Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Tetsuo Harada, Medjid Houari, Enrique Mestre-Jaime, Galerie 22, Cabrières d’Avignon, du 8 mai au 16 juin 2013

Deux sculpteurs reconnus et un peintre espagnol émergent : ces trois artistes ont des points communs essentiels : les formes, l’espace et les relations. L’union entre les êtres et la nature, en permanence dans leurs œuvres, crée une sensation de voyage et de rêve.


Enrique Mestre-Jaime : Pirogue - 2010, technique mixte sur toile, 40 x 120 cm
Enrique Mestre-Jaime : Pirogue - 2010, technique mixte sur toile, 40 x 120 cm
Tetsuo Harada sculpte la pierre, le marbre et le bois. “ Je respecte, je dégage la forme, il ne faut pas retirer trop, on avance petit à petit... et il faut savoir s’arrêter quand la forme est là. La violence ne fait pas naître une forme fluide. “

Medjid Houari utilise principalement le métal, et notamment l’acier, le cuivre, le laiton et l’inôx. [Sa quête permanente tend à concilier la simplicité de la forme et la dimension monumentale de l’oeuvre.] Extrait texte de J.Conjat

Enrique Mestre-Jaime
s’inspire de ses nombreux voyages en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud qu’il transcrit aussi bien sur papier que sur toile. On retrouve régulièrement dans sa peinture des éléments appartenant à l’eau comme des symboles indispensable à la vie.


Pierre Aimar
Jeudi 14 Mars 2013
Lu 361 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...