Brut. Aux constructions inclassables du Facteur Cheval. Les acteurs ne sont jamais loin de l’improvisation, de la possibilité de l’instant, ils peuvent enfourcher d’imprévisibles montures. L’écriture de Novarina est un des plus beaux cadeaux à offrir à un acteur.

Et par ailleurs, il y a aussi de l’intime, du petit, du confident (on ne saurait toujours être sujet aux orages et aux déluges). 3 acteurs seulement : au-delà de la performance, régal des acteurs et du public, peut se tisser un lien particulier scène – salle. Le grand questionnement des personnages peut aussi se transmettre au public autrement que par la profération, l’ampleur, l’excès.

Représenter le paradis ?

L’espace du paradis, légendaire, fondateur mais sans traces connues est avant tout fantasmé. La légende de nos origines commence donc par la légende du lieu. Lieu dont l’homme fut banni, il reste un idéal perdu, qu’il faudra d’une manière ou d’une autre reconquérir. Les représentations humaines du paradis en font un jardin, chose identifiable, mais puisqu’aucune image réelle ne nous est parvenue, il est souvent teinté de rêverie, d’imaginaire, d’irréalité et des sentiments que l’artiste a voulu y adjoindre (cf Le jardin des délices de Jérôme Bosch, La chute de l’homme de Cranach, La tentation d’Eve de William Blake).

Il nous reste donc un imagier commun, quelques références connues et partagées par une grande partie de l’humanité, il nous reste la pomme, le serpent, l’arbre… Néanmoins, il ne me semble pas intéressant en soi de reconstruire le paradis sur le plateau. Il doit demeurer un lieu chimérique, abstrait, irreprésentable, un lieu de tous les possibles. La scène pourrait être le paradis ou nulle part, aujourd’hui ou aux origines. Nous représenterons plutôt l’idée du paradis, son possible, qu’une quelconque reconstitution pseudo-historique. Toujours dans l’idée d’une épure spatiale, la Parole remplissant le vide.

Aussi, cet entre-deux peut nous questionner sur la manière d’envisager le paradis aujourd’hui, entre le cliché et l’idéal.

On nous vante souvent les mérites de tel ou tel lieu de villégiature estivale colorée du terme « paradisiaque » : l’été semble être le temps du paradis, de l’insouciance ; les Grandes Vacances sont une des possibilités actuelles de connaître –temporairement- le paradis. Les personnages du Jardin de Reconnaissance vont de leur apparition sur scène (comparable à une naissance) à leur disparition (la fin de la pièce évoque l’imminence de leur mort) : leur vie entière condensée en douze séquences peut être figurée aussi par le défilement d’une année entière. On commencerait par l’Eté, temps du paradis, pour s’enfoncer de plus en plus dans la difficulté et la souffrance d’être des humains, jusqu’à la mort, qu’on représente facilement sous les traits de l’Hiver.

Il s’agit donc de jouer avec ces clichés de représentations, afin de rester dans cette idée de connu-inconnu, identifiable-non identifiable. Et surtout, dans l’idée d’une fugacité des choses, de leur évanescence. Comme la parole, cet impalpable qui remplit l’air et disparaît sitôt apparu.

Fugaces

La vie d’un Homme est chose courte, éphémère, ridicule. A l’échelle du Temps, nous sommes poussière. Rien n’est durable, définitif, la mort arrive aussi vite que la Vie.

Et le théâtre, la chose est connue, reste par excellence le lieu de l’éphémère : Verba volant, scripta manent avaient prévenu les Romains. Le Jardin de reconnaissance rend compte de ces fugacités, auxquelles s’ajoute une sensation particulière que donne la Parole novarinienne. Rien n’est incompréhensible ni barbare, tout arrive au spectateur mais celui-ci est tellement assailli qu’il reçoit mais n’a pas le temps de « digérer », d’assimiler, d’encaisser. Va sur lui un tsunami plus qu’une onde claire. Les paroles ainsi déversées sont captées mais à toute vitesse, une parole remplaçant l’autre. Ce qui en fait des bribes éphémères, des étoiles filantes, des « traces incertaines » (pour reprendre J-L Lagarce). Et c’est un vrai délice, déstabilisant et inhabituel. Une pluie dont on sentirait toutes les gouttes sans pouvoir les comptabiliser. Le spectateur assailli de mots n’a plus le temps de « réfléchir », non que nous ne sollicitions pas son intellect ni sa sensibilité, mais au contraire, nous les sollicitons « trop », tout le temps, sans repos (le silence appartenant à la fin, à la mort). Et le plaisir de la représentation vient aussi de ce jeu étrange et surprenant, vertigineux.

Ainsi, la vie d’un Homme et sa parole se ressemblent. Ephémères comme le paradis, le bonheur, l’amour, fugaces, filantes, poussières dans le rayon de soleil, escarbilles échappées du foyer.
Hugues Chabalier


Pierre Aimar
Mardi 1 Février 2011
Lu 1369 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 96



Inscription à la newsletter



Annulation des festivals estivaux : la triste liste


23ème  Festival Vochora : projet de report a l’automne   
Les incertitudes sur l’accueil des artistes étrangers et sur les conditions des concerts in situ nous ont contraints d’annuler avec regret l’édition d’été du 23ème festival Vochora. Motivés par la nécessité de relancer la vie culturelle et artistique dans nos territoires, et de retrouver au plus tôt le plaisir du spectacle vivant , l’association Vochora travaille au report du festival du 17 au 31 octobre, pendant les vacances de la Toussaint .
La majorité des partenaires institutionnels nous ont donné leur accord pour cette session automnale.

Report des Belles Journées à Bourgoin-Jaillieu
L’édition 2020 prévue les 11 et 12 septembre au parc des Lilattes ne pourra pas avoir lieu compte-tenu du contexte sanitaire et des incertitudes liées à la pandémie de la Covid-19. Cette annulation ne remet pas en cause l’événement phare de la vie culturelle locale. Les Belles Journées sont d’ores-et-déjà reprogrammées l’année prochaine pour animer le parc des Lilattes et Bourgoin-Jallieu les 10 et 11 septembre 2021.

Report de la Biennale d'art contemporain de Lyon à septembre 2022
La Biennale de Lyon, en accord avec Sam Bardaouil et Till Fellrath, commissaires invités, et les partenaires publics, a décidé de reporter à septembre 2022 la 16ème édition de la Biennale d’art contemporain de Lyon, initialement prévue en 2021.

Transformation du festival d’Ambronay 2020
C’est avec regret que le constat suivant s’est imposé à l’association : la programmation telle que prévue pour le 41e Festival d'Ambronay ne pourra avoir lieu compte tenu des contraintes sanitaires connues à ce jour.
Le Conseil d'Administration a approuvé l'idée d'un travail pour définir une nouvelle forme de proposition artistique pour la rentrée culturelle (septembre-octobre 2020).

Report de la 9e édition du Festival De l'écrit à l'écran à Montélimar
En raison de la crise sanitaire actuelle et dans un souci d’assurer en toute sécurité et dans des conditions optimales l’accueil du public, la 9ème édition du Festival De l’écrit à l’écran, qui devait initialement se dérouler du 18 au 26 septembre 2020 à Montélimar, est reportée.
Elle se tiendra du 10 au 15 novembre 2020 à l’Auditorium Michel Petrucciani et dans les salles de cinéma partenaires.

Grignan - Les Fêtes nocturnes reportées à 2021
Malgré une volonté forte et collective de maintenir ce rendez-vous estival incontournable dans la Drôme, le capitaine Fracasse n'entrera pas en scène cet été à Grignan. Il faudra patienter 1 an pour assister, au château, à l'adaptation fougueuse et originale du roman de Théophile Gautier par Jean-Christophe Hembert.

Lodève annulation de l'édition 2020 du festival Résurgence
Mais l'envie de vous revoir autour de propositions artistiques reste intacte. Nous cherchons des solutions pour imaginer la prochaine saison.

Le Festival du Château de Solliès-Pont est reporté à 2021
Suite au décret du 11 mai 2020, les évènements réunissant plus de 5 000 personnes sont interdits jusqu’au 31 août 2020.
Le Festival du Château de Solliès-Pont n’est donc pas épargné et nous sommes donc contraints de le reporter à l’année prochaine. Nous travaillons actuellement sur le report de la programmation du festival et nous vous tiendrons informés, dans les plus brefs délais, sur celle-ci ainsi que sur les modalités de billetterie.

Annulation du festival de Chaillol
Tristesse à l'heure d'annoncer, le cœur lourd mais l'esprit clair, l'annulation sans report de l'intégralité de la 24e édition du Festival de Chaillol.
Michaël Dian, le bureau et l'équipe de l'Espace Culturel de Chaillol

Un été sans Woodstower à Miribel-Jonage
En concertation avec notre partenaire et terre d’accueil le Grand Parc Miribel Jonage, nous avons dû prendre cette triste décision : le festival Woodstower n’aura pas lieu cet été. On vous donne rendez-vous l’année prochaine du Jeudi 26 au Dimanche 29 août 2021 pour de nouvelles (et belles) aventures.

Dijon - pas d’édition 2020 du VYV Festival
La triste nouvelle est donc qu’il n’y aura pas d’édition 2020 du VYV Festival.
La bonne nouvelle est que la deuxième édition du VYV Festival se tiendra les 12 et 13 juin 2021 au Parc de la Combe à la Serpent, sur les hauts de Dijon.

Cusset (Allier). Les Nuits d’été programmées du 17 au 19 juillet 2020 sont annulées
Prévu du 17 au 19 juillet 2020, le Festival Nuits d’été est annulé en raison des mesures de sécurité sanitaire et de distanciation sociale. Les grands rassemblements culturels n’étant pas autorisés par les pouvoirs publics, la Ville de Cusset va procéder au remboursement des billets des festivaliers.
Les billets achetés pour l’édition 2020 pourront être remboursés à partir du 15 Juin.
- Sur les sites de la Fnac, Billet Web et de Carrefour en se connectant sur la plateforme,
- Pour les billets achetés au Théâtre de Cusset, contacter la régie au 04 70 30 89 47.

L'exposition « Monaco et l’Automobile, de 1893 à nos jours » est annulée.
La crise sanitaire du Covid-19 et ses multiples conséquences rendent son organisation impossible ; Monaco et l’Automobile, de 1893 à nos jours, était programmée du 11 juillet au 6 septembre 2020.

Le Festival de Cornouaille présente sa collection Automne-Hiver !
Le Festival de Cornouaille, qui se tient habituellemnet au mois de juillet à Quimper en Bretagne, se déroulera exceptionnellement en fin d'année.
Le premier événement de l'édition 2020 : Le Cyber Fest Noz #22, le plus grand fest-noz du monde, organisé le 19 décembre par le Festival de Cornouaille et An Tour Tan.

Ambronay - La 23e Academy reportée en 2021
L'EEEMERGING+ Academy, héritière de l'Académie baroque européenne d'Ambronay, devait se dérouler entre mai et juillet sous la direction de Geoffroy Jourdain. Dans la situation exceptionnelle que nous traversons, la mobilité très incertaine des artistes à l'échelle européenne et l'annulation des neuf dates de la tournée d'application nous ont obligés à reporter cette Académie d'un an avec la même équipe artistique.
Rendez-vous en 2021 !

Annulation de la 12e édition du Festival Résonance, Avignon
Elle devait se dérouler du 30 juillet au 2 août 2020.
Rendez-vous donc du 29 juillet au 1er août 2021 pour qu’Avignon résonne à nouveau au son des musiques électroniques.

Le 10e festival AMERICA reporté à septembre 2021
En raison de la crise sanitaire sans précédent que nous traversons, et de ses multiples conséquences, il nous semble impossible d’assurer en toute sécurité en septembre prochain le voyage et le séjour de dizaines d’écrivains originaires du continent nord-américain, tout comme d’accueillir dans des conditions satisfaisantes à Vincennes des milliers de passionnés de littérature.
C’est pourquoi nous avons pris la décision, en accord avec la Ville de Vincennes, de reporter d’un an la dixième édition du festival biennal AMERICA, qui devait initialement se dérouler du 24 au 27 septembre 2020. Elle accueillera les mêmes invités réunis autour de la thématique Voix d’Amérique du 23 au 26 septembre 2021.

Festival FiestA Sete report 24 juillet 6 aout 2021
Face à la pandémie que nous traversons, à l’impossibilité d’accueillir des artistes internationaux due à la fermeture des frontières, de disposer des lieux d’accueil des concerts et surtout tenant compte de l’état d’urgence sanitaire de notre pays, nous avons le regret de vous annoncer le report à l’été 2021 de la 24e édition du festival Fiest’A Sète qui devait avoir lieu du 21 juillet au 6 août 2020.

Le 30e Festival de Thau met le cap sur l'automne !
Nous avons envisagé ce 30e festival autrement, en proposant toute une partie de l’édition couplée avec les 9es Automnales du Festival de Thau, événement de territoire mêlant rendez-vous musicaux et rendez-vous éco-citoyens se déroulant en novembre. Nous proposerons ainsi tout un programme sur 8 semaines qui débutera le 2 octobre 2020, avec concerts, expositions, éco-dialogues, tables rondes, projections, randonnée artistique, stage de percussions... Ce sera le Festival de Thau en automne !

Report de la Biennale d'art contemporain de Lyon à septembre 2022
La Biennale de Lyon, en accord avec Sam Bardaouil et Till Fellrath, commissaires invités, et les partenaires publics, a décidé de reporter à septembre 2022 la 16ème édition de la Biennale d’art contemporain de Lyon, initialement prévue en 2021.
La situation sanitaire internationale actuelle ralentit considérablement les possibilités de résidences et de productions, les interactions entre les projets artistiques et le monde économique, et les collaborations avec le tissu associatif. Dans ce contexte particulier, ce report s’impose afin de préserver la qualité des liens entretenus avec les artistes qui fait la renommée de la Biennale de Lyon.

Festival Mima annulation de la 32ème édition - Rendez-vous en août 2021 !
Ce n’était presque plus un secret, mais il faut à présent l’écrire et l’officialiser, nous vous donnons rendez-vous en août 2021 pour la prochaine édition du Festival Mima.

Annulation du 13e Festival Flamenco de Rivesaltes 2020
Les conditions ne sont plus réunies pour qu’ait lieu la 13e édition du Festival Flamenco prévue à Rivesaltes du 17 au 22 Août.
Lorenzo Ruiz, Directeur Artistique du Festival Flamenco de Rivesaltes

La XX° édition du festival Opéra en plein air est décalée à 2021
Nous sommes contraints de reporter à l’été 2021 notre production de Madame Butterfly de Giacomo Puccini, dans la mise en scène d’Olivier Desbordes. Le Piccola Opera, créé spécialement par Nicolas Slawny pour les très jeunes mélomanes, est également reporté à l’été 2021. Lieux des présentations : Domaine départemental de Sceaux, Domaine national de Saint-Germain-en-Laye, Hôtel national des Invalides, Cité de Carcassonne, Château de Gerbéviller.

Annulation du festival Jazz à Junas
Nous avons jugé qu’il n’était pas possible de réunir toutes les conditions fondamentales et cette situation nous a obligé à annuler cette 27ème édition " Retour vers l’Angleterre ".

