Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Poliuto, de Donizetti, d’après Polyeucte de Pierre Corneille, Opéra de Marseille, 24 novembre au 2 décembre 2012

C’est pour Adolphe Nourrit, grand ténor français de son époque préoccupé par l’arrivée d’un nouveau rival Gilbert Duprez, que Gaetano Donizetti décide de composer Poliuto qui permettra ainsi à Nourrit de révéler ses qualité vocales.


Poliuto, de Donizetti, d’après Polyeucte de Pierre Corneille, Opéra de Marseille, 24 novembre au 2 décembre 2012
Cette tragédie lyrique en trois actes fût achevée en 1838 et représentée au Théâtre San Carlo de Naples mais elle est immédiatement interdite par la censure napolitaine, qui voit d’un mauvais oeil la connotation religieuse qu’elle révèle, l’opposition entre le monothéisme et le polythéisme. Adolphe Nourrit ne supportant pas l’action menée contre l’ouvrage, se suicide. Donizetti perd son procès contre l’administration napolitaine et décide alors de faire appel à Eugène Scribe pour la transposer en français sous le titre : Les Martyrs, dont la première représentation se déroulera à l’Opéra de Paris, le 10 avril 1840.
L’œuvre originale sera enfin créée en 1848, au Teatro San Carlo de Naples, le 30 novembre, quelques mois avant la mort du compositeur. C’est Marias Callas qui incarnera de façon magistrale Paolina pour son retour à la Scala de Milan en 1960, pour sa dernière apparition dans ce théâtre aux côtés de Franco Corelli et d’Ettore Bastianini.

Poliuto sombre à nouveau dans l’oubli et c’est l'Opernhaus de Zurich qui exhumera cet ouvrage en juin 2012

Ce qu'il faut savoir avant le lever du rideau

L'action se déroule à Mélitène, capitale de l'Arménie, sous le règne de l'empereur Dèce, au troisième siècle après Jésus-Christ. La religion chrétienne y est interdite par les autorités romaines, sous peine de mort.
Paolina, fille de Felice, gouverneur de Mélitène, avait donné sa foi au proconsul romain Severo. Croyant ce dernier mort au combat, elle a épousé un noble arménien, Poliuto, qui se prépare, en secret, à recevoir le baptême. Callistène, le grand-prêtre de Jupiter, éprouve du ressentiment à l'égard de Paolina qui a repoussé jadis ses avances.


Tragédie lyrique en 3 actes d’après Polyeucte de Pierre CORNEILLE
Livret de Salvatore CAMMARANO
Création à Naples, Teatro San Carlo en 1848
Première représentation à l’Opéra de Marseille
VERSION CONCERTANTE
Direction Musicale : Alain GUINGAL
Paolina................................................Daniela DESSI
Poliuto........................................... Fabio ARMILIATO
Poliuto.........................Massimiliano PISAPIA (2 déc)
Severo .............................................. Vittorio VITELLI
Callistène.......................................... Wojtek SMILEK
Nearco............................Stanislas DE BARBEYRAC
Felice / un Chrétien ...........................Paul RÖSNER
Un Chrétien ...................................... Alain HERRIAU

Orchestre et Choeur de l’Opéra de Marseille

Pratique

Samedi 24, Mardi 27, Jeudi 29 Novembre 2012 à 20h
Dimanche 2 Décembre 2012 à 14h30

- location à l'opéra du mardi au samedi de 10h à 17h30
- FNAC
- INTERNET opera.marseille.fr
- Réservations 04 91 55 11 10
opera.marseille.fr


Pierre Aimar
Jeudi 18 Octobre 2012
Lu 430 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 22





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...