Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Ramona Horvath et Nicolas Rageau en concert à la chapelle du Mas Riquer à Catllar (prés de Prades) le 12 octobre 2019 à 18 heures


Ramona Horvath et Nicolas Rageau © DR
Ramona Horvath et Nicolas Rageau © DR
Pour un concert de jazz en duo piano/contrebasse. Dans la continuité de leur dernier disque «Le Sucrier Velours» sorti sur le label Black&Blue en 2019, qui a fait l’unanimité dans la presse musicale française, ils rendront hommage au génie de Duke Ellington et de Billy Strayhorn, au répertoire des « standards » américains du jazz et de Broadway... tout en jouant aussi leurs propres compositions dont certaines sont inspirées par le folklore de l’Europe d l’Est.

Ne ratez pas ce concert exceptionnel de ces artistes qui nous rappelleront les duos historiques de Duke Ellington et de son bassiste Jimmy Blanton...

Ramona Horvath est une pianiste née à Bucarest diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique. Élève du pianiste JancyKorossy, icône du jazz en Europe de l’Est dans les années 60 et plus tard aux USA. Elle nourrit depuis toujours une passion pour le jazz et les standards de Broadway, au point d’en avoir finalement fait son chemin principal.

Nicolas Rageau est un contrebassiste parisien qui a vécu quelques années à New-York. Il a collaboré et/ou enregistré avec: Benny Golson ,Johnny Griffin, Stéphane Belmondo, Sarah Lazarus, Anne Ducros ,Manu Katché...

Pratique

Tél. +33 6 15 43 50 60




Pierre Aimar
Mercredi 25 Septembre 2019
Lu 262 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 30



Inscription à la newsletter



Sète, une île ancrée au soleil

Par Jacqueline et Pierre Aimar
64 pages - The BookEdition
Version papier ou numérique

Cliquez sur l'image. Achat sécurisé

Sète, île ancrée au soleil, offre une visite sortant des sentiers battus du tourisme habituel.
Les lieux d’exposition et les centres d’arts sont au cœur de cet opus. C’est la découverte de mondes artistiques contrastés que dévoile ce port qui ne vit le jour qu’en 1666. 
C’est à dire, hier.