Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Le Centre des monuments nationaux présente les événements de l’année 2020 à l’abbaye de Montmajour à Arles

En 2020, plusieurs événements rythmeront l’actualité de l’abbaye de Montmajour. Le moment le plus marquant sera l’ouverture au public le mardi 30 juin, pour la première fois, du 1er niveau de l’aile Saint-Maur.


Autre événement exceptionnel, à partir du 1er juillet, l’artiste Eva Jospin présentera on œuvre le Cénotaphe, dans le cadre des Rencontres de la Photographie d’Arles.

Le spectacle vivant s’installera à nouveau cette année dans le monument, avec les Lectures en Arles, en partenariat avec l’association du Méjan, mais également avec le festival Phare et la manifestation Des marches, démarches organisé par le Frac en collaboration avec le bureau des guides, les villes d’Arles et Fontvieille.
Les familles seront aussi à l’honneur tout au long de l’année avec de nombreuses animations proposées au cours des vacances scolaires et des week-ends.
Aile Saint-Maur © Antoinette Gorioux - CMN
Aile Saint-Maur © Antoinette Gorioux - CMN

Abbaye de Montmajour © Geoffroy Mathieu - Centre des monuments nationaux
Abbaye de Montmajour © Geoffroy Mathieu - Centre des monuments nationaux

Abbaye de Montmajour © Didier Plowy - Centre des monuments nationaux
Abbaye de Montmajour © Didier Plowy - Centre des monuments nationaux

Ouverture au public de l’aile Saint-Maur le mardi 30 juin 2020

Le monastère Saint-Maur élevé à Montmajour au début du XVIIIe siècle fut édifié par la communauté réformée des religieux de Saint-Maur, qui prirent possession de l’abbaye en 1639 selon la volonté du roi Louis XIII. Ils confièrent en 1703 la construction du nouveau monastère à l’architecte Pierre Mignard puis à Jean-Baptiste Franque. Le bâtiment d’une hauteur de 25 mètres comprenait cinq niveaux avec des salles richement décorées. L’ancienne cave à vin abrite aujourd’hui un nouvel espace d’accueil conçu en 1998 par l’architecte Rudy Ricciotti.
Une première phase de travaux (traitement du sol de la galerie, nettoyage et aménagement du parloir et de l’ancienne boulangerie), engagée par le Centre des monuments nationaux, permettra d’ouvrir, pour la première fois, à la visite le 1er niveau de l’aile Saint-Maur dès juillet 2020.
La sécurisation et la consolidation des structures du bâtiment Saint-Maur se sont avérées nécessaires en raison de l’état de certaines voûtes et maçonneries. Ainsi les voûtes instables et les maçonneries en mauvais état ont été mises en sécurité notamment par le moyen d’étais, de tirants, et de broches. Les murs présentant des problèmes sanitaires ou structurels ont été également consolidés.
Dans un second temps, afin de permettre l’ouverture au public du 2e étage et de la terrasse, il sera nécessaire de procéder à la restauration et à la restitution partielle de la première volée de l’escalier monumental sur la base des vestiges en place, à la restitution d’un escalier entre le pressoir et la cuisine, à la réparation des maçonneries du passage voûté de l’arrière cuisine et à la remise en état de certains sols du 2ème étage.

L’artiste plasticienne Eva Jospin, du 1er juillet au 22 septembre 2020, dans le cadre des Rencontres de la Photographie d’Arles

Le Centre des monuments nationaux invite l’artiste plasticienne Eva Jospin à l’abbaye de Montmajour, du 1er juillet au 22 septembre 2020, dans le cadre des Rencontres de la Photographie d’Arles.
Au centre du chœur de l’église abbatiale bénédictine se dressera le Cénotaphe, sculpture élevée en écho à la nécropole rupestre de Montmajour et ses tombes anthropomorphes creusées directement dans la roche. L’œuvre reprend le principe des capriccios, petites peintures du XVIIIe qui composaient un paysage imaginaire, mêlant des éléments architecturaux réels et fictifs. Mais ici, le principe est renversé et c’est la fantaisie qui vient s’insérer dans le réel.
Support de prédilection d’Eva Jospin, le carton se fait à travers ses mains roche, pierre, végétal, et permet d’évoquer la matérialité, la taille, la construction, l’érosion, la ruine et la nature souveraine.
Tarifs : droit d’entrée du monument.

