Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Carnaval de Romans sur Isère, Drôme, Echec et mat à Carmentran, le 25 février 2018

Oyez ! Oyez ! Braves gens, carnaval aura lieu, en cet an de grâce 2018, le dimanche 25 février. Laissez-vous transporter, le temps d’une journée, au Moyen-Âge et rejoignez la grande parade qui, cette année, prendra des allures d’échiquier : rois, reines, pions, fous, tours et cavaliers… accompagneront ce pauvre Carmentran, au milieu des cris et des chants, vers son funeste destin : le bûcher !


Carnaval de Romans sur Isère, Drôme, Echec et mat à Carmentran, le 25 février 2018
Le dimanche 25 février, vous êtes attendus nombreux et déguisés pour le carnaval de Romans. Pour cette 22e édition, la Ville vous
invite à une plongée dans l’histoire locale, celle du Carnaval sanglant de 1580. Une histoire vraie dont la Coopérative de Productions Populaires et Polymorphes (CPPP) s’est emparée pour bâtir un scénario dans lequel s’opposent deux clans : celui de la Perdrix qui, dans l’historique du Carnaval sanglant, regroupe la noblesse et l’Etat, et celui du Chapon qui rassemble les paysans, les ouvriers et les petits patrons.

De là est née l’idée de mettre en scène la parade sous la forme d’une partie d’échecs, au sein de laquelle chacun sera traité en fonction de ses attributs : pions, fous, cavaliers, tours, dames…Une partie sans surprise puisqu’à la fin, le roi sera « mat » et terminera donc sur le bûcher. Néanmoins, aux affrontements violents du Carnaval sanglant seront substituées des battles artistiques, en référence aux battles de hip-hop.

Les festivités débuteront à 15 heures, mais vous pourrez, au préalable, vous faire maquiller par l’association Purple Fairy et la brigade de maquilleuses, à partir de 10 heures le matin et jusqu’à 16h30, place Maurice-Faure. Le tarif sera libre mais sachez que vos contributions permettront d’aider la Maison de quartier des Ors et les jeunes filles du Lab’Elles à réaliser leurs projets.

Et, pour vous permettre de patienter, tandis que les carnavaliers enfileront costumes et s’échaufferont, la ludothèque Les 3 dés vous accueillera, dès 13h30, sur son jeu d’échecs géant, histoire de vous mettre dans l’ambiance…

A 15h, les carnavaliers prendront le relais pour une petite mise en chauffe. Vous y retrouverez, fidèles au poste, les percussionnistes de Tribalatam, comme autant de pions sur l’échiquier, ou encore la cavalerie des fous, constituée par Des balles ton cirque, qui sera escorté par les échassiers,
« enfin géants », de la cie en Vrac…

Le port altier, les Fleurs de Henné tenteront, quant à elles, de prendre les rênes tandis que les Crazy Dolls, toujours aussi folles, paraderont en dames très chics, suivies de près par la compagnie Zebralafon dont les rythmes, sans nul doute, vous emballeront.

De la tour infernale, imaginée par la MJC Robert-Martin et ses ateliers violons, s’échapperont également des airs populaires auxquels vos pieds auront bien du mal à résister... Tout comme aux notes enjouées du groupe Tande Rara.

Enfin, Un rien déjantés, les Clowns Z’hôpitaux viendront également vous titiller.

Tous entoureront ce pauvre Carmentran, un monstre à quatre têtes que les plus curieux pourront découvrir, en avant-première, le vendredi 23 février, à 17 heures, dans sa tanière, au Manoir, rue du Clair-Vivre. C’est là qu’il se cache en attendant son jugement, soigneusement gardé par le collectif Le petit ascenseur qui lui a donné vie avec la complicité de quelques bénévoles.
Mais c’est à 15h30, que le top départ sera véritablement donné. Aux carnavaliers, précédemment cités, se joindront également la Coopérative de Productions Populaires et Polymorphes, grande ordonnatrice de cette 22e édition de carnaval, l’indispensable
compagnie 1000 secousses et ses pyrotechniciens, la Fanfare des Pavés et ses choristes, l’association Montiliso Salto qui s’est fait une spécialité des danses historiques de l’époque médiévale au XVIIIe siècle, sans oublier les marionnettes géantes, roi, reine, cavalier et fou, fabriquées avec la participation des Romanais, sous la houlette de la compagnie Caramantran, et à la manipulation desquelles certains auront été formés. Bien sûr, notre célèbre Jacquemart se joindra, lui aussi, au cortège. Que serait le carnaval de Romans sans cet emblématique personnage ?
Après la montée de la côte des Cordeliers, nos carnavaliers feront une halte, aux alentours de 16h15, place Jules Nadi. Chaque association ou groupe montera alors sur la scène, installée sur le parvis des Cordeliers, pour y être présenté, à tour de rôle, par le maître de cérémonie, le slameur Mehdi Dix, de façon très solennelle, dans l’esprit de la pavane, avant de s’affronter lors des fameuses battles artistiques.

L’ascension continuera ensuite jusqu’à la place Ernest-Gailly où vous attendront, à 17 heures, les jongleurs, acrobates et équilibristes de Des balles ton cirque, avec PercuAdapei pour les accompagner. Après quoi la parade prendra la direction des boulevards, via la petite rue Jacquemart, qu’elle suivra jusqu’au grand parking de la place Jean-Jaurès, pour le final.
C’est là, à 17h30, que Carmentran attendra, tout tremblant, prêt à cuire dans sa marmite. Car, ne nous faisons pas d’illusions, le malheureux que d’aucuns accusent de tous les maux passera, qu’on le veuille ou non, à la casserole et ce, sans autre forme de procès. Rassurez- vous, il ne devrait pas attendre trop longtemps avant de partir en fumée. Ce, grâce aux habiles artificiers de la compagnie 1000 secousses qui illumineront le carnaval de leurs feux de Bengale.


Pierre Aimar
Mercredi 7 Février 2018
Lu 330 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 19



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine