Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)






Festival de Danse Les Vents du Levant à Draguignan (83) du 19 au 29 mars 2013


Programme

Philippe Decouflé, Panorama, 28 et 29 mars
Philippe Decouflé, Panorama, 28 et 29 mars
mardi 19 mars 2013 - 20h30 - Swan
Après "La Confidence des Oiseaux", accueilli par Théâtres en Dracénie en 2010, le chorégraphe Luc Petton poursuit son exploration des frontières floues qui séparent l’homme et l’oiseau. Pour "Swan", il s’intéresse au cygne, convoqué sur scène aux côtés des danseuses, qui doivent s’accommoder de la taille de l’animal, mais aussi puiser dans ce compagnonnage inédit, de quoi nourrir leur propre envol.
Entre pesanteur et grâce, le cygne apparait pour Luc Petton comme le plus ambivalent des oiseaux. Dès leur éclosion, les tout jeunes cygnes ont pu se familiariser avec le chorégraphe et leurs partenaires de danse. Peu à peu, une véritable complicité est née, qui a rendu possible ce spectacle étonnant.
Entre rêve et réalité, "Swan" nous entraîne dans un espace temps poétique où le danseur et l’animal appartiennent au même monde, évoque la féérie des contes et l’étrangeté du mythe de la métamorphose. Un ballet unique au monde.


vendredi 22 mars 2013 - 20h30 - Renée en botaniste dans les plans hyperboles
Pour cette nouvelle création, le Système Castafiore envoie cinq danseurs en exploration jusqu'au plus profond de la mémoire d'une femme, Renée, et nous immerge dans un univers théâtral, musical, gestuel semblable à un rêve éveillé.
Basée à Grasse et bien connue dans la région, cette compagnie est une des pionnières dans l'utilisation des images vidéo et numériques dans la danse.
En maîtres de l’illusion, Karl Biscuit et Marcia Barcellos convoquent lumière, images, accessoires et autres machineries anciennes ou du dernier cri pour dévoiler les infimes mouvements de l’inconscient.
Dans le labyrinthe de la conscience surgissent des paysages changeants, des fragments d’histoire, des bribes de souvenirs, tout un monde cotonneux, lacunaire ou troué de réminiscences, de langages disparus et de savoirs immémoriaux... On y croise des images de la mythologie universelle, animaux, créatures fantasmagoriques, figures fantomatiques, silhouettes électroniques, hologrammes, dans un savant mélange alliant nouvelles technologies et fantaisie baroque.
Ce poème chorégraphique et musical allie la métaphysique au merveilleux et navigue entre humour et fantastique. Tout en s’interrogeant sur la complexité de l'âme humaine, le spectacle allie jubilation et joie de danser.


lundi 25 mars 2013 - 20h30 - Happy Child
Unis par un secret, une fratrie de cinq personnes se retrouve pour une réunion de famille. De ce point de départ, Nathalie Béasse tisse un spectacle sur la famille, sur l’enfance oubliée et ses jeux. Elle va chorégraphier les sensations, les situations et les rapports humains et créer un théâtre qui se mêle à la danse, mi-polar, mi-conte avec ses trous de mémoire, ses jeux d’enfants, de la musique, des poèmes. Les corps sont là, présents, habités qui nous disent beaucoup. Très plastique, insolite, mais impeccablement tenu par la dramaturgie, Happy child chemine aux lisières du réel et du fantasme et creuse le silence de nos histoires « Je voudrais évoquer le rapport à la famille, avec tous ses non-dits, sa brutalité face au silence, et puis le manque lié à l’absence, à la disparition de la figure du père et de la mère et paradoxalement à leur rejet. Comme on se cache derrière des masques, comme on devient quelqu’un d’autre. Idée du masque, du simulacre. Comme des enfants. Instinctifs. Travailler vraiment sur l’instinct.

jeudi 28 mars 2013 - 20h30 - Panorama
Dans son dernier opus, "Panorama", Philippe Decouflé revisite vingt ans de créations. Deux représentations pour deux occasions exceptionnelles de revenir sur des spectacles qui ont marqué un talentueux parcours ! Célèbre pour avoir chorégraphié les cérémonies d’ouverture et de clôture des J.O. d’Albertville en 1992, cérémonies d’ouverture de la Coupe du monde de football en 2006 en Allemagne et de la Coupe du monde de rugby en 2007, renouvelé la revue du Crazy Horse, conçu un show grandiose pour le cirque du Soleil, et créé des spectacles magiques avec sa compagnie DCA, Philippe Decouflé nous présente un programme en forme de best of.
De Vague café à "Sombreros" en passant par "Shazam !" et "Codex", Philippe Decouflé a développé une écriture singulière où la danse flirte avec l’humour, l’exubérance et la poésie ou bien se teinte d’émotion, de sensualité et de tendresse. Il a joué de multiples détournements, mêlant la danse au cinéma et au cirque, en passant par la bande dessinée et a fait naître un monde improbable de personnages poétiques aux corps élastiques, mi-pantins, mi-acrobates. Esthétique unique, alliance de l’insolence et des mouvements élastiques.
Ce panorama d’une danse en constante mutation revisite les plus importantes créations du chorégraphe. Pour passer de compilation au feu d’artifice, il brodera des transitions extravagantes pour un opus tout entier transpercé par un désir de beauté.
Images projetées, jeux d’ombres et de lumières, effets d’optique, c’est tout l’imaginaire de cet artiste exceptionnel qui transparaît dans cette fête vertigineuse. Un pur moment jubilatoire à ne pas manquer


Pierre Aimar
Jeudi 28 Février 2013
Lu 342 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 26



Inscription à la newsletter



Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs

Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs
Espagne, Carnet de voyages rassemble les escapades découvertes dans 14 villes d’Espagne, effectuées ces deux dernières décades et enfin rassemblées.
Coups d’œil et notes de voyage de deux amoureux de l’autre Espagne, éloignée des bords de mer parfumés aux odeurs des crèmes solaires.
Des voyages au cœur de l’été quand l’Andalousie ou l’Extremadure sont écrasées de lumière, de chaleur et d’ombres mystérieuses.
Des périples à la mode des voyageurs du 19e siècle. Avec du temps devant soi pour déguster sur quelque place royale le ballet de la vie ordinaire.

Renseignements :
Pierre Aimar - sortir@wanadoo.fr

Pierre Aimar
20/06/2020