arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Avignon, théâtre du Chêne Noir : spectacles festifs pour la fin de l'anné 18

En décembre une création Chêne Noir pour tous les publics, petits et grands, deux concerts et une opérette! Elle est pas belle, la fin de l'année?


Samedi 1er décembre à 20h30, concert : Le Peuple étincelle

avec François Corneloup (Sax soprano), Fabrice Vieira (guitare électroacoustique), Michael Geyre (accordéon), Eric Dubosq (guitare basse électroacoustique), Fawsi Berger (Percussions)

De la musique qui se joue avec presque rien, qui se chante, se danse... et tout à la fois ... ou qui s’écoute, simplement. Des compositions originales l’air de rien, des airs qui parlent aux gens... à tous les gens qui veulent se parer et s’emparer de musique vivante. Quelque part entre tous les ici du Monde et les ailleurs de l’imaginaire…
Une envie tenace de convier tout de suite à une musique qui s’invente. Comme toutes les arts populaires, un travail de chaque jour depuis toujours à provoquer l’étincelle poétique. L’art et la manière, sans manières de remettre la création dans la culture, la culture dans la vie... Et la vie dans la création.

“Peuple” pour démocratie, solidarité, réciprocité, égalité, génie collectif, ancrage, familiarité, pluralité, quotidien. Populaire, comme un bal, une chanson, une danse, une tradition, une culture, un front, une révolte… “Étincelle” pour vivacité, inventivité, spontanéité, éveil, réaction, surprise, précision, astuce, lumière, crépitement, énergie, feu, fête, joie, renouveau...

“Peuple Étincelle” pour les trésors d’imagination dont les êtres humains sont capables parfois, sans attendre qu’on veuille bien les prendre pour des artistes, ce qui au fond, n’est pas indispensable.

Locations : 04 90 86 74 87 et www.chenenoir.fr
tarif général : 15€

Samedi 8 décembre à partir de 18h30 : AJMI : 40 ans, le final !

Henri Texier "Sand Quartet"
1ère partie : Charmasson / Santacruz / Bertrand Trio

Une soirée exceptionnelle pour fêter les 40 ans de l'AJMI, qui a débuté au Théâtre du Chêne Noir les 10 premières années de sa vie ! Le Charmasson/Santacruz/Bertrand Trio assurera la première partie d’Henri Texier himself !
infos et réservations : 04 90 86 08 61

Samedi 15 décembre à 20h et Dimanche 16 à 16h : Trois de la Marine

Avignon, théâtre du Chêne Noir : spectacles festifs pour la fin de l'anné 18
D’après l’œuvre originale de René Sarvil et Henri Alibert (livret) et Vincent Scotto (musique)
Mise en scène : Fred Muhl Valentin (Les Carboni)
Direction musicale : Lionel «Leo» Achanza (Raspigaous)
Avec Anthony Joubert, Grégory Benchénafi, Sophie Tellier, Julia Duchaussoy, Jules Grison, Fred Lamia, Barbara Laurent, Roxane Le Texier

Une opérette marseillaise toute en musique et aux couleurs de la Méditerranée !
Venez découvrir les aventures sentimentales et grotesques de trois matelots de « L’Indomptable ». Au fil d’une bordée qu’ils veulent tirer à Toulon, Antonin, Favouille et Papillote se voient entraînés à la suite de l’intrigante Dora et de l’homme aux lunettes noires dans une cascade de péripéties. Documents secrets, bébé voyageur, ballets burlesques des blanchisseuses se mêlent à la musique ingénieuse de Vincent Scotto.
Forts des expériences initiées par Les Carboni avec la renaissance des opérettes marseillaises telles que Un de la Canebière, Frédéric Muhl Valentin et Le Funny Musical proposent aujourd’hui cette nouvelle opérette, une des plus fameuses ! Et pour remettre au goût du jour cette œuvre du patrimoine marseillais, il a été fait appel à Lionel Achenza de Raspigaous, dans la lignée du Massilia Sound System. A propos des Carboni…

Télérama • i[Démodée, l’opérette ? Pas avec les Carboni. [...] Autant d’airs qui, grâce à une interprétation pleine d’enthousiasme et de fraîcheur, retrouvent ici une vraie jeunesse.]i

Locations : 04 90 86 74 87 et www.chenenoir.fr
tarifs : de 10€ à 30€

Création Chêne Noir - Noël 2018 : Le Petit Chaperon rouge, écrit et mis en scène par Julien Gelas

Note d’intention
Nous avons tous en tête l’histoire du Petit Chaperon rouge, ce conte dont on ne sait plus vraiment qui l’a écrit pour la première fois tant il existe de versions différentes à travers le monde. Il fait partie du panthéon des célèbres histoires pour enfant, mais nous autres adultes nous souvenons tous des personnages, de l’intrigue, comme si l’œuvre n’avait jamais pu nous quitter... C’est que le Petit Chaperon rouge représente l’innocence, la pureté, la dévotion envers la famille, et qu’il se retrouve confronté aux dangers de la ruse et de la manipulation, l’histoire révèle le conflit que nous connaissons tous, celui de pouvoir vivre le cœur léger et aimant tout en étant confronté aux dangers et aux forces destructrices. Le Petit Chaperon Rouge est donc tout sauf un conte destiné seulement aux enfants. Pour cette fin d’année, je me suis donc lancé le défi de réécrire cette histoire en l’adap- tant à certaines situations de notre temps. Le Petit Chaperon Rouge que vous allez découvrir sera farceur, bien plus rusé qu’il ne l’est dans l’histoire que nos parents ou nos professeurs nous ont conté, mais le Grand Méchant Loup sera tout aussi redoutable. A la ville ou à la campagne, les obstacles sont les mêmes pour celle ou celui qui a l’esprit heureux et qui est généreux. Comment être bon sans se laisser duper par ceux qui voudraient abuser de cette bonté ? C’est, il me semble, la question que le conte nous pose. Entre humour, folie et moments de tensions, cette nouvelle version du conte promet quelques surprises et s’adressera à tous les enfants et à tous les grands enfants.
Julien Gelas

Julien Gelas
Docteur en philosophie et en sinologie, chercheur à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales de Paris, professeur de philosophie à l’Université de Pékin, traducteur du Prix Nobel de littérature Gao Xingjian, Julien Gelas devient collaborateur de direction au Théâtre du Chêne Noir en 2017.
Il met en scène Un tramway nommé désir de Tennessee Williams à Nankin cette même année.
Il est également écrivain (Station Liberté, pièce de théâtre qu’il met en scène au festival de Pékin 2015, La promesse du retour, roman, Le Dernier homme, pièce jouée au festival d’Avignon 2018). Compositeur et pianiste, il signe la musique originale de Virgilio, l’exil et la nuits sont bleus de Gérard Gelas, et vient de sortir son premier album piano solo : « L’éclaircie », qui a donné lieu à une tournée dans une dizaine de grandes villes en Chine.
Cet été, il a signé le texte et la mise en scène de la création Chêne Noir Le dernier homme avec Paul Camus, joué durant le festival d’Avignon 2018 au Théâtre du Chêne Noir avant d’être invité au Festival International de Pékin.

