Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Monte-Carlo SBM et le Festival « Jazz à Juan » : un rapprochement stratégique, une nouvelle dimension pour le Jazz

En confiant l’organisation de la 50e édition de « Jazz à Juan » au Groupe Monte-Carlo SBM, la ville d’Antibes Juan-les-Pins a fait prendre un tournant historique à son légendaire festival. Ce partenariat correspond à une volonté commune de proposer des manifestations musicales d’une qualité toujours plus haute. Le groupe monégasque a prévu d’orienter le festival vers un concept « jazz mix », plus jeune, oscillant entre blues, soul et gospel, à l’unisson des sonorités actuellement explorées par les « nouveaux géants du jazz ». Puristes comme grand public y trouveront assurément leur bonheur !


« Jazz à Juan », premier festival européen de jazz

Créé en 1960 et considéré comme le premier festival européen de jazz, « Jazz à Juan » a accueilli, au Fort Carré comme à la Pinède Gould et jusque dans ses parades de rue, les monstres sacrés de l’histoire du swing. La manifestation n’aura pourtant jamais hésité à ouvrir son affiche aux talents montants et nombreux trublions du jazz. Sous l’égide de Monte-Carlo SBM, son 50e anniversaire marquera un retour aux sources de la musique noire américaine. Un désir de faire retrouver au public azuréen les valeurs fondamentales du jazz, dans son côté festif et populaire, créatif et original, rappelant qu’il est par essence la musique de l’improvisation et de l’ouverture.

Monte-Carlo, carrefour mondial des arts et de la culture

Monte-Carlo et la Principauté de Monaco sont un carrefour majeur des arts et de la culture. Les lieux d’exception dont dispose le resort Monte-Carlo SBM, administrés avec un savoir-faire qui puise ses racines dans les grandes heures de l’histoire monégasque, ont fait du groupe un créateur d’événements artistiques absolument uniques. Considéré comme le premier festival live pop-rock au monde, le « Monte-Carlo Sporting Summer Festival » a su, au fil des années, enrichir son offre et affiner son image, élargissant son affiche à de multiples territoires musicaux. L’ouverture récente du Music Bar Moods a doté la Côte d’Azur d’un espace superbe, singulier, taillé sur mesure pour la musique live. Une innovation sans équivalent en Europe, sinon, peut-être, le fameux Ronnie Scott de Londres. Grâce au Moods ont pu être institués des rendez-vous jazz égrenés tout au long de l’année, qui ont fidélisé un vrai public d’aficionados. Une expérience de la programmation jazz dont le plus bel aboutissement est la création du « Monte-Carlo Jazz Festival », qui vient désormais chaque année enflammer les derniers jours de novembre. Enfin, impossible de passer sous silence les soirées décalées qui ont vu d’immenses stars, tels Prince et Sonny Rollins, s’approprier le cadre exceptionnel de l’Opéra Garnier de Monte-Carlo pour des concerts d’anthologie.

Monte-Carlo Jazz Festival : du 25 au 28 novembre 2009
Information & réservations :
Tel : +377 98 06 36 36
www.montecarloresort.com

Antibes Juan-les-Pins fait appel au savoir-faire Monte-Carlo SBM

Le savoir-faire Monte-Carlo SBM, c’est 150 années d’expérience, une maîtrise totale des rendez-vous « haute pression » et des budgets complexes, une habileté à gérer l’équipe de soixante professionnels du spectacle qui réalisent les grands événements musicaux de la Principauté (plus de 300 jours de concerts par an). C’est aussi un Directeur Artistique, Jean-René Palacio, qui avec ses 25 ans de métier, est considéré par ses pairs comme l’un des meilleurs directeurs artistiques au monde. Tout en continuant à exercer ses responsabilités à Monaco, il pilotera à Antibes l’équipe dédiée à la réussite du festival « Jazz à Juan ».

Des synergies dans la programmation

La réunion de « Jazz à Juan » et de Monte-Carlo SBM promet un magnifique éventail de possibilités quant à la programmation. Adroitement conjugués, les deux événements proposeront une palette cohérente d’artistes, sans se concurrencer, mais au contraire en renforçant chacun sa propre identité. De la diversité des architectures, des acoustiques et des capacités des sites résultera une parfaite complémentarité. Elle suscitera l’intérêt d’un plus grand nombre de producteurs, en offrant à chaque artiste la scène la plus à même de lui permettre de s’exprimer. Cela engendrera également une meilleure flexibilité vis-à-vis des exigeants calendriers de tournée des artistes. N’étant lié à aucune agence de production, Monte-Carlo SBM jouira d’une totale liberté dans la programmation : une garantie supplémentaire de qualité, dont bénéficient peu d’autres grands rassemblements musicaux.

Une optimisation des coûts et des moyens

Cette programmation conjointe permettra une optimisation des budgets. La négociation avec les entreprises partenaires sera simplifiée, les concessions obtenues pour un festival seront systématiquement appliquées à l’autre. De par sa taille et son expérience dans le développement de partenariats, Monte-Carlo SBM proposera à « Jazz à Juan » une recherche de sponsors cohérente avec son image.

Avec l’arrivée du Groupe Monte-Carlo SBM, c’est une ère nouvelle qui s’ouvre pour « Jazz à Juan », recentrée sur l’essence même du jazz, et portée par un complet panel de compétences. En associant son nom à la légendaire manifestation, Monte-Carlo SBM montre une fois de plus son énergique engagement en faveur de l’art et la culture.

Festival « Jazz à Juan » : du 14 au 25 juillet 2010
Renseignements :
www.jazzajuan.fr/


pierre aimar
Mardi 3 Novembre 2009
Lu 1368 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs