Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Au Toursky le Janvier des Théâtreux

Lieu éminent et réputé de la culture à Marseille, le théâtre Toursky a particulièrement soigné sa programmation 2018, avec des rencontres d’auteurs et d’artistes somptueux. Un mois de janvier chargé, inaugurant une saison 2018 particulièrement riche et dense.


Judith Marre, vendredi 19 janvier dans L’Amante Anglaise
Judith Marre, vendredi 19 janvier dans L’Amante Anglaise

Plusieurs représentations en janvier : 6 spectacles, 1 université populaire (le jeudi 25/01 à 19h –Je selfie donc je suis-), le 60e anniversaire Les petits frères des pauvres- Méditerranée (le mercredi 31/01 à 18h), 1 exposition de peinture (François Guy- vernissage le vendredi 19/01).
Avec un programme ambitieux et varié Richard Martin, directeur du Théâtre Toursky et son équipe, continuent à surfer sur la vague de l’excellence. Des soirées captivantes avec, comme à l’accoutumée, des spectacles à la promesse alléchante, le pari est tenu !

Les spectacles dans la grande salle (salle Toursky)

Vendredi 12 janvier - 21h – Dom Juan et les Clowns
Avec cette version burlesque, actuelle, décalée et fidèlement adossée au texte original, sept clowns revisitent avec brio le « Dom Juan » de Molière. Des clowns qui franchissent les limites, indifférents au conformisme, prenant en dérision, et la vie et la mort. Sans nul doute, Jean-Baptiste Poquelin, amateur de farces, aurait adoré ! Un Dom Juan voué à la liberté, qui, jusqu’à son dernier souffle, défendra son droit d’aimer les femmes.

Distribution : Thierry Surace (Dom Juan), Jérôme Schoof (Sganarelle), Sylvia Scantamburlo (Done Elvire), Elodie Robardet (Mathurine et le pauvre), Eva Rami ou Jessica Astier (Charlotte et le Spectre), Christophe Servas (Don Louis et Don Carlos), Florent Chauvet ou Frédéric Rubio (Pierrot et Don Alonse).

Vendredi 19 janvier - 21h - L’Amante Anglaise
Avec Judith Magre, Jacques Frantz et Jean-Claude Leguay.
Un thriller psychologique vertigineux.
Inspirée d’un fait divers authentique dans lequel une femme simple tue sans pouvoir expliquer pourquoi, Marguerite Duras a écrit L’Amante Anglaise, qui raconte la recherche de la vérité, des circonstances qui ont pu mener à un tel acte. Ils sont trois, l’interrogateur et le mari s’interrogeant sur les raisons de ce crime puis la femme, la meurtrière s’explique. Mais le fait-elle vraiment ? Dans ce thriller psychologique Judith Magre est Claire Lannes. Avec plus de cent rôles et trois Molières à son actif, Judith Magre interprète pour la première fois un personnage de Marguerite Duras.
La pièce de Marguerite Duras nous entraîne dans une enquête haletante, happés dans les abîmes de l’âme humaine, « Un théâtre sous très haute tension »

Vendredi 26 janvier et Samedi 27 janvier – 21h - Quartiers Nord : Les 40 ans ! Création
Distribution : Avec au chant : Robert Rossi, Gilbert Donzel et Frédéric Achard • Guitare & Chant : Alain Chiarazzo • Clavier : Thierry Massé. Sax /Accordéon : Jérôme Leroy • Sax : John Massa • Trompette : Christophe Moura – Basse : Etienne Jesel – Batterie : Guillaume Bonnet
Créé en 1977 par le chanteur Robert Rossi et le guitariste Alain Chiarazzo, Quartiers Nord fait aujourd’hui parti du patrimoine marseillais. Après bientôt 40 ans de bons et loyaux services au rock et 16 albums au compteur, il ne peut en être autrement. Leur différence ? Des paroles en marseillais qui marient aussi bien le rock et ses penchants Hard que Frank Zappa et ses digressions free jazz. Le tout « avé l’assent » bien sûr ! Pourtant, avec le temps, la musique de Quartiers Nord s’aventure vers le blues, le reggae et désormais le musette. Avec son œuvre musicale inclassable entre rock et baletti, Vincent Scotto et ACDC, le groupe vous invite à fêter avec lui un anniversaire mémorable à l’occasion d’un show « One Again A Fly » festif et hilarant, à la fibre sociale revendiquée et aux influences « world » protéiformes.
Quartiers Nord, c’est le groupe rock marseillais mythique et légendaire. Fort de ses seize albums bigarrés, de sa fabuleuse tétralogie d’opérettes-rock-marseillaises, de ses revues loufoques et autres comédies musicales et sociales, Quartiers Nord, groupe ô combien atypique, fête ses quarante ans d’existence, et c’est au Toursky que ça se passe !

