Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Le Miroir de Jade, de Sandrine Bonnaire et Raja Shakarna. Création à La Comédie de Valence du 9 au 17 janvier 2015 à 20h

À la suite d’un coma, Jade se confronte au bouleversant chemin du retour au monde, retour dans un environnement qui est sien, mais dont elle se sent pourtant abstraite, inéluctablement.


© Raja Shakarna
© Raja Shakarna
Depuis cet étrange état d’âme et de corps où le langage verbal s’est éteint, Jade découvre l’altération de tous ses repères, déshumanisée jusqu’à la perte de la conscience de son genre sexué. Une gravitation dans un espace-temps où les lois fondamentales de l’Être au monde seraient désormais toutes autres. Alors Jade se met en mouvement, pas après pas aller jusqu’au bout de la traversée intérieure du miroir, à sa propre reconquête.
Face à son entourage, sa sœur, ses amis, son amant, Jade se dérobe, résiste, puis lâche prise pour mieux se retrouver, les retrouver.

Ce projet est né d’un désir commun de Sandrine Bonnaire et Raja Shakarna de relier leurs deux univers autour d’une création sur le langage non verbal. Si Jade ne parle pas, elle communique néanmoins avec ses proches. Elle répond aux doutes, aux interrogations, à leur tristesse, leur colère avec le seul medium qui lui semble possible : son corps. Raja Shakarna, avec son expérience de la danse et de la mise en scène de théâtre, et Sandrine Bonnaire conçoivent une œuvre originale qui laisse une place centrale au travail sur le corps. Elles choisissent de représenter un parcours, celui de Jade, incarnée par Sandrine Bonnaire, de la chute jusqu’à l’épanouissement.
Avec Le Miroir de Jade, œuvre chorégraphiée, Sandrine Bonnaire poursuit le retour sur scène entamé avec L’Odeur des planches en 2014.

Notes d'intention

Le coma est l’état le plus radical de vie en rupture avec les stimulations extérieures.
Dans le coma, Jade est présente mais n’existe pas.
Jade est de retour chez elle.
Jade vit seule.
Jade est dans l’impossibilité de se réapproprier son corps et son espace.
Une mort symbolique. Un corps chosifié.
Jade se sent sans genre. Ne prend plus soin d’elle, ne se maquille plus. Elle se sent asexuée. Elle se voit comme déformée.
Jade vit le monde extérieur comme une agression. Que ce soit dans sa perception des sons, de la lumière et dans ses postures pour s’en protéger.
Mais, malgré son chaos intérieur, l’instinct de survie de Jade laisse peu à peu place à une vraie volonté de vivre.

Reconstruire
Le point de départ est celui de la reconstruction. Celle d’une femme qui se réveille après un coma, dépossédée de son corps et de son environnement, en un mot de son identité. Une identité ébranlée, à reconstruire – à construire à nouveau. Jade ne dit rien de son état, en tout cas, elle ne le verbalise pas. Elle utilise d’autres langages, plus à même de traduire ses émotions, son état d’esprit, son cheminement vers la reconstruction. Ils sont son éveil. La musique, notamment le violon yiddish, côtoiera sur scène le mouvement, le mime et la danse. Par opposition, la parole exprimera un ancrage plus flagrant dans l’actuel, dans le quotidien des proches de Jade, mais elle sera rarement juste car elle reflètera l’évitement, la méfiance, l’incompréhension. La parole, trace de l’indicible du traumatisme.

Distribution

Le Miroir de Jade
De Sandrine Bonnaire et Raja Shakarna
Mise en scène et chorégraphie : Raja Shakarna
Assistanat à la mise en scène : Alexander Moralès
Regard dramaturgique : Catherine Ailloud-Nicolas
Scénographie : Bruno de Lavenère
Son : Frédéric Bühl
Lumière : David Debrinay

Avec
Sandrine Bonnaire et Pauline Bayle, Elisa Gomez
Percussionniste Yi-Ping Yang
Violoniste Petr Ruzicka
Production
La Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche

Pratique

Création à La Comédie de Valence du 09 au 17 janvier 2015 à 20h

TOURNÉE 2014-2015
Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau, Sète
22 & 23 janv 2015
Scènes&cinés Ouest Provence, Istres
27 janv 2015
Anthéa, Antipolis Théâtre d’Antibes, Antibes
3 fev 2015
Scène Nationale de Cavaillon, Cavaillon
10 fev 2015
Théâtre d’Auxerre, Auxerre
17 fev 2015
La Maison de la Danse, Lyon
3 & 4 mars 2015
Théâtre du Rond-Point, Paris
10 mars > 11 avril 2015


Pierre Aimar
Jeudi 11 Décembre 2014
Lu 160 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...