Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Les fourberies de Scapin, de Molière, aux Cordeliers, Romans (26), le 8 février 2016

Après une mise en scène réjouissante des Femmes savantes en 2011, Marc Paquien revient à Molière et met en scène Les fourberies de Scapin, hommage éclatant au théâtre et à la comédie.


Denis Lavant © Luc Valigny
Denis Lavant © Luc Valigny
« Je reviens une nouvelle fois à Molière : l’avant dernière pièce, Les Fourberies de Scapin, deux ans avant sa mort. Un retour vers sa jeunesse, vers sa passion pour la comédie, un dernier hommage au théâtre. Scapin, « l’habile ouvrier de ressorts et d’intrigues », « c’est aussi l’histoire de Molière acteur », explique Marc Paquien.

Et pour ce faire, le prolifique metteur en scène met sous les feux des projecteurs, Denis Lavant, un monstre sacré de la scène et du grand écran dans un rôle-titre à contre-emploi. Il incarnera l’homme au sac, le valet désabusé qui ne résiste pas à commettre une dernière extravagance, le vagabond qui fuit la justice…

« Toute l’histoire du théâtre est là aussi, reprend Marc Paquien. Dans la rencontre si évidente entre un acteur et un personnage. Il faut écouter Molière car, comme dit Jacques Copeau, « Il nous fait signe et nous n’avons qu’à le suivre » et retrouver ainsi l’essence même du théâtre : la joie. »

Pratique

Les Fourberies de Scapin, lundi 8 février, 20h, aux Cordeliers.

Tarifs : plein, 30 € ; réduit, 25 € ; abonné, 22 € ; abonné réduit, 17 €
Renseignements et réservations :
Romans Scènes - Les Cordeliers – Parvis des Droits de l’Homme – Romans – Tél. 04 75 45 89 80



Pierre Aimar
Lundi 25 Janvier 2016
Lu 145 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...