Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Le ravissement de Lol V. Stein - passions verticales, d'après Marguerite Duras, Ciné XIII - Paris - les 5, 12, 19 et 26 avril 2016

Je ne vous aime pas cependant je vous aime, vous me comprenez.
Si vous ne comprenez pas, venez quand même voir ce magnifique spectacle.


Adaptation du roman extraordinaire de Marguerite Duras : "Le ravissement de Lol V. Stein"

Le ravissement de Lol V. Stein - passions verticales, d'après Marguerite Duras, Ciné XIII - Paris - les 5, 12, 19 et 26 avril 2016
Eté 1964. T. Beach. En plein bal, Lol V. Stein assiste, fascinée, à la séduction de son fiancé par une inconnue. Voir naître leur amour sur les ruines du sien, spectacle d’une cruelle perfection, provoque le ravissement de Lol V. Stein : frustration sublimée en fantasme, douleur subjuguée par la folie.

Dix ans ont passé. Un mariage. Trois enfants. Pourtant, rien ne demeure plus au centre de la vie de Lol V. Stein que le bal de T. Beach, ce bal ancien dont elle convoque le souvenir en se promenant, seule, chaque jour.

Retrouver Tatiana Karl, amie d’enfance témoin du bal, au bras d’un amant, Jacques Hold, plonge Lol V. Stein dans un flot de réminiscences et de plaisirs troubles. En épiant leurs amours clandestines puis en s’insinuant dans leur couple, elle croit redonner vie aux amants de T. Beach qui l’obsèdent.

Animés par des danses verticales et des acrobaties aériennes, le corps des héros durassiens semble prêt à l’envol mais le poids de leur conscience et les contorsions de leur âme les retiennent enchaînés à des passions terrestres.

Marguerite Duras confiait au sujet du « Ravissement de Lol V. Stein » qu’il ne pourrait être adapté qu’à condition de pouvoir « montrer son héroïne cachée, comme un chien mort sur la plage, recouverte de sable.»

Pourtant, l’étrangeté du personnage de Lol V. Stein, l’extraordinaire banalité de sa folie, le cri muet de son amour dépouillé, peuvent s’articuler dans une cinétique froide autour de deux pôles, masculin et féminin. Ce triangle entre Lol et le couple s’accroche à des barres verticales et tourne jusqu’à ce que la pesanteur ait raison de lui.


Marc Solovei
Vendredi 4 Mars 2016
Lu 183 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...