Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Suisse, danse : STEPS#11 - Regina Van Berkel / Triple-zone. 10-30 avril

Regina van Berkel a dansé pendant de longues années au sein du Ballett Frankfurt de William Forsythe. Elle connaît la charge des tournées et elle a envie, aujourd’hui, d’un bagage plus léger. Ainsi, ses chorégraphies aux structures complexes sont marquées par un côté véritablement aérien. Pour sa nouvelle création, la chorégraphe convie cinq danseuses (et danseurs… ?), quatre musiciens et l’artiste Dietmar Janeck à une rencontre où la danse, la musique et les arts visuels vont opérer en partenaires égaux. « triple-zone » est une rencontre aventureuse au-delà des frontières des
différentes disciplines : à chaque représentation, elle peut prendre une orientation nouvelle.


La magicienne de l’interdisciplinaire

Regina van Berkel
Regina van Berkel
Dans « triple-zone », l’espace est roi, il change sans cesse. Entre les danseuses et les danseurs, entre eux et les musiciens et l’artiste visuel, tout tourne autour de cette question : qui bouge qui ? La chorégraphie de Regina van Berkel fait danser des éléments du décor, des projections, des sons et des couleurs. L’éclairage
et les projections vidéo sont signés Dietmar Janeck. La musique est composée par Gerhard Brophy, Anumadutchi et David Kweksilber. Lorsqu’il s’agit de réunir des artistes et des idées, Regina van Berkel fait oeuvre de magicienne.

Dans sa nouvelle création, elle fait s’enchevêtrer sens et disciplines : la danse s’écoute, la musique scintille en images colorées, l’espace se met à vibrer. L’extrême vitesse des enchaînements pousse les danseuses et les danseurs à la limite de ce qui est physiquement possible. De plus, ils changent sans cesse leur situation et leur orientation dans l’espace. Malgré cela, le spectateur contemple un paysage organique, un paysage en mouvement, fait de projections de couleurs criardes. Dans nos têtes, « triple-zone » provoque d’étranges questions et des associations surprenantes ; nous nous trouvons dans un kaléidoscope envoûtant de stimuli sensuels. Regina van Berkel aime jouer avec les attentes du public : oui, elle s’amuse
volontiers à faire en sorte que tout prenne un autre sens que celui qu’on avait imaginé.

Depuis 1998, la chorégraphe hollandaise travaille sur le phénomène de la perception. A travers son dévouement total à la danse, grâce au fait qu’elle sache intégrer des éléments qui tiennent de la performance ou des arts visuels, cette artiste pur-sang fascine son public avec une immédiateté exemplaire.

« Triple-zone » offre une nouvelle rencontre avec Regina van Berkel : invitée de Steps #8 en 2002, elle a déjà surpris puis fasciné un public pas forcément connaisseur du monde de la danse.

www.steps.ch


info@theatresevelin36.ch
Lundi 10 Mars 2008
Lu 689 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 24





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...