Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Paris, Théâtre de l’Epée de Bois – Cartoucherie : Le cabaret des trois sœurs, du 8 au 25 novembre 2018

Dans Le Cabaret des trois sœurs, les personnages parlent par monologues ; Comme dans Tchékhov, ils cherchent l’impossible et rêvent de partir...mais ne partent pas. Comme dans Tchékhov, le spectacle se termine par un drame existentiel


Le Cabaret des trois sœurs est construit « en damier », c’est une mosaïque de numéros joués, chantés, dansés, avec une culmination dramatique, organisés sur un fil conducteur : le destin des personnages, le destin d’une époque, de cette époque absurde d’après la Pérestroïka à nos jours, où après la véritable explosion de liberté des années 90, l’on assiste à une sorte de restauration baroque d’une URSS fantasmée, mâtinée de capitalisme. Règne des illusions et de la désillusion, où personne ne croit plus en rien.
Sur ce fond de paradis perdu, les comédiens chantent leurs destins désenchantés, racontent leurs vies et leur époque. Ils évoquent Moscou en filigrane : communisme, prostitution, pureté, idéal, monde moderne, cruel et sans pitié de la machine et des gratte-ciel, New-York européen au rythme trépidant, danse ininterrompue des voitures, et en même temps l’intemporalité de la Russie traditionnelle et éternelle.

Les personnages

L’action du spectacle se situe dans une Russie plutôt imaginaire, fantasmée, que réelle...mais au fil des dialogues et des chansons, on se rend compte que pour ces personnages, le rêve et la réalité, le présent et le passé, existent sur le même plan.
Inspirés des Trois sœurs de Tchékhov, trois comédiennes-musiciennes et un comédien-chanteur évoluent sur scène, voyageant dans le temps, à travers l'histoire et la musique :
- Tania incarne la sœur « émigrée » à Paris, celle qui est perpétuellement en voyage, elle ancre le Cabaret des trois sœurs dans la tradition séculaire de l’émigration russe en France, cet échange perpétuel entre les cultures russes et françaises qui a lieu depuis Catherine II.
- Dacha rêve éveillée. Elle trouve son plaisir à jouer sur scène en chantant, elle adore se métamorphoser, devenir tour à tour une héroïne de Brecht, une fille des bas-fonds, un personnage de tchékhov, une aristocrate russe déchue échouée à Paris...
- Génia est musicienne avant tout. Elle chante et parle de ses expériences à travers son piano dont elle joue dans tous les styles. Comme elle est la plus jeune des soeurs, ses monologues nous interpellent sur la Russie d’aujourd’hui.
- Serguei est un Pierrot lunaire, dont les chansons de cabaret nous transportent directement dans le Moscou des années 20. C’est aussi un révolutionnaire sans pitié, un rocker de notre temps qui ne peut s’empêcher de briser les rêves que se forgeaient les trois sœurs, par esprit de révolte ou désenchantement.

Elles seront accompagnées par :
- Léna : ballerine issue du Bolchoï, fait quelques apparitions fantastiques sur les pointes, et quelques numéros de mime.
- Mike : saxophoniste américain à Paris, qui interprètera quelques solos de jazz

Partition musicale

Tania, Dacha Génia, ces trois sœurs modernes moscovites, ont une passion commune : la chanson. Si elles sont différentes les unes des autres, leur origine russe et un passé historique commun les unit.
Elles chantent des romances russes. Ces chansons évoquent pour elles une époque mythique d’avant la révolution de 1917. Une époque où tout était stable, une époque dorée dans laquelle il leur semble avoir vécu...En rêve ou en réalité ? Car la Révolution a chamboulé les mœurs et tous les domaines de la vie publique. Tout ce qui avait existé avant a été relégué dans le passé.

Les années 20 sont évoquées par les chansons brechtiennes de Kurt Weill, et les tangos soviétiques qu’on dansait alors en URSS dans les cabarets. Les trois sœurs y chantent et jouent, qui à la prostituée, qui à la pirate bolchévique, qui au bourreau prolétaire, qui à la victime aristocrate... Quant à Sergueï, le révolutionnaire, il y chante et déclame les poèmes insurgés de Maïakovski.

Pendant ce temps à Paris, c’est l’âge d’or de Montparnasse. Lucienne Delyle et Fréhel interprètent leurs chansons sur la prostitution et la condition féminine. Beaucoup de chanteurs russes célèbres, qui ont fuit la Révolution s’installent à Paris. Comme Alexandre Vertinski, stars à Moscou, ils survivent ici en chantant dans les cabarets.

