Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Les Frivolités Parisiennes donneront Don César de Bazan de Jules Massenet. Création au Théâtre de Saint-Dizier le 28 février 2016

La Compagnie des Frivolités Parisiennes, qui voyage dans le répertoire de l'opéra-comique et de l'opéra-bouffe, s'efforce depuis sa création de redonner vie et corps à des oeuvres qui reposent paisiblement depuis trop longtemps.


Pour cette 4e saison, c'est un opéra-comique de Jules Massenet qu'elle a choisi de ressusciter !

Crée en 1872 à l'Opéra-comique, Don César de Bazan n'a presque pas été joué depuis et bénéficie pourtant d'une qualité d'écriture remarquable et d'un livret aux nombreux rebondissements !

Dirigé par Mathieu Romano, l'Orchestre des Frivolités Parisiennes pourra montrer toute sa virtuosité pour rendre hommage à J. Massenet.
La mise en scène inspirée de Damien Bigourdan permettra de plonger le spectateur au coeur de l'oeuvre et de mettre en lumière la psychologie des personnages.

Le propos :
Don César, un Grand d'Espagne ruiné et viveur patenté, se bat en duel pour sauver Lazarille des griffes d'un capitaine cruel. Un édit royal ayant interdit les duels durant la Semaine Sainte, Don César est arrêté et condamné à mort par pendaison.
Dans la cellule de sa prison, il reçoit la visite de Don José de Santarém. Premier ministre du roi Charles II, Don José est secrètement épris de la Reine, laquelle lui refusera son amour tant que l'infidélité du roi ne sera pas prouvée. Charles II est bien amoureux de Maritana, une chanteuse des rues, mais ne peut l’approcher à cause de sa condition inférieure. Don José imagine donc de faire épouser Maritana par le condamné à mort avant son exécution, la faisant ainsi comtesse de Bazan. Sans expliquer son plan, il promet richesse et noblesse à Maritana d’une part, et offre à Don César d’éviter l’infamie de la corde ainsi que d’assurer la protection du jeune Lazarille. Le faux mariage puis le simulacre d’exécution ont lieu.
La veuve est amenée au palais San Fernando pour apprendre les bonnes manières et on l'assure que son mari sera bientôt de retour d'exil. Le Roi tente de se faire passer pour lui, mais Maritana lui dit qu'elle ne peut l'aimer. Le véritable Don César fait alors irruption : ayant réussi à déjouer le complot de Don José et à protéger l’honneur du couple royal, il est nommé gouverneur de Grenade par le roi et repart au bras de son épouse.

Distribution

Livret d’Adolphe d’Ennery et de Jules de Chantepie créé en 1872 à l’Opéra-Comique
Direction musicale : Mathieu Romano
Conseil musical : Pierre Girod
Etudes musicales : Nicolas Chesneau
Gravure musicale : Boris Freulon
Et l’Orchestre des Frivolités Parisiennes (30 musiciens)
Mise en scène : Damien Bigourdan
Assistante mise en scène : Agathe Cemin
Scénographie et costumes : Mathieu Crescence
Création lumière et vidéo : John Carroll
Maquillage : N. N

Représentations

Création au Théâtre de Saint-Dizier le 28 février 2016 à 15h
Le 13 mars 2016 au Théâtre de la Porte Saint-Martin (Paris) à 16h
Le 22 avril 2016 au Théâtre de Dreux à 20h
Le 29 avril 2016 à l’Opéra de Reims à 20h30
Le 25 septembre 2016 à la Rotonde de Thaon-les-Vosges à 15h

Renseignements : lesfrivolitesparisiennes.com


Pierre Aimar
Lundi 22 Février 2016
Lu 429 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 22





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...