arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Romans (26) : Je dis musik’, Le romantisme allemand

Durant la période estivale, la Ville organise, chaque jeudi soir et jusqu’au 8 août, des animations gratuites et en plein air. Prochain rendez-vous le 11 juillet à 21h pour un concert classique sous le kiosque


Après une première carte blanche à Empi et Riaume, le 4 juillet, qui nous a entraînés en Tanzanie, dans le cadre de son festival « Cultures et Traditions du monde », changement de registre avec un concert classique « Un romantisme à deux visage », proposé par l’association « Les yeux fertiles », à l’occasion du festival des Chapelles.

Au programme, deux princes du romantisme allemand, Schumann et Brahms, servis par deux générations de talentueux chambristes formés dans la cité de Jacquemart : Laure-Hélène Michel au violoncelle, Aude-Liesse, Gwenaëlle et Jean-François Michel au piano et enfin, Fabrice Ferez au hautbois.

Le rendez-vous suivant, le 18 juillet, à 21 h, place Maurice-Faure, vous invitera à un voyage de quatre heures dans les Caraïbes aux rythmes de Cuba : une proposition de l’école de danse Salsayiti.
Le 25 juillet, retour à la pop rock avec Elma Brusegan et son groupe The Crazy Bloosers, place Ernest-Gailly.
Le 1er août, ambiance latino avec le groupe Dos amigos & Co, place Maurice-Faure.
Et enfin, le 8 août, projection, place Ernest-Gailly du film d’animation « Coco ».


Pierre Aimar
Lundi 8 Juillet 2019
Lu 85 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 22



Inscription à la newsletter



Sète, une île ancrée au soleil

Par Jacqueline et Pierre Aimar
64 pages - The BookEdition
Version papier ou numérique

Cliquez sur l'image. Achat sécurisé

Sète, île ancrée au soleil, offre une visite sortant des sentiers battus du tourisme habituel.
Les lieux d’exposition et les centres d’arts sont au cœur de cet opus. C’est la découverte de mondes artistiques contrastés que dévoile ce port qui ne vit le jour qu’en 1666. 
C’est à dire, hier.