arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Raphaël à Chantilly. Le maître et ses élèves, Château de Chantilly, Cabinet d’arts graphiques, du 7 mars au 5 juillet 2020

À l’occasion du 500e anniversaire de la mort de Raffaello Sanzio ou Raphaël (1483-1520), le Domaine de Chantilly rendra hommage à cet immense maître de la Renaissance.


Raffaello Sanzio (1483-1520), Raphaël (dit), Etude pour la Dispute du Saint Sacrement: vingt clercs et ecclésiastiques discutant. Musée Condé, DE 53 © RMN-Grand Palais (domaine de Chantilly) / Gérard Blot
Raffaello Sanzio (1483-1520), Raphaël (dit), Etude pour la Dispute du Saint Sacrement: vingt clercs et ecclésiastiques discutant. Musée Condé, DE 53 © RMN-Grand Palais (domaine de Chantilly) / Gérard Blot
L’exposition entendra célébrer l’artiste à travers son incroyable production graphique. Considéré comme la seconde collection de peintures anciennes en France après le musée du Louvre et renommé pour la remarquable qualité de son fonds de dessins, le musée Condé du Domaine de Chantilly est réputé comme l’une des institutions les plus importantes pour la connaissance de Raphaël.

Il peut en effet se prévaloir de trois tableaux autographes (Les trois Grâces, La Vierge de la maison d’Orléans et la Madone de Lorette) ainsi que d’un grand nombre de dessins du maître italien et de son cercle.

Le Domaine de Chantilly sera l’une des très rares institutions françaises à proposer une exposition-hommage consacrée à Raphaël lors de l’anniversaire de sa mort.

L’Ombrie, Florence, Rome…
Cette commémoration permettra d’admirer de remarquables études de la main de Raphaël. Les nombreux dessins réunis par le duc d’Aumale, associés aux prêts prestigieux du Palais de Beaux-Arts de Lille, permettront de couvrir toute la carrière de l’artiste. En partant de ses premières esquisses influencées par Pérugin et Pinturicchio, l’exposition s’arrêtera sur les compositions religieuses de sa période florentine et sur les chefs-d’oeuvre liés aux grands décors romains, pour aboutir à la riche production de ses disciples. Des rapprochements intéressants seront mis à l’honneur : les dessins préparatoires de Lille pour la Madone de Lorette feront écho au tableau homonyme de la Galerie de Peinture de Chantilly.

L’héritage de Raphaël
À la mort du maître, ses enseignements trouvèrent une nouvelle force dans la production de ses élèves et collaborateurs.
Chacun d’entre eux, en effet, a su proposer une version différente, réélaborée, des modèles raphaélesques. Les formes arrondies et élégantes de son ami et premier disciple Giulio Romano seront par exemple mises en évidence dans ses études pour la décoration du Palazzo Te de Mantoue. Les dessins de Perino del Vaga, spécialiste des grotesques, et de Polidoro da Caravaggio témoigneront de l’intérêt de ces artistes pour l’élément décoratif.

Commissariat:
Mathieu Deldicque, conservateur du patrimoine au musée Condé, assisté de Novella Franco


Informations pratiques

Du 28 octobre 2019 au 27 mars 2020 inclus
Tous les jours sauf le mardi - ouverture exceptionnelle le 5 novembre 10h30-17h / 18h pour le parc


Pierre Aimar
Mercredi 13 Novembre 2019
Lu 133 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 221



Inscription à la newsletter