Après la Révolution un rideau de fer est tombé entre Paris et Moscou, mais les chansons traversent toujours les murs. Vertinski chante Moscou à Paris. A Moscou, on chante Edith Piaf et Barbara...

Avec le temps, les murs s’écroulent d’eux-mêmes. L’URSS disparait soudainement, engloutie dans les tourbillons de l’histoire. La Russie s’ouvre à nouveau au monde occidental. Moscou, devient un New-York européen, une mégapole bouillonnante d’énergie, pieuvre protéiforme qui broie les destins, mais aussi les stimule par son énergie folle. Le rythme trépidant de la ville est traduit par des ballades syncopées, aux balancements rock et jazzy, aux paroles romantiques et acerbes.

L'équipe artistique

BRUNO NIVER : conception, mise en scène, scénographie et costumes.
Bruno Niver est né à Paris. Poète, plasticien, créateur de mode, acteur, il étudie la mise en scène à Moscou, auprès de maîtres réputés tels que Guerman Sidakov et Boris Ioukhananov. Ses recherches sur la mise en scène théâtrale et la psychologie de l’acteur le mènent à la conception d’un théâtre total, synthétisant les arts de la scène, et basé sur l’improvisation. Auparavant, il a créé plusieurs spectacles poétiques et musicaux dans lesquels il jouait le rôle principal : « L’Amour de la Révolution ou la Révolution de l’Amour » (Maison de la Poésie de Paris-2002), « Tchaïkovski-Elsa-Aragon—Ils se sont
rencontrés à Paris » (Théâtres des Déchargeurs et du Marais a Paris, Festival d'Avignon 2011 et 2012-116 représentations) ; « Danser Baudelaire » (Festival d'Avignon 2012 et 2013). Ces spectacles ont connu un vif succès public et critique.

DARIA LOVAT (Dacha) : Comédienne, violoncelliste, chanteuse (soprano)
Née à Moscou, elle étudie le violoncelle au Conservatoire d’Etat de Moscou avec Alla Vassilieva, qui est une élève de Msislav Rostropovitch. Parallèlement, elle étudie le chant baroque et contemporain avec Evguény Jouravkine à l’Académie d’Art Théâtral de Moscou. Par la suite, Daria poursuit des études de chant baroque et jazz à l’Académie de musique de La Haye (Hollande) avec Rachel Gold. Daria a été violoncelliste dans plusieurs orchestres (Métro- philarmonique, l’orchestre de musique baroque Canto vivo, etc.). Elle a participé en tant que comédienne-violoncelliste à de nombreuses mise en scènes théâtrales (La ménagerie de verre, et notamment les contes de Pouchkine mis en scène par Bob Wilson, etc.). Elle participe
à de nombreux projets musicaux les plus divers, du cabaret-rétro (L’Electro-cabaret), au jazz, blues et rock. Avec son groupe « Les rêves de Moscou », elle interprète ses propres compositions. Daria enseigne le violoncelle et le chant lyrique.

TATIANA PARAMONOVA (Tania) : Comédienne, chanteuse (mezzo-soprano)
Née à Nijni Novgorod. Tatiana commence le théâtre à l’Université Dobrolioubov, où elle poursuit de brillantes études de français. En 1999, elle obtient des premiers prix aux concours de langue et de chansons françaises, qui lui permettent de voyager et d’étudier en France pendant un an. Mais sa passion pour le théâtre la motive à entrer à l’Institut d’Art Théâtral de Moscou qu’elle termine en 2012. Parallèlement, Tatiana étudie le chant lyrique et traditionnel. Elle est aujourd’hui comédienne dans la
troupe du théâtre « L’Ecole d’Art Dramatique » créé par Anatoly Vassiliev, et collabore avec l’Electro-théâtre de Boris Ioukhananov. En outre, elle donne des récitals de chant lyrique et de chanson française. Elle a obtenu plusieurs prix Concours au de chant lyrique « Romanciada ». Sa véritable passion est le voyage.

EVGUENIA PETERS, Pianiste Comédienne
Née à Orsk, dans la région d’Orenbourg, Evguénia joue du piano depuis l’âge de 3 ans. Après avoir suivi une formation de linguiste à l’Université d’Etat de Moscou Lomonossov, elle décide de se consacrer entièrement à la musique, et tout particulièrement au jazz. Evguénia accompagne avec brio les chanteurs dans tous les genres musicaux, joue dans plusieurs formations de jazz moscovites, et donne des récitals en solo, au cours desquels elle interprète aussi bien des œuvres classiques que du jazz.

SERGUEÏ VASSILIEV Comédien, chanteur
Né à Moscou. Il a étudié le chant et le métier d’acteur à l’Institut International d’Etudes Slaves de Moscou. Puis la mise en scène à « L’Atelier de mise en scène Individuelle » sous la direction de Boris Ioukhananov. Il fait actuellement partie de la troupe de l’Electro- théâtre Stanislavski (Moscou). Par ailleurs, il montre régulièrement des spectacles populaires de Cabaret des années 20 dont il est l’auteur et l’interprète : « Le cabaret de Pierrot le fou » et « Le Cabaret électrique ».

ELENA GARCIA, Ballerine
Née à Cuba (La Havane), elle étudie à l’Académie chorégraphique d’Etat, puis en 2002 entre dans la troupe de ballet V.Vassiliev et N.Kassatkina, avec laquelle Elena fera plusieurs fois le tour du monde. En 2012, elle entre dans la troupe du Bolchoï. Elena a dansé la plupart des ballets du répertoire classique (Le lac des cygnes, Giselle, Don Quichotte, Casse-noisette, etc) en tant que soliste ou dans le corps de ballet. Elle participe aussi aux partie dansées d’opéras mis en scène au Bolchoï, par Adrian Noble (Don Carlos), Katy Mitchel (Alcine), Francesca Zambello(La Traviata), Davido Livermore (Le Bal masqué), Kirill Sérébrennikov (Le coq d’or, Noureev), etc.

MIKE ELLIS Saxophoniste (Artiste invité)
Mike Ellis saxophoniste, compositeur, arrangeur, pédagogue est né à New York City, élevé par des parents artistes pendant les années soixante. Il s’intéresse à la musique dès l’âge de 8 ans et travaille en tant que professionnel à 17 ans. Après des études à Berkelee Music College et à la New School de New York, il étudie en début de carrière auprès de mentors tels que Billy Pierce, Steve Lacy, Steve Grossman et David Liebman. La musique l’a emporté aux quatre coins de monde, du Tchaikovsky Hall de Moscou à la scène jazzistique de Tokyo, en passant par New York.
Mike Ellis est pour l’instant en résidence à Paris avec de nombreux projets professionnels qu’il espère monter à New York et au Brésil. Sa participation est active dans les clubs de jazz parisiens le Baiser Salé et le Babilo avec des musiciens tels que John Betsch, J.J. Avenel, Michael Felberbaum, Brice Wassy, Bobby Few, Alain Jean Marie, Munir Hossn.
Avant de s’établir à Paris, Mike Ellis a animé une centaine de concerts à New-York avec « Speak in Tones » avec la collaboration, entre autres d’Antoine Roney, Graham Haynes, Terreon Gully, Phoenix Rivera, Taurus Mateen, Brian Carrott, Curtis Lundy, Bruce Cox, Daniel Moreno…
Ses deux derniers albums ont été enregistrés à Salvador de Bahia au Brésil : “Subaro” Speak in Tones and “Bahia Band” avec son label AlphaPocket Records. Jerry Gonzalez, Cheikh Tidiane Seck, Mo Brasil, Bira Reis, Adam Rudolf, Jean-Paul Bourelly and Darryl Hall ont participé à ces projets.


Informations pratiques

Texte et poèmes : écriture collective, Anton Tchékhov, Bertolt Brecht , Alexandre Blok, Vladimir Maïakovski...
Avec : Evguenia Peters (Génia), Daria Lovat (Dacha), Tatiana Paramonova (Tania), Sergueï Vassiliev (Sergueï)
Danse, mime : Eléna Garcia-Benites
Musique : Daria Lovat (violoncelle), Evguénia Peters (piano) et Mike Ellis (saxophone) Chansons : Cabaret soviétique, romances russes et tsiganes, Marlène Dietrich, Liza Minelli, Alexandre Vertinski, Kurt Weill/Bertolt Brecht, Hanns Eisler/Vladimir Maïakovski, Egor Létov, Barbara, Edith Piaf, Frehel, Lucienne Delyle, Dépêche mode, Muse, chant lyrique, etc.
Durée du spectacle 1h20, spectacle en français et en russe surtitré
Représentations du jeudi 8 au vendredi 25 novembre
Du jeudi au samedi à 20h30,
Samedi et dimanche à 16h / relâche lundi

Théâtre de l’Epée de Bois – Cartoucherie
Route du Champ de Manœuvres, 75012 PARIS
Tel réservation : 01 48 08 39 74



Pierre Aimar
Lundi 8 Octobre 2018
Lu 57 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 87



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Versailles

Versailles


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Photaumnales

Photaumnales