arts-spectacles.com
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Tourcoing, Le Fresnoy : PANORAMA 24 - « De l’autre côté ». Exposition jusqu'au 31 décembre 2022

Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains, à Tourcoing au cœur de la métropole Lilloise, présente jusqu'au 31 décembre 2022 la 24e édition de Panorama.


Vue de Panorama 24 © Dmitri Makhomet, Le Fresnoy-Studio national des arts contemporains
Vue de Panorama 24 © Dmitri Makhomet, Le Fresnoy-Studio national des arts contemporains

Lucien Bitaux, Installation Picture Elements Explorer, 2022, Vue de Panorama 24 - Production Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains
Lucien Bitaux, Installation Picture Elements Explorer, 2022, Vue de Panorama 24 - Production Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains
Grand rendez-vous annuel de l’institution, l’exposition Panorama permet de découvrir, chaque année, plus de 50 œuvres inédites, dans les domaines de l’image, du son et de la création numérique, réalisées par les artistes du Fresnoy. Placée sous le commissariat de Marie Lavandier et de Pascale Pronnier et intitulée « De l’autre côté », cette nouvelle édition vient aborder le thème du passage, de la capacité à voir le monde autrement, de l’autre côté de notre monde.

« L’autre côté, c’est celui auquel l’art donne accès, notre monde mais un autre à la fois ; soudain habité, mystérieux, enchanté, révélé … » Marie Lavandier

« L’exposition Panorama comme Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains sont des lieux permettant de pénétrer un autre monde. Le fil, le mur, le miroir, le point de bascule vers cet autre côté, les espaces traversés ont à voir avec l’art évidemment et avec Panorama, formidable exposition des œuvres réalisées par les étudiants et les artistes professeurs invités. Voir l’autre côté du monde, voir le monde de l’autre côté. L’autre côté, c’est finalement toujours un peu celui de l’exposition.

Ce fut en tout cas celui de ce commissariat aux règles si inhabituelles. Ne pas choisir les œuvres, ces dernières n’existant encore au début de l’aventure que sous forme de projets;
ni les artistes, ces derniers étant encore en formation, en devenir. Partager l’aventure et la genèse des œuvres, passer un peu de l’autre côté soi-même.

L’autre côté, c’est aussi l’autre vie de cet ancien lieu de fêtes et de retrouvailles, cinéma, salle de bal, de concert, de combats de boxe et de catch qu’était Le Fresnoy, devenu le vaisseau obscur d’œuvres de lumière, mais aussi et surtout ce lieu fantastique d’accompagnement à l’éclosion d’artistes et d’œuvres singulières. Y sont mobilisés dans l’ombre une foule bienveillante et active d’acteurs de tous types et de plateaux techniques inégalés au profit de ces deux années de création offertes aux étudiants.


L’autre côté, c’est celui auquel l’art donne accès, notre monde mais un autre à la fois ; soudain habité, mystérieux, enchanté, révélé : l’incendie de Notre-Dame projeté sur des visages hébétés ; le désert tunisien animé d’éponges géantes et de chanteurs antiques ; le monde carcéral expérimenté dans un film haché des blancs de la censure et un espace aux proportions strictement similaires à celles d’une cellule… l’autre côté est parfois convoqué par des danses et transes, des rituels guérisseurs, mais aussi par le truchement d’une technologie dont la discrétion marque la réussite.

L’autre côté, ce sont ces figures de lumière spectrales qui habitent l’exposition et nous parlent d’autres nous-mêmes, de ce côté-ci de la mort ou de l’autre côté : visage flottant au plafond de la nef, double vieilli révélé dans le miroir d’un bassin, avatar du visiteur transformé peu à peu en poussière sublime, fantôme apparu et comme enfermé dans un nuage de fleurs. L’autre côté, c’est le monde du rêve jamais très loin d’ici. Celui des astronautes et celui des hommes préhistoriques restitués par les algorithmes. C’est la mémoire d’une balise sur la plage.

L’autre côté, c’est aussi, bien sûr, celui auquel nous accédons en pénétrant l’écran de cinéma, celui de la salle de projection au cœur de l’exposition où 29 films inédits seront projetés. »
Marie Lavandier

BRYGO Alice Brygo, Installation Le mal des ardents, 2022, Vue de Panorama 24 - Production Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains
BRYGO Alice Brygo, Installation Le mal des ardents, 2022, Vue de Panorama 24 - Production Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains

Info+

« Panorama 24 - De l’autre côté »
Exposition du 30 septembre au 31 décembre 2022
Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains
22 rue du Fresnoy
59200 Tourcoing
www.lefresnoy.net


Pierre Aimar
Mardi 18 Octobre 2022
Lu 123 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 258

Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements