Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Michel Haillard, visite virtuelle de son exposition « Danse avec les gnous ou le rire du pangolin »

Michel Haillard, est un enfant des 60’s, qui se passionne très jeune pour la sculpture et les objets en général qu’il accumule et collectionne. Séquano-Dionysien de souche, il traverse les arrondissements parisiens pour étudier à l’École Supérieure des Arts Modernes, la Décoration, puis les subtilités de la Publicité.


Michel Haillard, visite virtuelle de son exposition « Danse avec les gnous ou le rire du pangolin »
Diplôme en poche, Michel vit sa première expérience en tant que Maquettiste Pub chez Saphir-New Print, puis se met à son compte, en free-lance. Il devient grâce à son travail original, dessinateur humoristique pour diverses marques et agences, Philips, Virgule, Help, Fondamental…Entre autres.

Le jeune homme a un sens aigu des images, de la matière et des mots. Il dessine, il accumule et il écrit. Dès 1984, Michel réalise son premier film d’animation. Durant 3 ans, il conçoit et anime de nombreux films et vidéos d’animation institutionnels, qu’il réalise pour le Crédit Agricole, Télécoms, Câbles de Lyon, la Cité de Sciences de Paris… Le réalisateur reçoit 3 prix au Festival du film d’Entreprise de Biarritz.
Entre 1987 et 91, Michel dans son élan créatif, exécute en binôme avec Patrick Regnard, l’entière fabrication, de l’écriture à la réalisation, de 104 épisodes d’une série télévisée d’animation française, Sharky et Georges, diffusée sur Canal+ entre autres.

L’artiste est incroyablement créatif et prolifique. En parallèle des films, il travaille dans son atelier et crée ses premières sculpture, exposées à Paris en 1992. Des années durant Michel Haillard, travailleur acharné, s’exprime à travers les multiples facettes de ses talents, écriture de dessins animés, sculptures et enfin la création de mobilier. Ce sont les arts plastiques qui retiennent l’attention exclusive de l’artiste, qui décide fin 90’s de se consacrer uniquement à l’invention de ses objets et et meubles singuliers, uniques, oniriques !

L’univers de Michel Haillard est un voyage au coeur d’une tribu première,

Michel Haillard, visite virtuelle de son exposition « Danse avec les gnous ou le rire du pangolin »
à l’épicentre d’une mine de pierres précieuses, dans un salon de musique punk ou encore le cerveau d’un magicien créateur de philtres mystérieux. Objets ou sculptures, meubles ou curiosités, chaque oeuvre de l’artiste questionne sur son origine et sa destination. Les rêves du créateur sont fous. Il travaille le bronze, les peaux, les cornes, les bois, les pierres, les os, le crin, les objets chinés… Dans son atelier, Michel Haillard est l’alchimiste flamboyant de Belleville et la Folie Méricourt. Il accumule les matières les plus diverses, les détournent de leur fonction pour en extraire un meuble, une parure, un objet qui tendent à devenir une sculpture singulière.

L’artiste se définit comme « créateur d’univers ». Ébéniste, tapissier, recycleur, amoureux de la nature et des animaux, Michel honore l’être vivant dans chacune de ses créations.
Les meubles aux noms évocateurs d’un Monde sans limite, commodes « Karabosse », fauteuils « Platon », trônes « Perro », sont fabriqués par de l’assemblage de matériaux d’origines des plus disparates. Il associe, combine, accouple les cornes et peaux (passées par les douanes, dont le permis C.I.T.E.S. Garantie la traçabilité), les pierres précieuses et semi précieuses, le bronze, le verre et bien d’autres éléments détournés. L’artiste est à la redécouverte des origines de l’Homme, qui n’est rien s’il ne respecte pas son écosystème. Chaman, Animiste, prêtre ou devin, l’homme célèbre le Dieu animal depuis la nuit des temps.
A travers ses oeuvres, Michel invoque cette interdépendance avec le sauvage.

Le fil rouge de l’oeuvre de Michel Haillard est un univers précieux teinté d’humour. Dessinateur humoristique à 20 ans, l’artiste 40 ans plus tard, propose encore et toujours des créations gorgées de magie, de fantaisie et de rires.
Durant le confinement, Michel n’a rien perdu de son inventivité. Il profite de cette retraite forcée pour créer des « Objets magiques made in confinement » avec toutes les ressources accumulées dans son atelier, véritable caverne d’Ali Baba.
A la limite de la transe, Michel constitue une collection de pièces uniques à partir de grelots, ronds de serviettes, jouets, plumes, dents de cochon sauvage… De tous ces objets et matières, sont nés des parures de sorciers, des couvre-chefs « coiffinés », des masques, des lampes féeriques et autres moulins de prière, que le Prince de New York exhiberait assis sur son trône d’alligator vermillon.

Michel Haillard © DR
Michel Haillard © DR

Découvrez en vidéo le monde du créateur en cliquant sur l'image


Pratique

michel-haillard.com/
Atelier
7 rue Morand
75011 Paris


Pierre Aimar
Jeudi 5 Novembre 2020
Lu 217 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 233



Inscription à la newsletter




Coup d'œil sur une page