arts-spectacles.com
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Perpignan, Centre d’art àcentmètresducentredumonde :« Roasted hot with heat », Gregory Forstner, Cristina Lama et Matias Sanchez. Exposition du 4 mars 2023 au 27 mai 2023

Invité par ACMCM, Gregory Forstner a souhaité présenter à ses côtés Cristina Lama et Matias Sanchez, deux artistes originaires de Séville qu’il apprécie particulièrement et avec lesquels il a déjà exposé à la galerie Zink, Waldkirchen l’année dernière et à la WOAW Gallery à Hong Kong cet hiver.


Gregory FORSTNER, FREE, 2022, 200x150 cm. Huile sur lin (@ADAGP et l’artiste)
Gregory FORSTNER, FREE, 2022, 200x150 cm. Huile sur lin (@ADAGP et l’artiste)
Nous sommes très heureux de présenter le travail de Gregory Forstner, deux ans après son exposition Flowers for the Bold (Des fleurs pour les audacieux) au FRAC Occitanie de Montpellier, exposition dans laquelle l’artiste présentait des compositions de fleurs immenses avec des dessins modestes au charbon, un ensemble produit pendant les confinements successifs avec pour la première fois dans son travail, l’absence de la représentation de la figure. L’expérience du miroir s’étant faite plus anecdotique pendant la pandémie, l’artiste s’était en effet concentré sur ce qui lui paraissait le plus vital dans son expérience du monde – expression qu’il rapproche aux premiers dessins de Lascaux, où seule la main de la conscience s’exprimait le plus simplement possible sur des sujets rêvés ou du quotidien par des moyens rudimentaires.

Le titre de l’exposition ROASTED HOT WITH HEAT est emprunté au poème de E.E Cummings, I sing of Olaf – poème dans lequel Olaf, soldat pendant la première guerre mondial, objecteur de conscience et pacifiste, est déterminé à ne plus être une arme au service d’une idéologie… Gregory Forstner place ainsi clairement l’exposition dans un contexte actuel de régression à l’échelle mondiale.

Depuis le début de sa carrière, travaillant autant les archétypes que les stéréotypes véhiculés par nos sociétés, Forstner n’a cessé d’impliquer dans son travail une conscience prudente et critique des notions de pouvoirs et des idéologies qui les constituent, sans pour autant céder à un discours pathétique et moralisateur. En effet, si les figures récurrentes qui traversent son œuvre se manifestent sans détour de manière très frontale, elles n’en sont pas moins ambivalentes. C’est souvent avec un humour décalé qu’elles font appel à la conscience du spectateur. En témoigne, (entre autres) ses expositions personnelles institutionnelles EASYOVER (MAMAC, 2007 à Nice). THE SHIP OF FOOLS (Musée de Grenoble, 2009) et GET IN, GET OUT ! NO FUCKING AROUND ! (Fondation Fernet-Branca à Saint-Louis, 2019).

Le travail de Cristina Lama et de Matias Sanchez dont les sujets allégoriques font appel autant aux fables pour enfant qu'à une culture populaire, ne sont pas étranges « au monde à l’envers » qu’enregistre Gregory Forstner dans son œuvre depuis plus de vingt ans et dont les protagonistes, tels des bouffons, ne font que souligner l’absurdité dans le monde. Picturalement, les trois artistes font entrer dans le même espace des éléments abstraits et figuratifs qui cohabitent en se renforçant mutuellement, citant librement, ici et là, Guston (les figures en voiture de KKK),

De Kooning (Les Women), Courbet, Picabia, Picasso, etc. Il va sans dire que ce travail s’est confronté à un contexte particulièrement réfractaire en France en ce qui concerne la peinture figurative, rétinienne et narrative depuis les années 90. Sous ce point de vue, nous avons réussi à programmer ROASTED HOT WITH HEAT dans le même calendrier que l’exposition IMMORTELLE qui sera présentée au MOCO à Montpellier au printemps 2023 – exposition dont l’ambition est de dresser un ambitieux panorama de la jeune peinture française.

Gregory Forstner

Gregory FORSTNER © DR
Gregory FORSTNER © DR
Né en 1975 à Douala au Cameroun d’une mère française et d’un père autrichien, Gregory Forstner est un citoyen du monde dont les inspirations et les points de vue sont principalement nourris par son expérience de vie dans différents pays, l’Australie, les Etats-Unis, l’Autriche, pour n’en citer que quelques-uns. Il vit et travaille à Nice de 1999 à 2008, New York de 2008 à 2019, Montpellier de 2019 à aujourd’hui.
A l’âge de 16 ans, il réalise son premier tableau. Dès le début, les bases de sa pratique artistique sont posées : les dimensions, le cadrage ou encore une façon particulière d’aborder le sujet. Pour Gregory Forstner la peinture est une éternelle surprise et l’image initiale permet d’ouvrir une fenêtre sur l’inconnu, engendrant, ainsi, une émotion nouvelle.
Il a étudié à l’académie des arts appliqués de Vienne en Autriche et à la Villa ARSON, à Nice. Parmi ses expositions personnelles importantes, notons : EASYOVER, en 2007 au MAMAC (Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice) ; THE SHIP OF FOOLS, Musée de Grenoble 2009 ; GET IN, GET OUT ! NO FUCKING AROUND ! Fondation Fernet-Branca à Saint-Louis 2019, entre autres.
En 2015, Il publie le livre autobiographique L’odeur de la viande, aux éditions Esperluète. Ce livre est constitué de textes courts qu’il décrit comme « barbare », dans son introduction.

Info+

Centre d’Art Contemporain àcentmètresducentredumonde
3, avenue de Grande Bretagne
66000 PERPIGNAN

Vernissage : Vendredi 03 mars à partir de 18h30
Horaires d’ouverture : Du mardi au vendredi de 14h à 18h
Samedi de 10h à 18h - Dimanche et lundi fermé
www.acentmetresducentredumonde.com


Pierre Aimar
Dimanche 8 Janvier 2023
Lu 121 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 260

Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements