Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Exposition Art Naïf de Croatie, Mairie du 2e et 3e secteur de Marseille, du 6 au 29 mai 2013

A l’occasion de l’entrée de la Croatie dans l’Union Européenne et de Marseille Capitale Européenne de la Culture, la Mairie du 2ème et 3ème secteur de Marseille accueillera une exposition d’art naïf croate du 7 au 29 mai 2013. L’Office de Tourisme de la ville et du comté de Koprivnica, l’Office de Tourisme de Croatie à Paris, et le Musée de Koprivnica se sont associés pour mettre en place cette grande exposition à Marseille


Histoire de l’art naïf en Croatie

L’Art Naïf se caractérise généralement par une représentation figurative de sujets populaires : paysages campagnards, costumes folkloriques, animaux domestiques ou sauvages. C’est au coeur de la région de Podravina, près de Zagreb, que s’est développée dans l’entre-deux-guerres l’école de peinture naïve de Hlebine, qui a rapidement acquis une renommée mondiale. Le peintre Krsto Hegedusic, né en 1901 à Petrinja, est l’instigateur de ce mouvement artistique original des paysans de la Podravina : pendant plusieurs années, il apprenait à Hlebine la peinture aux paysans. Recherchant vers la fin des années 20 du siècle dernier le style national, cet artiste peintre académique, zagrébois et parisien, souhaitait atteindre la simplicité de l’expression populaire, mais aussi les valeurs de la peinture européenne engagée. A partir de ces positions, il a été co-fondateur, en 1929, du célèbre groupe Zemlja. En 1931, avec son tableau Bilo nas je pet vu kleti, peint sur verre a tempera, Hegedusic a montré aux paysans doués pour la peinture, Ivan Generalic et Franjo Mraz, la manière dont il faut travailler. Plus tard, après les premières expositions en 1931, d’autres peintres rejoignent le groupe Zemlja : Mirko Virius, Mijo Kovacic, Ivan Vecenaj, Ivan Lackovic Croata et Josip Generalic. Après les expositions à Sao Paulo en 1955 et à Bruxelles, dans le cadre de l’Exposition Mondiale en 1958, l’école de Hlebine est inscrite au registre de l’histoire mondiale de l’Art.


Pierre Aimar
Jeudi 2 Mai 2013
Lu 271 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...