Porter sa voix, avril – juin 2020. En partenariat avec l’association Eloquentia

Destiné à un public d’adolescents et jeunes adultes de 11 à 25 ans, le projet « Porter sa voix » est mené en partenariat avec Eloquentia, une association qui assure des formations à l’éloquence et qui a réalisé notamment le documentaire A voix haute filmé à l’université de Saint-Denis. L’objectif est de développer chez les jeunes la confiance en soi afin de leur permettre une aisance à la prise de parole par une pédagogie qui s’appuie sur une dynamique collective, collaborative et empathique. Ainsi, des groupes de jeunes issus d’un établissement en zone prioritaire d’Arles participe au projet, se prêtant au jeu de l’écriture et de la diction d’un texte personnel sur le monument. Une restitution aura lieu mi-juin, en même temps que d’autres groupes dans les monuments nationaux d’Ile-de-France.

Ciné Danse – 30 mai 2020. En partenariat avec le festival Phare

Pour la première fois l’abbaye de Montmajour s’associe au festival Phare pour une après-midi de projection de courts métrages.
Le Festival Phare ouvre le bal de cette nouvelle saison avec une sélection rythmée de courts métrages provenant du monde entier pour les amoureux du cinéma et de la danse. Comment l'art du mouvement qu'est le cinéma s'empare du thème de la danse, soit en référence à l'histoire du cinéma, soit en moyen d'expression, de revendication, de poétiser le quotidien... La rencontre entre ces deux grands arts saura réjouir les visiteurs dans le cadre féérique de l'abbaye de Montmajour !
Des Indes Galantes de Clément Cogitore à The Dancing d'Edith Depaule magnifique réinterprétation du Bal d'Ettore Scola, la programmation promet d'être riche en découverte et chaloupée !
Informations et réservations auprès de l’association. festival.phare@gmail.com

Les Lectures en Arles, du 17 au 20 juin 2020. En partenariat avec l’association du Méjan

Depuis 2016, l’abbaye de Montmajour accueille les « Lectures en Arles ». Talentueuses comédiennes et brillants orateurs se succéderont cette année pendant 4 soirées pour emmener les spectateurs dans des voyages de mots et d’émotions, et leur faire partager leurs coups de cœur pour des ouvrages connus ou à découvrir.
Cette nouvelle édition sera clôturée, comme tous les ans, par la Nuit de la Poésie.
Informations et réservations auprès de l’association du Méjan : www.lemejan.com/

Informations pratiques

Abbaye de Montmajour
Route de Fontvieille
RD 17
13200 ARLES
Tél : 04 90 54 64 17 – 04 90 54 86 40
www.abbaye-montmajour.fr
abbayedemontmajour
@abbayedemontmajour

Horaires d’ouverture
Du 1er octobre au 31 mars : tous les jours sauf le lundi 10 h – 17 h
Du 1er avril au 31 mai : ouvert tous les jours 10 h – 17 h
Du 1er juin au 30 septembre : ouvert tous les jours 10 h – 18 h 30
Fermetures
1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre, 25 décembre
Tarifs
Tarif unique : 6 €



Pierre Aimar
Lundi 9 Mars 2020
Lu 362 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 22



Inscription à la newsletter



Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs

Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs
Espagne, Carnet de voyages rassemble les escapades découvertes dans 14 villes d’Espagne, effectuées ces deux dernières décades et enfin rassemblées.
Coups d’œil et notes de voyage de deux amoureux de l’autre Espagne, éloignée des bords de mer parfumés aux odeurs des crèmes solaires.
Des voyages au cœur de l’été quand l’Andalousie ou l’Extremadure sont écrasées de lumière, de chaleur et d’ombres mystérieuses.
Des périples à la mode des voyageurs du 19e siècle. Avec du temps devant soi pour déguster sur quelque place royale le ballet de la vie ordinaire.

Renseignements :
Pierre Aimar - sortir@wanadoo.fr

Pierre Aimar
20/06/2020