Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Retour sur les 2 derniers concerts Parfum de Jazz 2013 à Saint Paul Trois Châteaux, par Bernard Chambre

Grâce aux 2 billets de Bernard Chambre et à quelques images de Pascal Derathé (Jazz Rhône-Alpes), un coup d'œil sur cette fin de festival qui a connu un grand succès en terre tricastine.


Vendredi 23 août, China Moses a conquis Castellane

China Moses © Parfum de jazz © Jazz Rhône-Alpes
China Moses © Parfum de jazz © Jazz Rhône-Alpes
Soirée blues vendredi soir avec le China Moses et Raphaël Lemonnier quintet. C’est autour de Dinah Washington, leur idole commune, que ces deux artistes au parcours bien différent se rencontrent et entament une fructueuse collaboration commencée en 2009 avec l’album « This One for Dinah ».

Sur la scène de Castellane la merveilleuse China, entourée de Raphaël Lemonnier, Daniel Huck, Fabien Marcoz et Jean Pierre Derourard, toute de noir et turquoise vêtue a caressé le public de sa voix chaude et envoûtante. Elle a puisé son répertoire d’un soir en grande partie dans les titres de son nouvel album « Crazy Blues ». Elle y rend hommage à quelques grandes dames de l’histoire du blues et de la soul music : Mamie Smith , Helen Humes, Lil Green mais aussi à quelques figures incontournables, Billie Holiday, Nina Simone ou Janis Joplin.

Que le spectacle commence... car il s’agit bien d’un spectacle. Tour à tour conteuse d’histoire, comédienne, China Moses se donne à son public à travers ses chansons et les tranches de vie qu’elle joue et raconte avec humour ou gravité. Elle réinterprète avec bonheur les thèmes qui jalonnent cette histoire du jazz et se démarque des versions de référence grâce à des structures originales et des arrangements élaborés de Raphaël Lemonnier. Kitchen Man, Work Song, Why Don’t You Do Right... quelques titres phares chantés avec amour et joie de vivre communicatifs... la petite histoire de l’homme au cigare et au trench-coat racontée, jouée avec talent humour... des musiciens qui ne se contentent pas d’accompagner mais qui entrent dans le jeu par des solos époustouflants et cerise sur le gâteau le scat du maître Daniel Huck en fin de concert avec son dialogue vocal et musical avec China...

Standing ovation... deux rappels... le sourire lumineux de China au public de Castellane...

Merci Madame, ne changez rien, on vous aime ainsi... à bientôt...

Samedi 24 août, Boulou, Elios, Pierre... maîtres des cordes...

Boulou, Elios Ferré et Pierre Boussaguet © Jazz Rhône-Alpes
Boulou, Elios Ferré et Pierre Boussaguet © Jazz Rhône-Alpes
Dans une salle Fontaine, prévisions météo obligent, bien garnie le trio Boulou, Elios Ferré et Pierre Boussaguet a brillamment clôturé samedi la 15ème édition de Parfum de Jazz.

Ils ont de qui tenir Boulou et Elios... fils de Matelo Ferré compagnon de musique de Django Reinhardt et Stéphane Grappelli au sein du quintet du Hot Club de France... excusez du peu. Les deux frères ont appris la guitare vite et bien, très bien même... Quant à leur complice Pierre Boussaguet c’est tout simplement le contrebassiste qu’exige Winton Marsalis quand il vient jouer en France...

Le concert peut commencer !

Florilège musical qui conjugue avec bonheur le jazz, la musique traditionnelle, la musique classique et la (bonne) variété française. Un cocktail servi par ces trois virtuoses et qui a désaltéré le public... Compos personnelles d’Elios, hommage à Michel Legrand avec une interprétation inédite d’un thème des « Demoiselles de Rochefort » et « La valse des Lilas » magnifiquement chantée par Boulou Ferré, hommage aussi à « Serguei Gainsbourg » et à sa planétaire Javanaise. On remonte le temps avec une improvisation sur la musique médiévale, on revient au jazz et dans le même thème sont « cités » Borodine et le « Saint Thomas » de Sonny Rollins...

Concert lumineux, éclectique par trois maîtres musiciens qui prouvent encore une fois l’universalité de la musique.

Bravo... merci de votre talent et de votre simplicité.


Pierre Aimar
Samedi 7 Septembre 2013
Lu 105 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27