Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Saint-Ouen. Les invisibles de la guerre froide : KGB et Stasi, Galerie Dauphine du 26 septembre au 15 novembre 2020

Une exposition top-secrète. Mme Stéphanie M. détient la plus importante collection française, voire européenne, d’objets provenant des services secrets soviétiques (le KGB), et d'Allemagne de l'Est (la Stasi).


À partir du 26 septembre 2020, la Galerie Dauphine (Marché Dauphine, Puces de Paris Saint-Ouen), accueille plus d'un millier d'objets de ce fonds unique : des équipements des services secrets exposés pour la première fois au public Français comme la "Fialka" (plus ancien modèle soviétique de machine électro-mécanique permettant le chiffrement/déchiffrement), des émetteurs-récepteurs utilisés par les agents secrets, des magnétophones, des caméras et appareils photographiques clandestins spécifiquement développés pour un usage par les services spéciaux. Des uniformes, décorations, documents et reliques exceptionnelles de cette période sombre de l'histoire seront également exposés pour une immersion "totale" des visiteurs dans le monde secret des "invisibles".

"Je suis impressionné par votre collection de techniques d'espionnage très rares. Je suis surpris qu'en vivant en France vous ayez réussi à collectionner des objets si extraordinaires du KGB. Vous êtes une collectionneuse très sérieuse". Janvier 2017, Julius Urbaitis (Fondateur et Gérant du "KGB Spy museum" de New-York (USA) et du "Bunker KGB museum" de Kaunas à Vilnius (Lituanie).



Pour envoyer des messages : la FIALKA (URSS).

Saint-Ouen. Les invisibles de la guerre froide : KGB et Stasi, Galerie Dauphine du 26 septembre au 15 novembre 2020
Cette très rare machine soviétique de chiffrement/déchiffrement électro-mécanique permet des communications cryptées. Cet appareil a été produit de 1956 à 1990.
« FIALKA » est connue comme la version optimisée et inviolable de la machine allemande ENIGMA utilisée pendant la seconde guerre mondiale.
Elle peut produire plus de 500 milliards de codes. La machine présentée au Marché Dauphine provient du KGB de Moscou.
C'est la plus ancienne « FIALKA » connue, avec un caractère unique par touche. Les opérateurs en formation devaient signer un contrat les interdisant de voyager hors de l’URSS pendant deux ans.

Pour délimiter son territoire : plaque d'un office régional de la Stasi de Berlin

Saint-Ouen. Les invisibles de la guerre froide : KGB et Stasi, Galerie Dauphine du 26 septembre au 15 novembre 2020
Plaque originale (et unique) du « Kreisdienstelle für Staatssicherheit » (STASI, RDA) du district de « BERLIN-FRIEDRICHSHAIN ». Il y a eu un total de 210 plaques (en fonte d’aluminium) commandées par la STASI le 23 janvier 1986 pour les 210 stations de la STASI en RDA (dont 11 stations sur Berlin).

Diplomates : attention à la compromission

Saint-Ouen. Les invisibles de la guerre froide : KGB et Stasi, Galerie Dauphine du 26 septembre au 15 novembre 2020
Système spécial photo-optique du KGB (URSS), développé vers 1965 et appelé « KEDR » (« Cèdre ») ou « C-232 », avec appareil photo ZINNIA (film de 35 mm). Exemplaire fabriqué en 1983.
L’ensemble « KEDR » a été développé par le 11ème laboratoire du KGB, 2e département (département photo-optique).
Utilisé par le contre-espionnage du KGB (URSS) pour photographier à travers les plafonds ou murs (opérations de compromission et/ou surveillance). L’angle de vue est de 80°, longueur de 94 cm.

Pour le transport clandestin d'informations secrètes :

Saint-Ouen. Les invisibles de la guerre froide : KGB et Stasi, Galerie Dauphine du 26 septembre au 15 novembre 2020
Boutons de manchettes fabriqués à Sverdlovsk en 1961 pour le KGB (URSS), avec compartiment secret (microdot/microfilm, etc.).
Production de 1958-1967.

Le plus haut grade du KGB

Saint-Ouen. Les invisibles de la guerre froide : KGB et Stasi, Galerie Dauphine du 26 septembre au 15 novembre 2020
Uniforme de service (petite tenue) de Colonel-Général du KGB (URSS), années 1980. Compte-tenu du grade et des décorations principales, cet uniforme aurait appartenu au Colonel-Général Vladimir Alexandrovich KRYOUTCHKOV (Colonel-Général de 1982 à 1988), chef du KGB de 1974 à 1988, vice-président du KGB de 1978 à 1988, et président du KGB de 1988 à 1991. Auteur principal du putsch manqué contre GORBACHEV (président de l’URSS) en 1991. Cet uniforme aurait été porté de 1986 à 1988.

Informations pratiques et secrètes !

Lieu de la mission :
Galerie Dauphine (1er étage)
Marché Dauphine
132-140 rue des Rosiers
93400 Saint-Ouen
www.marche-dauphine.com/

Référente de la mission :
Enquête, Interrogatoire, photos complémentaires...
Annabelle Oliveira
Marché Dauphine
annabelle@marche-dauphine.com

Récompense : Un très bon moment et la découverte d'objets exceptionnels et inédits.

Ce message s'auto-détruira dans 10 secondes.


Pierre Aimar
Samedi 11 Juillet 2020
Lu 656 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 233



Inscription à la newsletter




Coup d'œil sur une page

Coup d'œil sur une page