Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Exposition Nicolas Vial à la Galerie W Matignon, Paris, du 20 mars au 1er mai 2013

Nicolas Vial est né à Paris et a vécu son enfance à Dourdan, où son père était éditeur. Il est diplômé de l'École nationale supérieure des Arts appliqués et des métiers d'Art en 1978, puis élève à l'École nationale supérieure des beaux-arts jusqu'en 1981. Depuis 1982, il dessine pour le journal Le Monde ainsi que d'autres quotidiens et magazines.
La Galerie W présente un accrochage de 140 pièces de Nicolas Vial. Ces œuvres sont réalisées sur un papier artisanal, fait main à la cuve, de 400g.


Nicolas Vial © DR
Nicolas Vial © DR

Nicolas Vial…

… illustre depuis plus de trente ans les pages du quotidien « Le Monde » de son trait (très) précis et (très) personnel. La presse - L’Express, Le Nouvel Observateur, Madame Figaro, Connaissance des Arts, Télérama, le JDD… - fait régulièrement appel à lui. Autant de pages où l’on retrouve l’énergie de son trait de crayon, le geste à la fois assuré et délicat de ses pinceaux et sa vision de l’actualité.

… est exposé dans de nombreuses institutions publiques et privées. En 2002, le public découvre une nouvelle facette de son oeuvre au Musée National de la Marine de Paris : un univers aquatique rêvé mais jamais complètement dénué de réalité, où le fantastique, l’humoristique et le tragique se confondent et se libèrent. En 2008, l’artiste est honoré de la haute distinction de Peintre Officiel de la Marine !

… a édité une vingtaine de livres d’artiste. Il exprime son regard sur le monde à travers un travail poétique, acéré et décalé. Alternant avec aisance peinture et dessin, grands et petits formats, sujets oniriques et thèmes d’actualité, son oeuvre évoque la magie des carnets de voyages des explorateurs d’antan, l’imaginaire de Corto Maltese et la grande tradition des illustrateurs français.
« Son art ne m’a jamais laissé tranquille. Avec son crayon ou son pinceau, avec son regard au laser il me semble qu’il touche un nerf. Jamais le même. Mais un nerf à vif. Vial vous réveille d’un trait, d’un rai de lumière, d’une ombre si sombre qu’il vous oblige à vous rapprocher pour voir de plus près. Avec une toile de Vial, l’univers se voile en même temps qu’il se dévoile. » Eric Fottorino.


Pierre Aimar
Mardi 26 Février 2013
Lu 501 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...