arts-spectacles.com
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Nouvelle lune, exposition autour de l’effacement et la disparition, Galerie Maubert, Paris, du 4 avril au 15 juin 2013


Elena Elbe, Photographe

Elena Elbe, Me, myself & I, photographie, 53 x 81 cm, 2009
Elena Elbe, Me, myself & I, photographie, 53 x 81 cm, 2009
Elena Elbe arrive en France en 1998 et s’y installe définitivement en 2004. Son travail est exposé régulièrement en France, aux Etats-Unis et en Russie (Musée des Rêves de Freud, Musée Vladimir Nabokov à St-Pétersburg, Winzavod Center for Contemporary Art à Moscou).
Elena Elbe est une photographe atypique : en perpétuelle recherche sur son art, en perpétuelle recherche sur elle-même. Elle se met en scène, se cache. On la voit rare¬ment directement. On admire son reflet, dans les infinités de miroirs qu’elle installe scru¬puleusement pour créer des effets de trans¬parence et de superposition. Et si on ne la voit pas, on l’imagine… Perdue dans ces vagues dorées. Le reflet, c’est une manière de ques¬tionner l’image. Que voyons-nous ? Quelle image donne-t-on ? Quelle part de nous-même mettons-nous en avant ? « Ces photos que l’on place sur nos profils comme celui de face-book, est-ce bien nous ? Son reflet multiplié à l’infini n’est-il pas finalement plus révélateur ? Comment l’inconscient s’immisce-t-il dans ce cache-cache des images ? »

Pierre Aimar
Mis en ligne le Mercredi 6 Mars 2013 à 02:47 | Lu 1293 fois
Pierre Aimar

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 398

Festivals | Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements