Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Des sonates de Bach enregistrées sur l’orgue de l’église Saint-Louis à Saint-Etienne

Willy Ippolito, co-titulaire des orgues de la basilique Notre-Dame d’Espérance à Charleville-Mézières, vient d’enregistrer les Sonates en trio de Jean-Sébastien Bach sur l’orgue de l’église Saint-Louis à Saint-Etienne.


Des sonates de Bach enregistrées sur l’orgue de l’église Saint-Louis à Saint-Etienne
C’est un véritable événement pour l’association Renaissance de l’orgue de Saint-Louis, créée en 1991 dans le but de mettre en valeur ce grand orgue, œuvre des facteurs d’orgues Marie et Denis Londe, construit par la ville de Saint-Etienne en 1997, le seul orgue de style « baroque allemand » du département de la Loire, et qui fait amplement partie du patrimoine artistique et culturel stéphanois. L’association Renaissance de l’orgue de Saint-Louis a travaillé en partenariat étroit avec la revue Orgues Nouvelles, pour réaliser ce disque édité par Triton, label spécialisé dans la musique pour orgue.

L’initiative de cet enregistrement incombe à la revue Orgues Nouvelles, à laquelle collabore Michel Trémoulhac, président de l’association Renaissance de l’orgue de Saint-Louis, et organiste sur ce même orgue. La revue souhaitait en effet offrir pour Noël 2012 en cadeau à ses lecteurs un CD original, enregistré par un organiste talentueux dont ce serait le premier enregistrement, sur un orgue n’ayant fait encore l’objet d’aucun enregistrement.
Âgé de 36 ans, licencié en musicologie, diplômé du CNSM de Lyon et récompensé de plusieurs premiers prix, Willy Ippolito a bien voulu se prêter à cet exercice soutenu par l’association Renaissance de l’orgue de Saint-Louis en enregistrant l’intégralité des six Sonates en trio de Bach . Une œuvre mythique du grand compositeur allemand, mais aussi une épreuve redoutable, au programme des grands concours d’orgue, puisque seul aux claviers, l’organiste doit interpréter sur un seul instrument ce qui pourrait l’être par trois : main droite, main gauche, et pieds sont sollicités pour des mélodies différentes, avec des tempi souvent très rapides. L’enregistrement a été effectué de nuit, pour limiter les bruits ambiants, au mois de novembre 2012.

Une version courte de ce CD, quatre sonates, a été offert aux lecteurs de Orgues Nouvelles. Mais c’est la version longue que Renaissance de l’orgue de Saint-Louis va diffuser à son tour. Le double CD, comprenant les six sonates (BWV 525, 526, 527, 528, 529 et 530 plus un bonus video) sera offert à tous les adhérents de l’association. Il est aussi disponible sur le site internet d’Abeille Musique (www.abeillemusique.com) et sur Qobuz (www.qobuz.com). Il sera également vendu lors des concerts organisés par l’association, dont le prochain le samedi 16 mars, à 15 heures, avec Florent Gallière, professeur d’orgue au conservatoire de Saint-Etienne. Willy Ippolito donnera également un concert en l’église Saint-Louis de Saint-Etienne le samedi 4 mai à 15 heures, à l’occasion du Jour International de l’Orgue. L’occasion pour lui de dédicacer son disque.


Pierre Aimar
Jeudi 28 Février 2013
Lu 247 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 79





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...