Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Paris, Huberty & Breyne : Christophe Chabouté, Yellow Cab, exposition du 5/3 au 20/3/21

Du 5 au 20 mars 2021, la galerie Huberty & Breyne sillonne les rues de New-York à bord du « Yellow Cab » de Christophe Chabouté. Dans ce nouvel album, librement inspiré du roman autobiographique de Benoit Cohen, le dessinateur livre une adaptation en forme de catharsis.
Avant-première le jeudi 4 mars en présence de Christophe Chabouté


CHABOUTE-Yellow Cab 03-Dessin (c) courtesy Huberty & Breyne
CHABOUTE-Yellow Cab 03-Dessin (c) courtesy Huberty & Breyne
Ce récit graphique puissant retrace le parcours d’un réalisateur en manque d’inspiration qui, pour les besoins d’un nouveau scénario, devient chauffeur de taxi.
Derrière le pare-brise du taxi driver, Chabouté brosse le portrait majestueux de la Big Apple. De Manhattan à Brooklyn en passant par le Bronx on suit les errances d’un Français migrant à la recherche du « rêve américain ».
Au fil du dessin et des cases, Chabouté conte une aventure humaine hors-norme, magnifié par un traitement subtil et élégant du noir et blanc.

L’exposition « Yellow Cab » présentée par Huberty & Breyne avenue Matignon à Paris, dévoile une sélection des planches originales extraites de l’album paru chez Glénat ainsi que de grandes illustrations inédites de New York par Christophe Chabouté.




New York en V.F
« A chaque fois qu’un passager entre dans mon taxi, tout est possible.
Il y aura des moments sans intérêt, comme des heures de rushes filmés dont je ne me servirai pas, mais aussi des situations extraordinaires, j’en suis sûr et je sens que, comme chez un acteur, le travail sur la longueur va infuser en moi. »
Yellow Cab, Bernard Cohen

New York, juin 2015. Benoit Cohen décide, pour les besoins de l’écriture d’un scénario, de devenir chauffeur de taxi. Il passe sa licence dans une école du fin fond du Queens avant d’arpenter la ville pendant plusieurs mois. Au volant d’un taxi qu’il loue chaque matin, il espère trouver l’inspiration et apprivoiser cette capitale insolite et frénétique. Traversé de références cinématographiques et émaillé de souvenirs personnels, Yellow Cab, est un surprenant récit de voyage autour de quelques blocs, mais qui en dit long sur l’Amérique.

Ce roman autobiographique, Christophe Chabouté l’a découvert par l’intermédiaire de son ami CharlElie Couture. « En 2016, j’avais réalisé de nombreuses illustrations de New York pour notre exposition A Real Dream of New York avec Charlélie Couture à la galerie Huberty & Breyne. Je sortais de l’adaptation de « Moby Dick » et j’étais rincé, épuisé, vidé. Charlélie m’a passé ce bouquin et je me suis totalement retrouvé dans cette histoire de réalisateur en manque d’inspiration qui devient « taxi driver » à New York dans l’espoir de faire des rencontres, trouver de nouvelles idées. J’ai dévoré le livre en une nuit et j’ai voulu l’adapter. » confit-il.

Pour retranscrire l’ambiance de cette ville qui ne dort jamais, Chabouté a collecté 20 000 photos de New York, dévoré films, documentaires et musiques. Pour les personnages, le dessinateur s’est appuyé sur les descriptions de Benoît Cohen, avec la volonté de respecter le texte et l’aventure de ce dernier. « J’ai mis beaucoup de moi dans ce bouquin, en me cachant derrière Benoît », avoue-t-il. Avec un trait fort et expressif, Chabouté saisit New-York dans toute sa diversité : une ville tentaculaire, des gratte-ciels aux portes des nuages et une foule de gens pressés. Des noirs et blancs sobres et élégants. Des cases denses pour dire la démesure et d’autres muettes pour taire les silences assourdissants. Et, en filigrane, cette façon si particulière que Chabouté a, dans ses récits, de sonder l’âme humaine.

Christophe Chabouté
Christophe Chabouté est né en Alsace en 1967. Il a été récompensé à plusieurs reprises au Festival d'Angoulême, notamment pour Quelques jours d’été (1998), Pleine Lune (2001) et Un Îlot de Bonheur (2001). Son adaptation du roman de Melville Moby Dick a reçu le prix des Gens de la Mer lors du Festival Etonnants Voyageurs (2014). Cet artiste taiseux et solitaire, adepte de la ligne sombre, rend compte, ouvrage après ouvrage de son talent et de sa capacité à faire parler les silences et à faire vivre l’inconnu avec une incroyable réalité. Ses dessins puissants en noir et blanc sont souvent comparés à ceux de Pratt ou Comès.

Benoît Cohen
Né en 1969, Benoît Cohen, cinéaste et écrivain, vit aujourd'hui à New York. Après avoir réalisé plusieurs films, parmi lesquels Nos enfants chéris (2003) et Tu seras un homme (2013), il a écrit Yellow Cab (2017) et Mohammad, ma mère et moi (2018), deux récits publiés chez Flammarion qui ont connu un succès à la fois critique et public. Le prix du paradis, son prochain roman, paraîtra en avril 2021.

Info+

Exposition en entrée libre

Huberty & Breyne
36, Avenue Matignon
75008 Paris

Du lundi au samedi de 11h à 18h



Pierre Aimar
Vendredi 12 Février 2021
Lu 107 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 238