Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Constable, Delacroix, Friedrich, Goya. Die Erschütterung der Sinne [Le bouleversement des sens], Albertinum, Dresde, du 16 mars au 14 juillet 2013

Du 16 mars au 14 juillet 2013, l'Albertinum de Dresde, Musée d'Art moderne, sera le lieu d'une rencontre artistique unique.


Eugène Delacroix, Brigand blessé, vers 1825, huile sur toile, 32,7 x 10,8 cm © Kunstmuseum Basel, © Martin P Bühler
Eugène Delacroix, Brigand blessé, vers 1825, huile sur toile, 32,7 x 10,8 cm © Kunstmuseum Basel, © Martin P Bühler
Dans le cadre de l'exposition spéciale "Constable, Delacroix, Friedrich, Goya. Le bouleversement des sens ", les grands maîtres de l'époque romantique européenne, Caspar David Friedrich (1774–1840), John Constable (1776–1837), Eugène Delacroix (1798–1863) et Francisco de Goya (1746–1828) vont se retrouver.
Ces quatre artistes d'exception ont marqué l'art moderne au seuil entre le 18ème et le 19ème siècle, et contribué grandement à façonner l'époque romantique en Europe.
Jusqu'à aujourd'hui, leurs peintures admirables ont été sources d'inspiration et de contemplation pour les générations d'artistes qui ont suivi, ce que montre avec force cette exposition par le biais d'œuvres choisies.
Avec une présentation ouverte reposant sur 16 artistes et sur 80 œuvres, de surprenantes constellations sont créées. La photographie en noir et blanc de Jeff Wall, "Young Man Wet With Rain", est mise en relation avec "Madame Martin" d'Édouard Manet. Les peintures paysagères de John Constable sont exposées aux côtés d'impressions d'Adolph Menzel, de Max Liebermann et d'une projection de David Claerbout.
Le caractère impressionnant des sujets des tableaux d'Eugène Delacroix – comme son "Brigand blessé" du musée de Bâle – a influencé des artistes des générations suivantes, notamment Paul Cézanne, qui a reconnu ouvertement : "Nous sommes tous en ce Delacroix." La représentation, la sensation de la lumière et de la matérialité rassemble en revanche des peintres comme Caspar David Friedrich, Vilhelm Hammershøi, Mark Rothko et Gerhard Richter dans leurs paysages, leurs intérieurs, leurs espaces de couleur et leurs peintures abstraites. Outre les œuvres détenues par la Galerie Neue Meister, des emprunts de valeur effectués auprès du Museo del Prado (Madrid), du Musée du Louvre, du Victoria & Albert Museum de Londres et du Metropolitan Museum of Art de New York, ainsi qu'auprès d'autres grandes collections d'Allemagne et de l'étranger, complèteront l'exposition.
L'idée centrale de l'exposition est de présenter le musée comme atelier artistique et source d'inspiration. Pour la conception et la préparation de cette exposition, le directeur de la Galerie Neue Meister, M. Ulrich Bischoff, a fait venir à Dresde l'un des plus importants artistes contemporains, M. Luc Tuymans. Ensemble, les deux curateurs montrent que l'art ne naît pas seulement d'un acte créateur dans un atelier, mais qu'il repose souvent sur l'étude directe de modèles choisis dans l'histoire de l'art. Avec "Constable, Delacroix, Friedrich, Goya. Le bouleversement des sens", l'Albertinum, comme Musée moderne, va devenir un lieu de rencontre animé en réunissant des artistes européens d'époques différentes. L'exposition établit certes des liens avec l'histoire, mais elle examine également l'art, dans le présent et l'avenir.
Ce n'est pas un hasard si l'inauguration de l'exposition, le 16 mars 2013 à 16h30 dans la cour intérieure de l'Albertinum, se tiendra sous la devise "Vers où ?". Dans la discussion prévue sur un podium et dirigée par Mme Elke Buhr, rédactrice en chef adjointe de Monopol – Magazine d'art et de vie, Luc Tuymans, Ulrich Bischoff et l'artiste médiatique belge David Claerbout, ont l'intention de donner un aperçu des développements artistiques actuels.


Pierre Aimar
Mercredi 6 Mars 2013
Lu 483 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...