Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Trissotin ou Les Femmes Savantes, de Molière, création aux Nuits de Fourvière (Lyon). Par Philippe Oualid

Trissotin ou Les Femmes Savantes, de Molière. Mise en scène, décors et costumes de Macha Makeïeff, Théâtre de La Criée (Marseille). Création aux Nuits de Fourvière, à Lyon, les 12, 13, 15 et 16 Juin 2015


Après des créations de spectacles axés sur un théâtre de signes, dépourvu de dialogues, Macha Makeïeff nous propose une relecture des Femmes Savantes de Molière, écrite de son point de vue dans une langue organique par un auteur désabusé qui s'interroge sur sa propre vie. La pièce qui nous montre des femmes voulant échapper à la domesticité, qui se perdent dans des savoirs qu'elles ne maîtrisent pas, et sont la proie de pédants-parasites, fait état, à travers un discours misogyne, du désarroi des hommes devant le phénomène, et dénonce une mode intellectuelle et sociale qui provoque un drame bourgeois avec la convoitise de la jeune fille équilibrée de la famille par un Trissotin cuistre, réincarnant Tartuffe.
Après tant de mises en scène sérieuses, type restauration grand siècle, Macha Makeïeff monte Les Femmes Savantes dans un esprit de vaudeville des années soixante dix, en accentuant les aspects farce et burlesque contemporains pour masquer le côté conservateur, voire réactionnaire de la pièce et donner plus de visibilité au propos critique. Elle installe ses personnages dans un décor de fantaisie, paquebot de croisière qui rassemble un salon aux fauteuils dépareillés, un laboratoire de physique-chimie, et sur des tables quelques animaux empaillés collectionnés ces dernières années. Le thème musical du spectacle, « One charming night », est emprunté à The Fairy Queen de Purcell.
Trois talentueux acteurs, Thomas Morris, Marie-Armelle Deguy et Vincent Winterhalter, excellent dans leur interprétation nouvelle de l'extravagante Bélise (en travesti délirant), de l'autoritaire Philaminte, et du lâche et médiocre Chrysale.
Le spectacle que nous avons vu en train de se fabriquer à La Criée, ne sera présenté à Marseille qu'en décembre 2015.
Philippe Oualid


Pierre Aimar
Lundi 15 Juin 2015
Lu 189 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...