arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


André Robillard, art brut, à la Mapra, Lyon, dans le cadre de la Biennale musiques en scène 2012, du 28 février au 17 mars 2012

Un artiste et une œuvre d’une candide poésie qui s’intègre parfaitement dans le thème de recycling attitude mis à l’honneur par la biennale musiques en scène 2012.


André Robillard © DR
André Robillard © DR
Rien ne se perd, tout se transforme, la maxime d’Antoine Lavoisier prend une dimension nouvelle entre les mains d’André Robillard. Sculpteur, dessinateur, musicien et acteur, André Robillard est aujourd'hui l'une des grandes figures historiques de l'art brut. Découvert par le peintre Jean Dubuffet dans les années soixante, il est sans conteste un artiste hors norme dont le parcours atypique prouve une fois de plus que la notion de création artistique échappe à tout précepte définitif.
Enfance mouvementée et fiévreuse, ponctuée par de nombreux passages à l’hôpital psychiatrique de Fleuryles- Aubrais qui devient finalement sa résidence principale, André Robillard connaît la dérive, mais c’est précisément elle qui l’entraînera, à vau-l’eau et à son insu, vers le monde de l’art.

En 1964, à l’âge de 33 ans, André Robillard crée son premier fusil fabriqué à partir d’objets de récupération. Boîtes de conserve, tubes en plastique et métal, câbles, ampoules usagées, pièces de bois récupérées, clous, et éléments de robinetterie constituent sa palette d’artiste. Il crée ainsi des engins spatiaux et des spoutniks, des cavaliers en bois et des animaux exotiques. Mais il ne se limite pas à la création d’objets, parallèlement il dessine des animaux, des planètes et des satellites, joue de l’accordéon et de l’harmonica. En 2009, il participe au spectacle monté par la compagnie. Les Endimanchés, Tuer la misère, d’Alexis Forestier et Charlotte Ranson.
Naïfs, ludiques et disjonctés, ces "machins d'art" comme les nomme André Robillard, évoquent avec humour et ironie, la guerre, mais pas la violence, le chaos mais pas la détresse.

MAPRA
9 rue Paul Chenavard
69001 – LYON
Tél. 04 78 29 53 13 – Fax. 04 78 29 46 34
Horaires : mardi – samedi de 14H30 à 18H30
Mercredi – jeudi – vendredi de 10H à 12H30 et de 14H30 à 18H30


Pierre Aimar
Vendredi 3 Février 2012
Lu 3652 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 21



Inscription à la newsletter

Festival ici et ailleurs 2019

Cliquez sur l'image pour télécharger

e-magazine interactif !
Textes et espaces publicitaires
sont des liens pour les sites des festivals




Festival Jazz à Saint-Rémy, Steeve Laffont trio featuring Costel Nitescu, Jacky Terrasson et Richard Galliano en haut de l'affiche

Jeudi 19 septembre 20h30 à l’Alpilium : Jazz Swing.
Vendredi 20 septembre 20h30 à l’Alpilium : Jacky Terrasson
Samedi 21 septembre 20h30 à l’Alpilium : New jazz musette


Un tableau monumental et poétique de Guillaume Bottazzi à Martigues, la Venise provençale, inscrit aux Journées Européennes du Patrimoine

Un tableau monumental et poétique de Guillaume Bottazzi, à découvrir ou à redécouvrir pendant les Journées Européennes du Patrimoine