arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Avignon, Festival Off : « J’entrerai dans ton silence » au Théâtre du Balcon et « Comment j’ai dressé un escargot sur tes seins » au Théâtre de l’Atelier florentin. Deux œuvres maitresses et un seul metteur en scène

Dans le top 10 du Off 2019


Serge Barbuscia © DR
Serge Barbuscia © DR
Au milieu du chaos ambiant et des affiches couvrant les murs, les festivaliers, en ce magnifique juillet avignonnais, ne savent plus vers quel théâtre se diriger pour repartir l’esprit nourri de cette culture indispensable à l’humanité. « J’entrerai dans ton silence » et « Comment j’ai dressé un escargot sur tes seins » font partie des valeurs certaines du festival qui ne laisseront aucun spectateur sur leur faim.

Serge Barbuscia, directeur du Théâtre du Balcon Tél 04 90 85 00 80
Depuis plus de trente ans, le Théâtre du Balcon affirme son projet artistique et éthique.
Tout d’abord la volonté d’accompagner des artistes et des compagnies dans un souci d’exigences et de partage...
La mise à disposition d’un véritable Théâtre en ordre de marche avec une salle de répétition, de confortables loges, un accueil billetterie et surtout une équipe qui travaille toute l’année...Et puis, toujours ce même souci de défendre une cohérence à travers un fil rouge qui se structure autour de véritables choix.

Un Timonier éclairé
« Comédien, metteur en scène, auteur, Serge Barbuscia fonde en 1983 avec sa compagnie le Théâtre du Balcon / Scène d'Avignon. Ses créations se révèlent comme une nécessité où s'imbriquent des expressions multiples : texte, musique, chant, peinture, danse... Autant de matériaux que Serge Barbuscia aborde pour élaborer un langage théâtral singulier. Ses spectacles rencontrent un public exigeant qui ne vient pas au théâtre « pour oublier le monde mais pour le comprendre. »
Ceci, c’est la biographie. Mais sous l’acteur, le scénariste, l’adaptateur, il y a l’homme, l’humaniste. J’ai l’immense honneur de le connaître. Les yeux bleus de Serge Barbuscia ne mentent pas. Ils ont la douceur et l’intensité de la méditerranée quand le ciel s’y reflète. Le regard de Serge ne ment pas. Intelligent, vif, il invite à l’amitié, au dialogue, à la réflexion, au partage. Le sourire de Serge ne ment pas. Il est de celui qui donne, de celui qui accueille, de celui qui agit par mimétisme. Serge Barbuscia fait partie de ces hommes dont se souvient dès la première rencontre, un être passionné et pur.

L’autisme vu de l’intérieur : « J’entrerai dans ton silence » - Théâtre du Balcon à 17h25

Tout en délicatesse, sur le fil de l’émotion, mais avec éclat, une pièce remarquable, non seulement par la qualité de son adaptation et de son interprétation, mais parce qu’elle touche à un sujet particulièrement sensible, celui de la différence, traité ici avec brio. Avec ‘J’entrerai dans ton silence’, ce sont des milliers d’enfants autistes qui crient enfin au monde leur souffrance muette et leur merveilleuse intelligence. Des acteurs ‘habités’ par leur rôle, une mise en scène et un décor géniaux, on frémit, on hurle intérieurement avec les acteurs.
Ovationnée par le public, une pièce à voir absolument.

i[« À tous ceux qui ont tenté de m’emmurer vivant dans mon silence de mort à jamais [...] je dis non. Non je n’ai pas été trop aimé par ma mère. J’ai été aimé et j’ai aimé en retour. »]i Extrait de « L’Empereur, c’est moi » de Hugot Horiot
« J’ai 3 ans, je ne parle pas, et vous n’entendrez aucun mot sortir de ma bouche »….
Françoise Lefèvre nous offre son témoignage sur son enfant différent, qu’elle préfère regarder comme un « Petit Prince cannibale » (Goncourt des lycéens 1990).
Quelques trente années plus tard, son fils Hugo Horiot (L’Empereur, c’est moi, 2013 ; Autisme : j’accuse !, 2018), devenu adulte, se plaît à conjuguer inlassablement artiste avec autiste, d’une seule lettre qui change tout, en apparence !
Deux voix intimes aussi singulières qu’indivisibles, unis dans les mots sourds de l’écriture. Écrire et encore écrire, pour comprendre, faire comprendre, pour savoir et faire savoir.

Auteurs : Hugo Horiot et Françoise Lefèvre
Metteur en scène et adaptation : Serge Barbuscia
Composition sonore et musicale : Eric Craviatto
Avec Camille Carraz, Fabrice Lebert et Serge Barbuscia

« Comment j’ai dressé un escargot sur tes seins » au Théâtre de l’Atelier florentin : 14h25 - tél 04 84 51 07 00

Salvatore Caltabiano © DR
Salvatore Caltabiano © DR
Une plongée euphorisante dans les profondeurs du sentiment amoureux.
Classé parmi les 50 meilleurs spectacles du Off 2019, c’est le coup de cœur du journal la Provence.
Serait-ce le destin ? Les deux très beaux théâtres qui présentent ces deux magnifiques spectacles sont voisins. Chez Salvatore Caltabiano, un homme charmant au sourire communicatif, c’est la bonté qui rayonne le plus. Exigeant, cultivé, il est le directeur de l’Atelier florentin mais également auteur, acteur et metteur-en-scène. Et quel acteur !

Seul en scène dans cette pièce de Matéi Visniec la performance de Salvatore Caltabiano est époustouflante et le message, subliminal. Le texte de Visniec mêle poésie et absurde, c’est l’amour à mort. La jubilation de l’acteur tient en haleine tous les spectateurs. Une heure de tendresse infinie, d’espoir et de désespoir. Pour Madame, il est prêt à poser son cœur sur la table. La mise en scène de Serge Barbuscia se moule à la pensée de l’auteur. Se jouant du lieu et de l’espace, le théâtre prend ici toute sa valeur. Saveur des mots, de la comédie, du sentiment, tout y est et les spectateurs, debout, en redemandent. Un travail d’orfèvre, du grand, du vrai talent et une salle pleine à chaque représentation !

Avec : Salvatore Caltabiano
Mise en scène et scénographie : Serge Barbuscia
Musique : Eric Craviatto
La voix : Dorothée Leveau

Accéder à ces deux théâtres



Danielle Dufour-Verna
Mercredi 10 Juillet 2019
Lu 231 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 21



Inscription à la newsletter

Festival ici et ailleurs 2019

Cliquez sur l'image pour télécharger

e-magazine interactif !
Textes et espaces publicitaires
sont des liens pour les sites des festivals




Festival Jazz à Saint-Rémy, Steeve Laffont trio featuring Costel Nitescu, Jacky Terrasson et Richard Galliano en haut de l'affiche

Jeudi 19 septembre 20h30 à l’Alpilium : Jazz Swing.
Vendredi 20 septembre 20h30 à l’Alpilium : Jacky Terrasson
Samedi 21 septembre 20h30 à l’Alpilium : New jazz musette


Un tableau monumental et poétique de Guillaume Bottazzi à Martigues, la Venise provençale, inscrit aux Journées Européennes du Patrimoine

Un tableau monumental et poétique de Guillaume Bottazzi, à découvrir ou à redécouvrir pendant les Journées Européennes du Patrimoine