Salle Léo Ferré

Vendredi 12 et Samedi 13 janvier – 20h 30 – Trio Skazat
Avec Héléna Maniakis (chant et guitare), Branislav Zdravkovic (chant et tamburac) et Dario Ivkovik (accordéon).
Au programme : Musiques et chants d’Europe de l’Est.
Bouleversant, festif et totalement réjouissant !
Le trio Skazat chante une musique qui souffle le chaud des paysages méditerranéens sur le froid des plaines de Mandchourie. Né de la rencontre entre un accordéoniste serbe, Dario Ivkovic (Les Yeux noirs), un tamburash-chanteur serbe, Branislav Zdrakovic (Loulou Djine) et une chanteuse d’origine grecque et passionnée de musique russe, Héléna Maniakis (Lena Lenok), le trio navigue, au fil de leurs coups de cœur, sur des chansons grecques, russes, serbes et arméniennes.
Ces musiques et chants se nourrissent de l’histoire de peuples nomades, contraints de réinventer en permanence leur culture. Tissées de déracinements et d’exodes, elles sont tout autant bouleversantes et nostalgiques que festives et réjouissantes. Loin des multiples adaptations jazz, manouche, swing, le Trio Skazat fait la part belle aux voix de Branislav Zdravkovic et d’Héléna Maniakis, avec un accompagnement musical d’une grande légèreté et d’une finesse propre aux musiques de l’Est, des Balkans et de la Méditerranée.

Mardi 16 et Mercredi 17 janvier - 21h – Coco Briaval Gyspi Swing
Avec à la guitare et à la direction : Coco Briaval • Chant : Chantal Briaval • Saxophone : Zézé Briaval • Guitare : Pascal Briaval et, à la batterie et au chant : Gilbert Briaval.
Chacun de leur concert est un événement et soulève l’enthousiasme du public. Le fameux groupe manouche débarque à L’espace Léo Ferré. La force de Coco Briaval Gypsi Swing et de leur musique est de s’adresser à tous.
Au milieu des années 60, un premier disque révélait le talent précoce de trois adolescents dans les milieux du jazz : les frères Briaval. Depuis, ils écument les plus grandes scènes et festivals de jazz hexagonaux et internationaux. Aujourd’hui, les enfants ont rejoint la première génération de musiciens. Après avoir joué Django Reinhardt et acquis une notoriété indéniable, ils interprètent désormais leur propre musique empreinte de leurs racines culturelles sintis.
« Une soirée exceptionnelle au cœur du jazz manouche ! »

Mardi 23 Janvier – 21h - Surmâle (s
Présentation distribution : Un spectacle pour, écrit et interprété par Alexandre Moisescot, Julien Bleitrach et Maxime Donnay. Regards extérieurs invités : Johan Lescure, Michel Lopez et Françoua Garrigues • Création lumières : Vincent Tronel • Création du Système Wii : Johan Lescure.
Entre cinéma, théâtre et musique, dans un univers lyrique où tout peut arriver, Sûrmale(s est une ode libre et burlesque au parfum d’âge tendre. Un spectacle très bien écrit et superbement incarné qui s’amuse de notre monde en toc, de notre quête de virilité et de nos rêves préfabriqués. Les comédiens y sont désarmés et vulnérables, dans un réel désir d’échange et de partage…
En une heure, ils proposent une expérience de théâtre totalement interactive et inédite et déchainent le public. « Une œuvre originale et magique : une vraie claque »
D. DV

Pratique

Théatre Toursky
16 Passage Léo Ferré
13003 Marseille
Tel 04 91 02 58 35
www.toursky.fr


Pierre Aimar
Dimanche 7 Janvier 2018
Lu 252 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 89



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs