Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Poésie de Charles Juliet, à Pérouges et Lyon, 23 novembre 2012 au 10 mars 2013

Poésie de Charles Juliet, auteur contemporain - Mise en scène théâtrale et musicale par la Cie L'Atelier du Réverbère


Du 23 Novembre 2012 au 1er Février 2013 (Pérouges, Ain) - Du 5 au 10 mars 2013 (Lyon, le Carré 30)

Poésie de Charles Juliet, à Pérouges et Lyon, 23 novembre 2012 au 10 mars 2013
"Cette création est issue de ma volonté de témoigner d’un chemin intime, commun à tous les humains s’exigeant de demeurer vivants : celui du manque, de l’aspiration à la réalisation humaine, de la tension entre l’effroi et le sublime. J’ai trouvé, en l’œuvre de Charles Juliet, la parfaite expression de ces états. Sensible à l’histoire personnelle de l’auteur, j’ai souhaité mettre en scène sa déchirure, empruntant les sentiers difficiles de la réunification de l’être, portant les mots comme une nécessité. J’ai perçu le trajet dramatique comme une marche, à l’image des sentiers que le poète emprunte souvent pour composer ses écrits."
Anne Marie- Forêt, comédienne.

"Attachée à la dimension vibratoire des formes verbales, j’ai adhéré d’emblée au phrasé poétique de l’auteur, à la fois silencieux et haletant. Cette poésie dépouillée m’inspire une mise en jeu et en espace sans artifices. J’ai composé la dramaturgie en mettant en continuité des extraits de poèmes, m’attachant à décliner trois tendances : la verticalité descendante, l’horizontalité, la verticalité ascendante. Une relation immédiate avec La Divine Comédie de Dante se dessine, en tant que parcours humain dans les strates de l’intériorité. Ce déroulement dramatique renforce la dimension universelle des textes de l’auteur. Je m’investis alors dans la direction du chantier, amenant Anne-Marie Forêt à explorer des techniques de jeu inspirées du théâtre traditionnel japonais et du parlé-chanté" Sylvie Delom, metteur-en-scène.

"En lisant le découpage, fasciné par la rugosité du texte et son dynamisme, j’estime que l’univers sonore doit laisser le verbe s’épanouir. Je saisis l’opportunité du galet comme seul outil musical et tente de développer une science du rythme en son essentiel : l’instrument-galets est peu riche en timbres… Un défi correspondant à ma recherche de percussionniste." Alain Joly, percussionniste

Tout savoir sur www.atelier-du-reverbere.com


Sylvie Delom
Mardi 13 Novembre 2012
Lu 183 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...