Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Avignon off, Plaisir et détente avec « Les Trois Tantes » de Roch di Méglio. Par Danielle Dufour-Verna

au Bo Théâtre du 17 au 28 juillet à 22h 30


Le Off, en Avignon, ce sont plus de 1500 spectacles présentés par les troupes avec la même fougue, la même passion, le même enthousiasme.
Pour les journalistes que nous sommes, impossible d’espérer voir la totalité. Il faut donc effectuer un choix, draconien s’il en est ! Pour ma part, mon choix s’est porté sur plusieurs spectacles, avec un accent tout particulier sur Les Trois Tantes, une comédie désopilante, rafraîchissante, originale, au texte fouillé, avec un champ lexical riche et magnifiquement jouée par des comédiens chevronnés, à voir impérativement.
Il m’est facile de vous parler de cette pièce que j’avais eue l’occasion d’applaudir à Marseille. N’hésitez pas à finir une douce soirée d’été en leur compagnie. Situé dans l’enceinte du Novotel, le BO Théâtre bénéficie d’un parking qui mène directement dans le hall de l’hôtel. Avant ou après le spectacle, vous pourrez vous détendre en buvant un verre au bar de l’hôtel, près de la piscine, et profiter ainsi de la fraîcheur du soir.
Sophie (Florence Bonnano), rend visite à sa tante Agathe (Audrey de Saint Clair), ancienne juge d’application des peines et unique confidente. La vieille dame est persuadée que sa fortune considérable, héritée de sa famille et d’un amant mafieux, est convoitée par son frère, Alain. Ce dernier, amiral et père adoptif de Sophie, débarque chez elle avec son compagnon Julien, haut fonctionnaire.

Aucune longueur, aucun temps mort dans cette comédie en un acte. Les acteurs particulièrement inspirés, magnifient le texte avec brio. Sorties de scène, changements de costumes, répliques cinglantes, jeux de lumière, impriment le rythme. L’intrigue rebondit, tenant le spectateur en haleine, entre rires et réflexion : ces gens-là nous ressemblent tellement ! Cette œuvre est porteuse d’un univers singulier, un microcosme machiavélique. Nous sommes ici, maintenant. Et nous rions des travers, des peurs, des aprioris. Roch Di Méglio investigue, questionne, dénonce, condamne mais, par-dessus tout, divertit.
Danielle Dufour-Verna


Danielle Dufour-Verna
Dimanche 15 Juillet 2018
Lu 95 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 20



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs