arts-spectacles.com
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Paris, Réfectoire des Cordeliers : Une vie au bord du fleuve : L’art de Chen Jialing. 5 Avril - 21 Avril 2024

Pour sa toute première exposition en France, le peintre chinois Chen Jialing présente un ensemble de peintures, céramiques et tapisseries inédites, dont certaines ont été créées spécialement pour l’occasion.


Chen Jialing, Couleurs d’automne , 2024
Chen Jialing, Couleurs d’automne , 2024
L’exposition se tiendra du 5 au 21 avril, au Réfectoire des Cordeliers (Paris 6e), un ancien couvent du 14e siècle niché au cœur du Quartier latin, exceptionnellement ouvert au public pendant toute la durée de l’exposition. Celle-ci est gratuite et ouverte tous les jours de 10h à 18h. L’équipe parisienne de Doors a assuré toute la direction de projet pour cette exposition.

En écho à la géographie de Shanghai et de Paris, deux villes établies au bord de l’eau (la Seine et le Huangpu), l’exposition prend pour thème le fleuve. Elle met en scène une quarantaine d’œuvres inédites de l’artiste, certaines produites à la fin des années 1990 et la plupart créées pour l’exposition. Tableaux polyptyques, peintures à l’encre, calligraphies, tapisseries en fils de soie et œuvres céramiques aux dimensions souvent spectaculaires investissent le lieu patrimonial des Cordeliers.

Chen Jialing

Chen Jialing by Xu Shungen
Chen Jialing by Xu Shungen
Diplômé de l’Académie des arts de Chine en 1963, Chen Jialing a étudié auprès des peintres Pan Tianshou et Lu Yanshao, et enseigné à l’Académie des arts de Shanghai. Représentant contemporain de l’École de Shanghai, la « nouvelle peinture à l’encre » il associe l’essence spirituelle de la peinture à l’encre traditionnelle chinoise, à l’ouverture et à l’expérimentation du modernisme, dans un style souple et poétique. Outre la peinture à l’encre, Chen Jialing expérimente également avec les traditions liées à la céramique, la tapisserie de fils de soie (kesi), le mobilier et l’habillement, créant « de multiples transformations » et incorporant l’idée de changement, au cœur de la pensée chinoise, à ses créations artistiques. Depuis les années 1980, l’œuvre de Chen Jialing a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles en Chine et figure dans les plus grandes collections nationales : Musée national de Chine, Musée des beaux-arts de Chine, Musée de la province du Shaanxi, Musée des beaux-arts de Xi’an, Musée d’art du Zhejiang, Musée des beaux-arts de Canton, Musée de l’Anhui, Musée de Hefei, Académie de peinture de Shanghai et Musée d’art de Shanghai. En 2002, il fonde le Shanghai Peninsula Arts Center, le Peninsula Ceramic Arts Hall et le Ling Kiln. De 1987 à 2017, il a participé à des expositions collectives et à des conférences dans plus de vingt pays, dont les États-Unis, l’Allemagne, le Japon, la France et le Royaume-Uni. En 2014, le film documentaire Chen Jialing, produit par Jia Zhangke, a été sélectionné au Festival international du film de Rome.

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^


Mathilde Deswarte
Mis en ligne le Vendredi 8 Mars 2024 à 10:07 | Lu 273 fois

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 395

Festivals | Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements