Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Raymond Depardon & Kamel Daoud. Son œil dans ma main. Barzakh et Images Plurielles. Sortie le 4 février 2022

Le nomade possède la plus grande maison. Kamel Daoud


© Raymond Depardon
© Raymond Depardon

Raymond Depardon & Kamel Daoud. Son œil dans ma main. Barzakh et Images Plurielles. Sortie le 4 février 2022

 Raymond Depardon & Kamel Daoud. Son œil dans ma main. Barzakh et Images Plurielles. Sortie le 4 février 2022
Algérie 1961
Raymond Depardon, âgé de dix-neuf ans, est envoyé en reportage par l’agence Delmas dans un pays en plein tumulte – ce sont les derniers soubresauts de la guerre d’indépendance algérienne. Le jeune photographe capture à vive allure ses images ; il en réunit une centaine, saisissantes. Il dit volontiers que sa conscience et sa sensibilité se sont forgées de manière décisive lors de ce voyage.

Raymond Depardon exhume ces photos (dont une partie a été publiée dans « Un aller pour Alger », Points, 2010), pour, dans un geste très fort et de grande générosité, les proposer aux éditions barzakh puis à Images Plurielles, deux maisons publiant de nombreux auteurs à la réputation internationale.

L’idée a germé que Raymond Depardon fasse un nouveau voyage en 2019 pour compléter avec un « post-scriptum » les photos de 1961. Ce qu’il fait du 15 au 24 septembre 2019. Il photographie Alger, toujours en noir et blanc, dans sa foisonnante contemporanéité. Il se rend également 5 jours à Oran, où il retrouve l’écrivain Kamel Daoud pour de longues déambulations dans la ville. Celles-ci se sont révélées si puissantes qu’il a été décidé d’en conserver une 30aine.

Kamel Daoud, enchanté par le projet, a écrit plusieurs textes.
Ils sont presque disjoints des photos, il s’agira de méditations ou de rêveries sauvages.
Si l’on reprend la distinction élaborée par Barthes, chère à Raymond Depardon : loin d’être des « textes-ancrage », ils seront des « textes-relais », autonomes par rapport à celle-ci, sans lien apparent avec elle, comme des textes « visions ».


Arriver dans une grande ville, c’est ne jamais arriver.
Même après cinquante ans, cent ans, trois siècles.
Le voyage a tant duré que sa fin est devenue accessoire.
On apprend à habiter au fond de soi-même.
Le nomade possède la plus grande maison.

Kamel Daoud

 Raymond Depardon & Kamel Daoud. Son œil dans ma main. Barzakh et Images Plurielles. Sortie le 4 février 2022

Info+

Raymond Depardon : Né en 1942, il s’installe, à l’âge de 16 ans, à Paris avec son certificat d’opérateur photographe en poche. En 1966, il cofonde l’agence de photo Gamma tout en se lançant dans la réalisation de documentaires. En 1978, il rejoint l’agence Magnum. Considéré comme l’un des plus grands photographes français, Raymond Depardon a reçu de nombreux prix récompensant une œuvre foisonnante.

Kamel Daoud : Né en 1970 à Mostaganem (Algérie), écrivain, journaliste et chroniqueur. Auteur de nombreux ouvrages, il a notamment reçu le Goncourt du premier roman 2015 pour son livre Meursault, contre-enquête (Barzakh, 2013 / Actes Sud, 2014). En 2019 il a été lauréat du Prix mondial Cino Del Duca.

Son œil dans ma main
Photographies : Raymond Depardon
Textes : Kamel Daoud
232 pages - 136 photographies en bichromie
Couverture toilée
Format : 23 x 24 cm
ISBN : 978-2-919436-51-4
Barzakh et Images Plurielles


Pierre Aimar
Vendredi 28 Janvier 2022
Lu 258 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 28

Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements