Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Tournée de concerts au Mexique d'Alain Brunet, trompette, et Akpé Motion. Premier épisode.

Mexico, Orizaba, Xalapa, Cordoba ... où il est dit que chacun s'évertue à oublier qui un téléphone, qui des documents, au gré des parcours dans des taxis qui roulent à tombeau ouvert.


On the road to Orizaba © Pascal Bouterin
On the road to Orizaba © Pascal Bouterin
Quelques nouvelles de début de tournée au Mexique où Akpé Motion s'est retrouvé au complet soit 4 musiciens à l'aéroport de Mexico dimanche matin à 8h!
Après avoir constaté qu'il me manquait mon tel portable oublié chez Pierre Vilalta (frère de Catherine bien connue des amis de Parfum de jazz) qui vit à Mexico et qui s'est rendu compte de l'oubli (merci Pierre qui a pris sa voiture pour me l'apporter) et que Romain avait oublié son sac à dos avec ordinateur, argent, cartes de crédits, tel portable etc...dans le taxi qui nous amenait à l'aéroport (que nous avons récupéré car le taxi était un fidèle de Pierre Vilalta encore merci Pierre!), nous pûmes prendre la route d'Orizaba avec deux véhicules de la municipalité dont les chauffeurs étaient bien décidés à nous montrer que les limitations de vitesse au Mexique ne doivent pas être prises au sérieux.

Mes protestations dans l'un des véhicules n'avaient qu'un effet limité dans le temps dès lors qu'il mettait à profit mes plages de sommeil pour regagner le temps perdu!!

Arrivée à Orizaba charmante petite ville de l'Etat de Véracruz à l'heure du déjeuner; repos ensuite puis sound check au théâtre municipal de la ville; superbe théâtre 19ème bien restauré, équipé d'une excellente régie lumière mais pas de régie son!
Le concert était prévu à 19h; à 18h30, l'ingénieur du son est arrivé... et avec lui des caisses éparses de câbles! le piano, car nous jouions avec un excellent pianiste mexicain Alonso Bianco, avait une couche de poussière qui traduisait une non activité de quelques semaines voire quelques mois et renseignement pris, l'accordeur n'avait pas été envisagé.
Nous avons demandé un clavier numérique qui finit par arriver à 18h50!
Le théâtre était rempli quand nous avons terminé le sound check; il était 19H10!
Mais l'ambiance était cool...j'étais alors prévenu qu'il y avait une première partie! un duo piano/claquettes pas mal au demeurant puis ensuite une démon des lumières!
Le maire est arrivé entouré de ses collaborateurs/trices sur le plateau alors que nous terminions, si je puis dire ce semblant de sound check, car, en vérité, il venait surtout inaugurer les lumières. Mais il est resté jusqu'au bout, semble avoir apprécié, a tenu à acheter un CD (28 vendus) et nous a fait force compliment en espagnol!
Nous avons du constater un peu amers que le 110 v et les variations de tension ne me permettaient de me servir que d'une pédale sur 3...et Romain était privé de Talk box!!
C'est devant un théâtre bondé (500 personnes environ) que nous avons donné ce premier concert avec quelques handicaps plus haut soulignés; au final tabac et standing ovation! la suite: un diplôme remis par le maire qui semble avoir été oublié dans un des véhicules depuis!! Embrassades à la mexicaine suivies d'une heure de photos avec le public qui avait envahi le plateau; Romain, Pascal et Jean-Philippe étant assaillis par des jeunes filles désireuses de poser avec eux....
Ce matin départ pour Cordoba avec nos deux champions de la conduite rapide sur autoroute et arrivée difficile sur le campus de l'université en pleine nature.

Nous avons donné en fin de matinée un concert qui s'est très bien déroulé; beaucoup de succès avec les étudiants présents venus en nombre.
Le lieu du concert était approximatif et la sono brinquebalante mais au final tout s'est très bien passé; nous avons été accueillis par la vice recteur qui, au Mexique, est la présidente des facultés présentes sur le site dont on fêtait le 30e anniversaire!
Nous avons eu droit chacun à un diplôme universitaire remis dans les formes (exceptées les bises) par la vice recteur Béatriz, le premier pour Romain et Pascal! quand à moi j'ai rajeuni de 40 ans exactement!
Après un déjeuner à la mexicaine dans un restaurant de la ville (en face de la cathédrale) invités par l'université, nous avons pris la route de Xalapa avec les deux voitures qui nous avaient pris en charge depuis l'aéroport de Mexico et dont les chauffeurs ont continué, malgré mes protestations lorsque je me réveillais, à faire la course sur l'autoroute dont le bitume méritait souvent d'être rafraîchi...

Nous venons heureusement d'arriver à Xalapa où se déroule le festival de jazz et où nous jouons mercredi. Nous retournerons à Cordoba pour un concert au théâtre municipal
Je me plais à souligner la qualité de l'accueil de nos amis mexicains...quelle convivialité, quelle gentillesse; un vrai bonheur!

Il fait chaud mais sans excès; 25° environ la journée et 18 le soir...un temps d'été en France!
Alain Brunet


Pierre Aimar
Mardi 22 Octobre 2013
Lu 251 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27