arts-spectacles.com
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Avignon, théâtre du Balcon : La Bataille de Chaillot (28 mai) et Le langage est ma patrie (5 juin)

Autant que les papes, le Théâtre et Jean Vilar font partie d'Avignon. C'est pour cela que, pour la réouverture du Théâtre du Balcon, nous vous proposons deux soirées spéciales pour célébrer deux grands hommes : une soirée autour du théâtre de Jean Vilar, le "théâtre pour tous", vendredi 28 mai à 19h et une soirée hommage à Jorge Semprun samedi 5 juin à 18h30.


Avignon, théâtre du Balcon : La Bataille de Chaillot (28 mai) et Le langage est ma patrie (5 juin)

La Bataille de Chaillot

Conception et interprétation : Serge Pauthe

Je raconte
L'histoire de Jean Vilar, fondateur du Festival d'Avignon et Directeur du Théâtre National Populaire installé au Théâtre du Palais de Chaillot.
Je montre
À quel point Jean Vilar fut la cible de ceux qui n'acceptaient pas qu'un tel théâtre vivant puisse exister en plein Paris et concurrencer les spectacles affligeants offerts au public parisien dans les théâtres de boulevard.
Je dis
Que Jean Vilar est actuel par son verbe, sa pensée et l'intelligence de sa vive réflexion sur ce théâtre enfin ouvert au public populaire.
Je le prouve
Par cet acte théâtral qui n'est pas une conférence. Il n'est surtout pas question d'une évocation du "cher disparu" mais d'une parole impertinente et qui interpelle. Et fait revivre Vilar tant dans ses instants de conquête que dans ses moments d'abandon.

Le langage est ma patrie - Hommage à Jorge Semprun

Montage et réalisation
Franck Appréderis
Avec : Serge Barbuscia, Salvatore Caltabiano, Arnaud Appréderis

Conception techniques et images : Sébastien Lebert

Cette année nous commémorons le 10e anniversaire de la mort de Jorge Semprun.

Dans cette lecture hommage Jorge Semprùn revient sur l'ensemble de son oeuvre aussi bien littéraire que cinématographiques et sur son parcours politique.
C'est un homme qui a profondément marqué ce siècle, tant par son écriture que par sa vie exceptionnelle. Enfant de la guerre civile d’Espagne, exilé, résistant, déporté, rescapé de Buchenwald, dirigeant du Parti Communiste Espagnol interdit, dont il est exclu, puis ministre de la Culture de 1988 à 1991 dans le gouvernement de Felipe Gonzalez. Il a clos et ouvert en notre compagnie deux siècles majeurs adossés l’un à l’autre.

Info+



Pierre Aimar
Jeudi 20 Mai 2021
Lu 165 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 99

Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements