Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



« Une heure avant l’attentat » de Bernard Turle, Editions Les Promeneurs Solitaires, collection Grands Solitaires

Bloqué dans un appartement de Bombay pendant les trois jours du couvre-feu imposé à une partie de la ville lors des attentats des 26-29 novembre 2008, le narrateur est particulièrement affecté par la tuerie de la gare CST, dont il vient de photographier les voyageurs.


« Une heure avant l’attentat » de Bernard Turle, Editions Les Promeneurs Solitaires, collection Grands Solitaires
Alors que les médias se concentrent sur les prises d’otages dans les cinq-étoiles, il pleure les gens simples qui ont péri à la gare – symboles de toute une catégorie d’Indiens victimes de la nouvelle Inde. Tandis que retentissent des explosions sporadiques non loin de sa confortable chambre d’ami, il a tout le loisir de se remémorer ses périples ferroviaires dans le sous-continent, effectués sur fond de mondialisation, favorable aux uns, subie par les autres. La nouvelle donne indienne nécessite un état des lieux, dont le bilan n’est pas sans rapport avec les événements dramatiques qui se déroulent à l’extérieur du huis clos dans lequel le narrateur se retrouve confronté à «son» Inde.
Bernard Turle vit et travaille dans le Var. Il y écrit, traduit et dirige le WEM, festival socio-musical qu'il a créé en 1997. Dans le cadre du WEM, il invite régulièrement des artistes indiens. Il séjourne souvent en Inde où il entretient des relations suivies avec des artistes et des O.N.G. Spécialiste de Bombay/Mumbai, il a dirigé Bombay Mix Mumbai Max, numéro hors-série du magazine Figures dans lequel il dressait un portrait de la mégapole en 2005. Il a traduit plusieurs romans dont l'action se passe à Bombay, comme La Fille qui marchait sur l'eau et Les Derniers flamants de Bombay, de Siddharth Dhanvant Shanghvi aux Editions des Deux Terres ou Serious Men, de Manu Joseph, chez Philippe Rey.
Créées en 2007 à Tourrettes (Var), Les Promeneurs Solitaires s’engagent, à partir de la publication de romans d’expériences, de documentaires, de journaux, de carnets, de romans de voyage, de rencontres, et de l’ethno-littérature, de bilans de production artistique, littéraire, philosophique, de documentaires, à établir une critique socio-politique de notre présent et à questionner notre conscience à travers son histoire.

« Une heure avant l’attentat » de Bernard Turle
ISBN 978-2-917352-09-0 – collection Grands Solitaires – au prix de 18 € – format 22 x 14 cm – 242 pages. Parution mars 2011. Avec un livret de 9 photographies de Bernard Turle.

Contact : Philip Ségura, 04 94 84 78 86 lespromeneurssolitaires@neuf.fr
www.lespromeneurssolitaires.fr
www.lespromeneurssolitaires.fr

Souscription

Je souhaite souscrire à la parution du livre de Bernard TURLE
(téléchargez le bon de souscription)

UNE HEURE AVANT L’ATTENTAT

pour la somme de 17 € au lieu de 22 € (18 € + 4 € de frais d’envoi)

Nom Prénom

Adresse (le livre sera envoyé à cette adresse.)

Email tél.


Les chèques à l’ordre de « Les Promeneurs Solitaires »
2, chemin de la Regagnade 83440 Tourrettes.

Les Promeneurs Solitaires ont besoin de 120 souscriptions pour échapper au système de diffusion-distribution, pour se concentrer sur certaines librairies, et certains salons afin d’y mener un travail de fond et pour donner aux livres parus une espérance de vie plus longue que celle qui lui est consentie par le système de l’édition.
Souscription valable jusqu’au 31 mars 2011.
www.lespromeneurssolitaires.fr


Pierre Aimar
Mercredi 2 Mars 2011
Lu 1698 fois


Commentaires articles

1.Posté par laurence Royer le 30/04/2011 09:41
Un livre qui, à partir d'un attentat à la gare de Mumbaï,(Bombay) où le narrateur a pris quelques photos, une heure avant, la description vivante d' une Inde ancienne et de l'Inde émergente, dans un style fluide et prenant, sobre et imagé, sans que l'auteur ne tombe dans le pathos qui génèrerait cet attentat.
On le suit sur les chemins de cette Inde où il retourne chaque année depuis ses 20 ans, et c'est une histoire de l'Inde bien structurée sous forme de récit, jamais ennuyeuse.
A la fin l'histoire bouleversante d'Arun, qui, où que l'on soit, nous touche particulièrement.
Je donne mon avis d...

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 28





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...