Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)






Hommage à une bibliothécaire qui n'avait jamais voyagé


Ce qu'il reste de la Terre... © Pierre Aimar 2018
Ce qu'il reste de la Terre... © Pierre Aimar 2018
Oui, il est temps d'oublier les moyens de déplacements nés au XIXe siècle : le train, l'avion, l'automobile, etc.
Oui, il est temps de retrouver le chemin d'une "vie en chambre".
Oui, on peut vivre sans "visiter" comme le touriste de masse qui n'a pour ultime motivation que de prendre des selfies devant la Joconde ou avec le cap Soumion en arrière-plan.
Oui, halte au tourisme de masse.

Pourquoi voyager ? disait le philosophe.
Pourquoi consommer ? disait le médecin.
Pourquoi bouger ? disait le medium.

Allez, ce soir rendons hommage à cette bibliothécaire du fin fond de la province qui n'avait, à 97 ans, jamais dépassé les limites de son canton. En son temps, elle avait les livres de sa bibliothèque pour se déplacer "en avion, en train, en bateau, en automobile". Elle avait tout vu dans sa vie, dans tous les replis des livres, paragraphes et chapitres, volumes et collections. Elle avait vu le monde ... et elle l'avait compris.

Elle n'avait usé que la semelle de ses chaussures pour aller de son domicile aux commerces voisins.

Et à la bibliothèque, base spatiale pour tous les univers.
Pierre Aimar


Pierre Aimar
Samedi 9 Février 2019
Lu 42 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Essai flipbook - 10/07/2020

1 2 3 4 5 » ... 22



Inscription à la newsletter



Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs

Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs
Espagne, Carnet de voyages rassemble les escapades découvertes dans 14 villes d’Espagne, effectuées ces deux dernières décades et enfin rassemblées.
Coups d’œil et notes de voyage de deux amoureux de l’autre Espagne, éloignée des bords de mer parfumés aux odeurs des crèmes solaires.
Des voyages au cœur de l’été quand l’Andalousie ou l’Extremadure sont écrasées de lumière, de chaleur et d’ombres mystérieuses.
Des périples à la mode des voyageurs du 19e siècle. Avec du temps devant soi pour déguster sur quelque place royale le ballet de la vie ordinaire.

Renseignements :
Pierre Aimar - sortir@wanadoo.fr

Pierre Aimar
20/06/2020