arts-spectacles.com
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Château de Hauterives (26), exposition Agnès Varda, « Ô Saisons, Ô Châteaux ». 10 juin au 27 août 2023

Agnès Varda était une réalisatrice majeure et reconnue pour ses films et documentaires. Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’elle a également créé des œuvres d’art contemporain : installations, maquettes, photographies et œuvres vidéo.


Agnès Varda, Ô saisons, Ô châteaux, 1957
Agnès Varda, Ô saisons, Ô châteaux, 1957
Agnès Varda se rend au Palais idéal pour la première fois dans les années 50 et y reviendra tout au long de sa vie.
Rédactrice d’une grande correspondance et collectionneuse de beaux timbres, elle éprouve un réel attachement pour la Poste. Ce lien avec la profession du facteur Cheval fut exposé au Palais idéal en 2020, lors de l’exposition événement Agnès Varda Correspondances.
A l’automne 2021, les délicates maquettes réalisées en pellicules de film et des images inédites venaient dialoguer avec le Palais idéal au sein de l’exposition Architextures et perspectives, réunissant en un même espace les notions de matières et d’architectures qui ont toujours traversé l’œuvre cinématographique et photographique de Agnès Varda et qui ont pu s’exprimer à travers son affection pour l’œuvre du facteur Cheval.
Comme la conclusion d’un récit, ce troisième et dernier rendez-vous se propose de présenter ce qui a été la troisième vie de Agnès Varda qui se disait elle-même « vieille cinéaste, jeune plasticienne ». Le dernier épisode de la trilogie prend le nom d’un des courts métrages de Agnès Varda, lui-même éponyme d’un poème de Arthur Rimbaud : ô saisons, ô château.
Dans ce poème, les « saisons » ne sont rien d’autre que les moments successifs de la vie, le temps qui passe. Les « châteaux » sont les rêves, les ambitions, les châteaux en Espagne de la sagesse populaire. L’ensemble fait forcément écho au fantastique Palais du facteur Cheval, qui plus est avec le troisième volet de cette trilogie qui a été conçue par saison.

Pour cette édition estivale, l’exposition vient ainsi animer le Château de Hauterives d’installations poétiques et souvent joyeuses autour du thème des vacances. Sur les traces de l’enfance de Agnès Varda, l’exposition révèle également des documents plus rares qui offrent un regard différent sur l’œuvre et la vie de la célèbre réalisatrice.
ô saisons, ô château, premier court-métrage de la célèbre cinéaste, réalisé en 1957, est à l’origine une commande de l’Office national du Tourisme. Promenade autour des châteaux de la Loire montrés par ordre chronologique de construction, Agnès Varda y inclut des poèmes du XVIe siècle, des réflexions de jardiniers. A l’image, les châteaux sont vides. La réalisatrice fait appel à quelques mannequins dont les tenues à la mode viennent apporter de la couleur aux murs de tuffeau.
Plus que les intérieurs, les alentours l’intéressent davantage, les jardins, les oiseaux, les fleurs, les arbres, les marécages et les sculptures.


L’exposition est réalisée en collaboration avec Ciné Tamaris et présente des œuvres et archives personnelles issues des Collection Succession Varda & Collection Rosalie Varda.

Info+

Château de Hauterives
8, rue du Palais - CS 10008
26390 Hauterives – Drôme
Tél. +33 (0)4 75 68 81 19

Pierre Aimar
Mis en ligne le Mercredi 7 Juin 2023 à 21:09 | Lu 431 fois

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 396

Festivals | Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements