arts-spectacles.com
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Palais des Festivals et des Congrès de Cannes : Aterballetto - Fondazione Nazionale Della Danza. 5/2/23 - 18h, Grand Auditorium

Création 2020 - Prix Danza&Danza “Best Production” 2020


Palais des Festivals et des Congrès de Cannes : Aterballetto - Fondazione Nazionale Della Danza. 5/2/23 - 18h, Grand Auditorium
Ancien danseur du Nederlands Dans Theater, puis directeur artistique du Cullberg Ballet, Johan Inger a chorégraphié pour les plus grandes compagnies européennes et signé nombre de pièces à succès, parmi lesquelles on peut citer notamment son Petrouchka pour les Ballets de Monte-Carlo ou sa remarquable interprétation de Carmen pour la Compañia Nacional de Danza. Johan Inger signe ici une création avec les danseurs de la Fondazione nazionale della Danza - Aterballetto - compagnie d'Emilie-Romagne.

Son Don Juan, témoigne d'une grande fidélité narrative à l'œuvre originale, tout en s'affirmant visuellement comme un ballet marqué par un foisonnement de styles où l'esthétique néo-classique scintille de touches contemporaines et de folklore. Baignés par les jeux de lumière en clairs obscurs, les seize danseurs et danseuses distillent un langage des corps d'une intense expressivité qui donne chair aux personnages et force à la dramaturgie sourde du récit. Au fil d'une succession de pas de deux à la sensualité crescendo et d'envoûtantes scènes de groupes, ce ballet tourbillonnant dévoile une trame psychanalytique où Don Juan, séducteur aux appétits pantagruéliques, se révèle en homme victime d'une quête sentimentale toujours insatisfaite, tatoué au cœur par l'abandon d'une mère. A l'aune de ce traumatisme originel, le mythique séducteur n'est alors pas sans rappeler un Sysiphe à jamais condamné à vivre, et infliger, les mêmes tourments.
Un ballet narratif aux esthétiques sonores et visuelles intemporelles, entre passé et présent, où l'on retrouve toute la lisibilité intuitive, puissamment émotionnelle, des créations de Johan Inger : ici les corps parlent clairement de cette frénésie sensuelle alimentée par une vaine poursuite de l'amour absolu.

Production : Fondazione Nazionale della Danza / Aterballetto
Coproductions : Ravenna Festival, Fondazione I Teatri di Reggio Emilia/Festival Aperto, Fondazione Teatro Regio di Parma, Associazione Sferisterio Macerata, Festspielhaus St. Poelten, Teatro Stabile del Veneto, Fondazione Teatro Metastasio di Prato, Centro Teatrale Bresciano, Fondazione Cariverona – Circuito VivoTeatro (Teatro Ristori di Verona, Teatro Comunale di Belluno, Teatro Salieri di Legnago, Teatro Comunale di Vicenza, Teatro delle Muse di Ancona)

Distribution

Chorégraphie : Johan Inger, assisté de Yvan Dubreuil
Mise en scène : Carlo Cerri
Composition Musicales Originale : Marc Álvarez
Version enregistrée : orchestrée et dirigée par Manuel Busto avec l'Orquesta de Extremadura
Dramaturgie : Gregor Acuña-Pohl
Décors : Curt Allen Wilmer (Asociación de Artistas Plásticos Escénicos de España) avec Estudiodedos
Costumes : Bregje Van Balen
Lumières : Fabiana Piccioli

Billeterie :+33 (0)4 92 98 62 77

Pierre Aimar
Mis en ligne le Mercredi 1 Février 2023 à 18:24 | Lu 738 fois

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 39

Festivals | Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements