arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Paris, Mémoire de l'Avenir, exposition, « De l’Aube au Crépuscule », du 19 janvier au 16 février 2019

Mémoire de l’Avenir présente du 19 janvier au 16 février 2019 « De l’Aube au Crépuscule » une exposition qui réunit le travail de 7 artistes contemporains, dont l’œuvre s’inscrit dans un questionnement autour du temps et de la lumière, naturelle ou artificielle, comme éléments à la fois intangibles et indissociables, qui influencent notre perception de la réalité.


Suki Valentine (USA)
Suki Valentine (USA)
Les artistes : Delphine Armilles, Fatima Garzan, Sarah Munro, Lizzania Sanchez, Irène Shraer, Lydia Sivane, Suki Valentine

De l’aube au crépuscule : espace à la fois temporel et géographique durant lequel la lumière subit mille variations d’une extrémité du globe à l’autre.

Dans cet espace, la lumière révèle ou cache. Quand elle manque, surgit l’inquiétude, l’étrangeté, un désenchantement du monde, un brouillage des repères; plongée dans un état où la perception des êtres, des lieux et des choses bascule.
Quand elle surgit - Fiat Lux* - elle rend la vie et la création possible. Symboliquement dans toutes les cultures du monde, la lumière est associée à la connaissance, au progrès ou à la divinité et donc la vie ; en revanche l’ombre peut symboliser, les ténèbres, la mort, l’ignorance mais aussi un temps positif, intime, celui du rêve où l’imaginaire se déploie, ou la création peut s’épanouir.

Pour les artistes, la lumière constitue une recherche formelle depuis les origines, comment la reproduire, la sublimer, comment la manipuler, la remettre en question. La lumière en tant que matériau et sujet-objet révèle des interrogations profondes, et invite à comprendre l'art dans ses dimensions les plus fondamentales. Elle devient pour les artistes un moyen de déterminer les conditions de possibilité de nos expériences esthétique, et donc de façonner notre rapport au monde autant que notre rapport à l'œuvre.
À travers le regard de ces 7 artistes, de pays et de médium différents, l'exposition propose une expérience contemplative de la métamorphose d'un monde, d’un point à un autre, d’un état à un autre, une itinérance qui questionne les sensations et les perceptions.

Pratique

Mémoire de l'Avenir
45/47 rue Ramponeau Paris 20
09 51 17 18 75
M° Belleville [L2 - 11]

Ouverture du lundi au samedi - 11H-19H
Entrée libre
www.memoire-a-venir.org


Pierre Aimar
Mardi 8 Janvier 2019
Lu 123 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 218



Inscription à la newsletter

Festival ici et ailleurs 2019

Cliquez sur l'image pour télécharger

e-magazine interactif !
Textes et espaces publicitaires
sont des liens pour les sites des festivals


35e édition du Festival Radio France Occitanie Montpellier


Cliquez sur l'image pour télécharger le programme