Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Lyon, Galerie Estades : CALVET. 8 MARS – 26 AVRIL 2008

"En utilisant les possibilités expressives de la lumière, de la couleur, des formes, du cadrage, Calvet sait donner du relief aux scènes représentées et ainsi retenir l’œil du spectateur. Soucieux de nous livrer son émotion devant un motif, il reconstruit la réalité comme il la voit en nous proposant une harmonie parallèle à la nature, un monde nouveau, unique, plus intense, plus profond."


Sa peinture relève d’un impressionnisme sage

Michel Calvet
Michel Calvet
Michel CALVET naît à Toulouse en 1956 et suit ses études artistiques aux Beaux-Arts de cette ville.

« A partir de 1980, Michel Calvet vit uniquement de sa peinture. Il expose toujours à Paris, mais également à Honfleur et à Deauville, puis à Nice, Biot, Toulouse, Pau, Cannes, Saint-Paul de Vence. (…) A cette époque, sa peinture relève d’un impressionnisme sage, aux couleurs cassées (…) Le peintre utilise le papier comme support et des couleurs fortement diluées. (…) Au milieu des années 90, après de nombreuses expérimentations sur la couleur et la matière, Michel Calvet trouve peu à peu son style. Sur le papier auquel il reste fidèle par sa longue pratique de l’aquarelle et du pastel, c’est désormais avec le couteau qu’il étend généreusement la matière colorée. Ce support lui procure une grande aisance, un sentiment de liberté adapté à sa nouvelle gestuelle, impulsive, dynamique, expressive. »

La peinture de Michel CALVET privilégie l’expression et le mouvement. Ses tableaux gardent la fraîcheur et la spontanéité que l’on peut retrouver dans le traitement d’une aquarelle « Alla Prima », avec cette puissance si caractéristique de sa fougue. Car chacune de ses peintures aux sujets très variés (carnavals, fêtes, tauromachies, scène de pêcheurs, sites marocains,…) dégage une atmosphère très personnelle.
Suivant le lieu et le moment, un tableau de Calvet peut être traité à la limite de l’abstraction - les formes deviennent tâches de couleur, les couleurs appellent d’autres formes - ou devient expressionniste.
Mais quelque soit son traitement aucun ne laisse indifférent.
« Artiste peintre vrai, homme sincère, son art en évolution permanente n’est restreint par aucun mode. La seule contrainte qu’il impose à sa palette est de nous faire plonger dans son univers de lumière et de bonheur.

« En utilisant les possibilités expressives de la lumière, de la couleur, des formes, du cadrage, Calvet sait donner du relief aux scènes représentées et ainsi retenir l’œil du spectateur. Soucieux de nous livrer son émotion devant un motif, il reconstruit la réalité comme il la voit en nous proposant une harmonie parallèle à la nature, un monde nouveau, unique, plus intense, plus profond. »
Jean PERREAU, Michel CALVET, l’éloquence expressive, 2004

Abonnez-vous à Sortir ici et ailleurs


pierre aimar
Jeudi 7 Février 2008
Lu 2969 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...