Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Tournon, Ciné-Théâtre, Octet la nocturne, hommage à Charlie Mingus, le 30 octobre 2018


Créé en 2015, l’Octet La Nocturne a pour but d’explorer la musique du légendaire contrebassiste américain Charles Mingus à la manière de ses célèbres workshops. Les huit musiciens développent un répertoire de compositions originales dans l’esprit de cette musique, le hardbop. L’interaction entre les membres, les cuivres rugissants, l’intensité des lignes mélodiques, sont au coeur du projet... Les musiciens recherchent ensemble la qualité et l’inventivité des compositions et la complicité en live. Les maîtres mots de l’Octet La Nocturne : Liberté, dialogue soutenu, énergie hors du commun et voyage sensoriel.

Gabriel Rigaud : compositions et piano,
Olivier Dullion : trompette,
Noé David : saxophone,
Hugues Lehembre : saxophone, baryton,
Olivier Bonhomme : saxophone
Sami Khalfoune : trombone,
Loïc Mounier : contrebasse,
Karl Moussavou : batterie.



Pierre Aimar
Mardi 23 Octobre 2018
Lu 90 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 28



Inscription à la newsletter

Festival ici et ailleurs 2019 paraîtra le 20 juin !

Festival ici et ailleurs 2019 paraîtra le 20 juin !

Pour figurer dans Festivals ici et ailleurs - agenda, rédactionnel, espace publicitaire - contactez : sortir@wanadoo.fr (Pierre Aimar)
Festivals ici et ailleurs est le seul magazine des festivals diffusé dans tout le sud-est.


Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs