Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Sur les pas de Joan Miró à Barcelone, Mont-roig del Camp, Palma de Majorque et Madrid

« Moi je peins comme si je vaguais dans la rue. Je ramasse une perle ou un quignon de pain ; c’est ce que je donne, ce que je ramasse. »


Parc Joan Miró à Barcelone © Toniflap
Parc Joan Miró à Barcelone © Toniflap
C'est avec ces mots que Joan Miró résumait sa manière de concevoir son art. Nous le suivons pas à pas à travers les villes espagnoles où il a séjourné tout au long de sa vie. Ces chemins nous mènent de Barcelone à Palma de Majorque, en passant par Mont-roig et Madrid. Nous vous proposons un voyage jalonné d'émotions inoubliables à la recherche de son héritage artistique.

Barcelone, les premiers pas
Joan Miró est né à Barcelone en 1893. C'est aussi à Barcelone qu'il s'est formé et qu'il a présenté sa première exposition individuelle. Si vous venez à Barcelone en avion, vous serez accueilli par Miró, puisque la grande fresque en céramique du Terminal 2 de l'aéroport Barcelone-El Prat est l'une de ses créations.

Une fois installé à Barcelone, faites un tour au parc Joan Miró, connu également sous le nom de parc de l'Escorxador. Ses 5 hectares parsemés de pins, chênes verts et palmiers sont consacrés au peintre catalan. Ne manquez pas de vous arrêter auprès de l'imposante sculpture de 20 mètres de haut, Femme et oiseau, dont le peintre a fait don à sa ville natale. Ne manquez pas non plus la bibliothèque publique Joan Miró, située à l'autre extrémité du parc, un endroit accueillant entouré de canaux. Et bien sûr, n'oubliez pas les Ramblas, l'un des endroits les plus célèbres de la ville, où se trouve la mosaïque du Pla de l'Os.

Après cette agréable promenade, nous arrivons au point fort de la visite : la fondation Joan Miró dans le parc de Montjüic. Créée par l'artiste en personne en 1975, elle abrite une exposition permanente composée de 10 000 de ses œuvres et de très nombreuses autres signées par des artistes de grand renom. Vous pourrez y contempler L'Or de l'azur ou Étoile matinale qui ne vous laisseront pas indifférent.

Un dernier conseil avant de partir : visitez le cimetière de Montjüic, avec vue sur la mer, où repose le peintre.

Mont-roig del Camp, une pause sur le chemin
« Toute mon œuvre est conçue à Mont-roig » affirma le peintre qui, en 1911, attrapa la fièvre typhoïde et séjourna en convalescence dans cette petite commune. Il y occupait une ferme que ses parents possédaient. Ce séjour lui fit une telle impression que l'une de ses premières œuvres s'intitule La Ferme et s'inspire des paysages de ce lieu.

Pour mieux connaître l'influence de Mont-roig sur l'œuvre de Joan Miró, ne manquez pas de vous promener dans cette commune située à seulement 120 kilomètres de Barcelone. L'ermitage de la Mare de Déu de la Roca, la chapelle Sant Ramon et 12 kilomètres de plage vous y attendent. Visitez bien entendu le Centre Miró qui abrite l'ensemble des tableaux du peintre catalan liés à Mont-roig.

Palma de Majorque, son atelier
C'est en 1956 que Joan Miró s'est installé définitivement à Palma. Il s'y est marié avec Pilar Juncosa et y est mort en 1983. Visitez la fondation Pilar et Joan Miró qui comprend l'atelier dont le peintre avait toujours rêvé et qu'il s'était fait construire. Le bâtiment qui abrite la fondation a été conçu par Rafael Moneo. Son fonds comprend plus de 6 000 œuvres du peintre. Si vous venez en été, ne manquez pas d'assister à l'un des concerts organisés dans ses jardins.

Et puisque vous êtes à Palma, visitez quelques-uns de ses monuments les plus emblématiques, tels que la cathédrale et le château de Bellver, ou encore la fondation Juan March et l'Es Baluard qui abritent d'autres œuvres de Joan Miró. Saviez-vous que vous pouvez aussi vous loger dans le seul et unique hôtel thématique dédié à l'artiste ? Il s'agit de l'hôtel Joan Miró Museum. Les chambres et les espaces communs sont décorés avec des œuvres de l'artiste.

Madrid, dernier arrêt
La dernière étape de ce voyage nous mène à Madrid. Vous devez absolument visiter le musée national centre d'art Reina Sofía où vous pourrez admirer des œuvres de Miró comme Le sourire des ailes flamboyantes ; Ciurana, le chemin ; Femme, Oiseau, Étoile (Hommage à Pablo Picasso) et L'homme à la pipe. Il est également indispensable de visiter l' Espace Miró de la Fondation Mapfre, consacré à l'artiste et où vous pourrez voir 65 tableaux. La façade du Palais des congrès de Madrid arbore également une fresque peinte par Miró


Pierre Aimar
Jeudi 12 Janvier 2017
Lu 497 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 12





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...