Report du Festival International de Mandoline de Castellar à 2021
L’édition 2020 du Festival International de Mandoline de Castellar n’échappe pas à la règle et doit donc être annulée. La bonne nouvelle est que la majorité des musiciens nous ont déjà confirmé leur participation pour l’édition de 2021 (21 – 24 juillet) de notre Festival .
Claude-Christian Pierre, Président ; Sabine Marze, Directrice Artistique

Annulation du Crest Jazz Festival
C’est avec émotion et tristesse que nous vous annonçons l’annulation de cette édition 2020 du Crest Jazz Festival. Nous vous donnons rendez-vous du 30 juillet au 7 août 2021 pour une 45 ème édition de Crest Jazz Festival qui n’en sera que plus belle et plus émouvante.

Annulation 64e édition Gstaad Menuhin Festival
Pour la première fois en 64 ans d'existence, le Conseil d'administration et la Direction du Festival sont contraints d'annuler l'ensemble des concerts et événements du Gstaad Menuhin Festival & Academy prévus durant l'été 2020.
Le 29 avril, le Conseil fédéral a interdit la tenue de grandes manifestations de plus de 1000 visiteurs jusqu'à fin août 2020.
Active depuis juin 2017, la plateforme digitale continue à fonctionner sans frais et offrira régulièrement ces prochains mois de nouveaux contenus exclusifs et originaux.

Avignon, La Fabrik' Theatre jette l'éponge
Vous pouvez retrouver les spectacles qui devaient se jouer à la Fabrik’Théâtre à l’occasion du Festival OFF d’Avignon 2020 en cliquant sur le lien

Annulation de la Semaine de Convivència à Arles
Pour cause de Coronavirus et, à ce jour, faute de directives sanitaires et réglementaires claires, nous nous voyons contraints d'annuler la Semaine de Convivència qui devait se dérouler du 13 au 18 Juillet 2020, square Léon Blum à Arles et dans le quartier de Griffeuille.

La 5ème édition d'Urban Art Fair est annulée !
Urban Art Fair a envisagé, depuis plusieurs mois, différents scénarios afin de maintenir la foire tout en respectant les mesures imposées. Après un examen attentif et des discussions approfondies avec les galeries et partenaires, l’équipe d’Urban Art Fair a décidé d’annuler la 5e édition de la foire. Urban Art Fair reviendra en avril 2021 avec une programmation plus belle encore !

Annulation du Hadra Trance Festival
Depuis plusieurs semaines, nous sommes suspendus aux prises de paroles gouvernementales afin de connaître le sort de la treizième édition du Hadra Trance Festival. Mardi, la nouvelle est tombée et c’est le cœur serré que nous devons nous résigner à annuler le Hadra Trance Festival 2020.

9e Intergalactiques lyonnaises reportées
Rendez-vous est donné du 15 au 20 avril 2021 autour de notre thématique : La Forme de l’Autre !

Report du Festival Interceltique de Lorient à 2021
L’année 2020 aurait dû être un grand moment festif, celui de l’année de la Bretagne et du 50e anniversaire du FIL. À cause de l’épidémie du COVID-19, il n’en sera rien. Le FIL fêtera donc l’année de la Bretagne et ses 50 ans du 6 au 15 août 2021.

A Thou Bout d’Chant, fin de saison et reports des concerts

Annulation du Millau Jazz Festival 2020 (12-18 juillet)


Sète, une île ancrée au soleil

Par Jacqueline et Pierre Aimar
64 pages - The BookEdition
Version papier ou numérique

Cliquez sur l'image. Achat sécurisé

Sète, île ancrée au soleil, offre une visite sortant des sentiers battus du tourisme habituel.
Les lieux d’exposition et les centres d’arts sont au cœur de cet opus. C’est la découverte de mondes artistiques contrastés que dévoile ce port qui ne vit le jour qu’en 1666. 
C’est à dire, hier.