arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)





Avignon, théâtre du Chêne Noir : Adieu Ferdinand ! Suite et fin. (Du 8 au 19 octobre 2019)

Philippe Caubère, Molière 2017 du Meilleur Comédien et Prix du Théâtre de l’Académie Française pour l’ensemble de son œuvre, revient au Chêne Noir avec trois spectacles, dont une nouvelle création. Un feu d’artifice, un bouquet final, un testament provisoire. Et jubilatoire !


Philippe Caubère © DR
Philippe Caubère © DR
Télérama / Fabienne Pascaud • Quelle virtuosité puisée aux sources de la commedia dell’arte comme de Molière ! Cet Arlequin-là endosse aujourd’hui tous les genres, les sexes, les vies. Il est l’homme-femme monstre de notre théâtre, le vampire qui a embrassé tous les rôles, rassemble en lui tous les personnages. Sa prouesse émerveille. Qu’un acteur porte tant de mémoire, de mots, d’insolence, de rire, d’indignations et d’idéal est un prodigieux acte de foi. Dans le théâtre, dans le monde.

Le Canard enchaîné / Jean-Luc Porquet • Chez lui, on baise, on pète, et le rire n’est jamais sale. Délicat, il sait aussi d’un rien tirer une petite scène délicieuse. Ainsi, quand Ferdinand essaie de lire Proust dans La Pléiade sur une plage de sable, surgissent trente secondes de pure facétie et d’enfance retrouvée…Comment, seul en scène, Caubère réussit-il ce miracle, nous faire voir, mieux que si on y était, la foule des nudistes aux attributs brinquebalants, et leurs ridicules ? On en pleure de rire.


Théâtre du Chêne Noir
Mercredi 31 Juillet 2019
Lu 117 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 96



Inscription à la newsletter



Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs

Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs
Espagne, Carnet de voyages rassemble les escapades découvertes dans 14 villes d’Espagne, effectuées ces deux dernières décades et enfin rassemblées.
Coups d’œil et notes de voyage de deux amoureux de l’autre Espagne, éloignée des bords de mer parfumés aux odeurs des crèmes solaires.
Des voyages au cœur de l’été quand l’Andalousie ou l’Extremadure sont écrasées de lumière, de chaleur et d’ombres mystérieuses.
Des périples à la mode des voyageurs du 19e siècle. Avec du temps devant soi pour déguster sur quelque place royale le ballet de la vie ordinaire.

Renseignements :
Pierre Aimar - sortir@wanadoo.fr

Pierre Aimar
20/06/2020