arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


« Les Trois Tantes » de Roch Di Méglio, une comédie ébouriffante auu Quai du Rire et au Divadlo Théâtre du 8 février au 2 mars 2018 à Marseille

Avant une prochaine programmation au théâtre français de Rome (Italie), on donne « Les 3 tantes » (Cie Le Monocle), au Quai du rire, puis au Divadlo théâtre, une pièce écrite et mise en scène par Roch Di Méglio, brillamment interprétée par quatre acteurs : Audrey de Saint Clair, Florence Bonnano, Denis Pascual et André Wouters.


De gauche à droite Denis Pascual, André Wouters, Audrey de Saint Clair et Florence Bonanno
De gauche à droite Denis Pascual, André Wouters, Audrey de Saint Clair et Florence Bonanno

Sophie (Florence Bonnano), rend visite à sa tante Agathe (Audrey de Saint Clair), ancienne juge d’application des peines et unique confidente. La vieille dame est persuadée que sa fortune considérable, héritée de sa famille et d’un amant mafieux, est convoitée par son frère, Alain. Ce dernier, amiral et père adoptif de Sophie, débarque chez elle avec son compagnon Julien, haut fonctionnaire.

Aucune longueur, aucun temps mort dans cette comédie en un acte. Les acteurs particulièrement inspirés, magnifient le texte avec brio. Sorties de scène, changements de costumes, répliques cinglantes, jeux de lumière, impriment le rythme. L’intrigue rebondit, tenant le spectateur en haleine, entre rires et réflexion : ces gens-là nous ressemblent tellement ! Cette œuvre est porteuse d’un univers singulier, un microcosme machiavélique. Nous sommes ici, maintenant. Et nous rions des travers, des peurs, des aprioris Mais rions-nous vraiment ? Roch Di Méglio investigue, questionne, dénonce, condamne mais, par-dessus tout, divertit.

« Castigat ridendo mores »
Cette comédie de caractère répond à l'adage latin « Castigat ridendo mores » : corriger les mœurs par le rire. La pièce flirte allègrement avec les comédies de Molière pour qui il s’agissait de corriger les hommes en les faisant rire. Entre commedia dell’arte et réflexion cynique sur les mœurs, cette pièce amuse et pose les vraies questions. Au spectateur d’y répondre.
Son originalité, un texte fouillé, un champ lexical riche : une œuvre littéraire écrite mais destinée à la scène.

Roch Di Méglio, auteur et metteur en scène
Après plusieurs années dans l’aéronautique, il collabore à des magazines puis travaille comme journaliste pour la télévision. Il devient romancier, scénariste, dramaturge. L’écriture est pour lui un acte essentiel dans son parcours qui lui sert de moteur pour le cinéma et le théâtre qui le passionnent.

Audrey de Saint Clair
Dans ce rôle qui requiert la quasi omniprésence de la comédienne, Audrey de Saint Clair « brûle » les planches. Elle incarne dans cette pièce une juge d’application à la diatribe sévère. Véritable monstre de scène, sa performance est impressionnante. Elle habite le personnage, infligeant à la comédie une vitalité extraordinaire, la portant de bout en bout. Son non-jeu embrasse tous ses partenaires. Non seulement ses partenaires de scène, mais les spectateurs, devenant, par le truchement de l’actrice, partenaires à part entière. La comédienne se sert des outils les plus précieux de l’humanité en l’homme : le corps et la psyché. Audrey De Saint Clair est définitivement une grande comédienne.
« J’ai pour le théâtre une passion sucrée, dit-elle. Quand on y goûte, on comprend facilement que ces délices, dont on ne se lasse pas, sont indispensables. Un métier de passion… »
Après plusieurs stages de formation au studio Pygmalion à Paris, Audrey de Saint Clair joue dans différentes pièces à Marseille et sa région. Sa rencontre avec le metteur en scène Roch Di Méglio lui permet de pratiquer des techniques du jeu d’acteur surprenantes. La compagnie Le Monocle lui ouvre de nouveaux horizons.
Danielle Dufour-Verna

Agenda

Théâtre Le Quai du rire les 8 et 9 février
à 21h30
16 quai de Rive Neuve
13 Marseille (métro Vieux Port)
Réservations : 04 91 54 95 00 – 04 91 33 28 66

Théâtre Divadlo 16 et 17 février
à 20h
69 Rue Sainte Cécile
13005 Marseille
Réservations : 04 91 25 94 34


Danielle Dufour-Verna
Vendredi 2 Février 2018
Lu 251 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 88



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine