Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Depuis quand les choses sont-elles négociables ? Jérôme Boutterin expose du 19 octobre au 10 novembre 2011 à l’ESAD Valence

Depuis quand les choses sont-elles négociables ? Cette question au parfum d'injonction fournit le titre de l'exposition de Jérôme Boutterin à l'ESAD Valence.


RV O2, 2008, huile sur toile, 220 x 160 cm, © Jérôme Boutterin
RV O2, 2008, huile sur toile, 220 x 160 cm, © Jérôme Boutterin
L’artiste présente à cette occasion un ensemble de peintures débutées en 2007, peintures monochromes sur lesquelles Martin Engler écrit : "Si les "monochromes" se servent exclusivement d'une seule couleur sans mélange, ce qu'ils représentent, toutefois, est tout sauf une surface uniforme monochrome. La composition apparemment intacte se révèle être un lacis de plusieurs couches d'abréviations fragmentaires, un horror vacui de la peinture, une réserve inépuisable de possibles, dans lequel le geste se perd dans l'all-over. Dans un processus calculé, qui s'enivre en même temps de lui-même, les gestes sont placés l'un après l'autre." *

Leur mise en place, leurs positions dans la galerie et la salle d’exposition de l'école fournira sans doute un début de réponse à la question posée.

"Il se méfie de la peinture et pourtant il ne veut en aucun cas y renoncer. Il cite l'abstraction héroïque, le geste direct spontané, le pouvoir de l'all-over sans limite et présente pourtant le tout comme réfraction, simulation, comme la recherche de sens d'une peinture autonome entre l'abstraction et la réalité retrouvée. L'intelligence avec laquelle il dissèque les fondements de ses tableaux réfrène avec peine la violence contenue de sa peinture. Au bout d'une recherche menée pendant des générations et des décennies sur les possibilités du tableau abstrait, plus rien n'est nouveau ou rien ne va plus de soi. À moins que, comme dans le cas de Jérôme Boutterin, les parties ne se retrouvent, assemblées avec une légèreté souveraine, pour ainsi dire accidentelle, formant un nouvel ensemble surprenant." *

* Extraits du texte de Martin Engler, "L'insoutenable légèreté de la peinture de Jérôme Boutterin" in catalogue "aus der la Main", galerie Andrieu, Berlin. Martin Engler est responsable de la section "l'art après 1945" au Städel Museum de Frankfort/Main

Pratique

Conférence de Jérôme BOUTTERIN
« Nous répondre »
le mardi 18 octobre à 14h. Amphithéâtre de l’ESAD – ouvert à tous

Exposition ouverte au public du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h
Entrée libre
Vernissage le mardi 18 octobre à 18h
ESAD Valence (ex-ERBA)
Place des beaux-arts – 26000 Valence
04 75 79 24 00 / valence@esad-gv.fr
www.esad-gv.fr


Pierre Aimar
Mardi 4 Octobre 2011
Lu 806 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...