Liwen Liang
Comédienne, diplômée de la Shanghai Theatre Academy, Liwen Liang joue au théâtre dans Hamlet de William Shakespeare au Théâtre central de Shanghai, Doute de John Patrick Shanley, Antoine et Cléopâtre de William Shakespeare, Pied à terre de John Anastasi, Sesame Street d’après la série télévisée créée par Joan Ganz Cooney et Lloyd Morrisett, La potion magique de Georges Bouillon de Roald Dahl, Nouvelle ère d’amour de Wang Xiang, Le paradis des hommes de Yan Xiaoye, Brothers de Yu Hua. Elle travaille pour la première fois avec Gérard Gelas dans Si Siang Ki ou l’histoire de la Chambre de l’Ouest de Wang Che-Fou, créé au Théâtre du Chêne Noir lors du festival d’Avignon en juillet 2011, repris à Shanghai, à Pékin et dans de nombreuses autres villes chinoises en 2012. Le metteur en scène fait de nouveau appel à elle pour sa création de Migraaaants (On est trop nombreux sur ce putain de bateau) de Matéi Visniec, créé en novembre 2017 au Théâtre du Chêne Noir et repris au festival d’Avignon 2018, actuellement en tournée nationale.
Liwen Liang joue dans de nombreuses séries-télévisées en Chine, dont Anges et démons de Wang Yanhua, Sur les rives du Yang-tse de Xi Ye, Les flammes de la guerre de Yuan Ying Ming. Elle tourne également au cinéma dans Belle comme toujours de Hu An et Une famille romantique de Yang Ma.
Cette saison, elle intervient en tant que formatrice (danse, travail corporel) dans le cadre de la formation au métier de l’acteur proposée par le Théâtre du Chêne Noir.

Guillaume Lanson
Il débute sa collaboration avec Gérard Gelas dans Noces de sable en 1991 puis dans La peau d’un fruit de Victor Haïm, aux côtés de Pierre Santini la même année. Suivront entre autres Lorenzaccio de Musset, Les affaires sont les affaires de Mirbeau, Guantanamour de Gérard Gelas (2002, joué jusqu’en 2009), On ne badine pas avec l’amour de Musset, Le Barbier de Séville de Beaumarchais, créé au Théâtre des Capucins à Luxembourg (2006) et en 2008, Fantasio de Musset.

Gérard Gelas, repris au Théâtre Montparnasse à Paris (en tournée de décembre 2011 à janvier 2012). Toujours sous la direction de Gérard Gelas, il joue en 2010 dans Mais n’te promène donc pas toute nue de Georges Feydeau, en 2013 dans Le Tartuffe nouveau de Jean-Pierre Pelaez, puis en 2017 dans La Putain respectueuse de Jean-Paul Sartre.
En 1988-89, il travaille avec Louis Beyler, Henri Moati, et fonde sa compagnie "Interdit au Public".
Il joue le rôle de Garnier dans La bande à Bonnot d’Alain Guyard mis en scène par Emmanuel Besnault en 2016.
Il tourne au cinéma dans Taxi de Luc Besson, Le regard, Mondialito, et dans des téléfilms comme Les Mouettes avec Michel Galabru, Petit nuage d’été, Le lyonnais, Max et associés, Valentine, P.J., Equipe Médicale d’Urgence, Mafiosa, Le Maître qui laissait les enfants rêver, série Le tuteur, réalisation François Velle, Plus belle la vie...
Marc Olinger le met en scène dans La Mégère apprivoisée de William Shakespeare au Luxembourg.
Il joue à l’Opéra Théâtre d’Avignon dans Le chanteur de Mexico en 2008, et dans Un de la Canebière en 2010.

Renaud Gillier
Formé à la Tribouille à Nantes (2003-2006), à l’Académie Internationale Des Arts Du Spectacle (2006-2009) et à la Nico Pepe de Udine (2009).
Il participe à la création de La Compagnie Des Passeurs avec laquelle il crée plusieurs spectacles sous la direction de Carlo Boso ( La Nuit Des Rois et Les Deux Gentilshommes De Vérone ), de Pascal Durosier ( L'Opéra du Gueux ) et de Charly Labourier ( George Dandin ) avant de Mettre en scène Mais N'te Promene Donc Pas Toute Nue de Georges Feydeau.
En parallèle, il travaille comme comédien au sein de la compagnie du Mystère Bouffe, de la compagnie Point C et de la compagnie Alegria.

Locations : 04 90 86 74 87 et www.chenenoir.fr
tarifs : 6€ / 8€

Théâtre du Chêne Noir
8 bis, rue Sainte Catherine
84000 Avignon



Pierre Aimar
Samedi 10 Novembre 2018
Lu 117 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 88



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine