Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Lyon, Galerie Kashagan : Damir Radović, Demain dès l'aube, exposition du 17/3 au 7/5/22

Demain dès l’aube s’expose comme un paysage imaginaire où le regard émerveillé de l’enfant cohabite avec le regard désenchanté de l’adulte.


Damir Radović, Trojan horse man, 2019, aquarelle, acrylique, encre de chine et pastel à l’huile, 210 x 140 cm. © ADAGP Damir Radovic
Damir Radović, Trojan horse man, 2019, aquarelle, acrylique, encre de chine et pastel à l’huile, 210 x 140 cm. © ADAGP Damir Radovic
L’espoir et l’absurde se confondent : l’espoir devient absurde, l’absurde devient l’horizon de l’espoir. 

Damir Radović vit un exil permanent qui exacerbe son regard critique. Il est passé de “ l’exil de l’inconfort à l’inspiration pure “. Son travail propose des assemblages de signes qui trouvent leur autonomie dans le détournement. Une mise en abîme des signes dans des paysages chimériques qui deviennent aussi des cartes ludiques, lieu d’apprentissage d’une “ grammaire monde “ sans cesse en cours d’élaboration. Le signe exilé devenant fractal de cette grammaire monde, à l’image de son travail avec les néons. L’art est une mise en arrêt du temps, mais aussi un temps nouveau, celui du mythe. Le travail ici présenté de Damir Radović, est une mise en abyme de la fuite du temps, comme l’aube est l’exil à venir du jour. ( Cheval de Turin )

À travers ses installations, ses dessins et ses peintures, il associe la critique et humour en explorant les conditions sociales et les thèmes identitaires. Ses images vont de croquis aux styles naïfs à des dessins colorés puissants, poétiques et surréalistes à la fois. Les dessins de Damir Radović sont des aquarelles représentant des scénarios de la vie quotidienne et faisant référence aux émotions et aux réalités sociales. Damir Radović associe son point de vue sur la politique mondiale avec les symboles Main Stream, comme partie intégrante de ses dessins, collages et peintures. Les œuvres racontent l’absurdité ironique de la vie et de ses propres racines. En tant que réfugié de Bosnie - vivant à Paris aujourd’hui - Damir Radović a toujours été à la recherche d’une identité sans frontières. Pour son projet d’exposition à la galerie Kashagan, il combine une variété des œuvres - c’est une plongée dans son univers artistique incroyablement coloré, mais énigmatique, profond et explosif.
 
Né en 1976 à Sarajevo, sorti de l’école des Beaux-Arts de Valence et du Post-diplôme de l’Ensba Lyon en 2006. Damir Radović est installé à Paris depuis 2014. Son travail a été présenté dans de nombreuses expositions individuelles et collectives au Canada, aux États-Unis, au Japon en France, en Italie, en Espagne, en Allemagne, en Belgique, en Grèce, au Magasin à Grenoble, Festival d’art vidéo à Busan en Corée ou encore au MAC de Lyon lors de l’édition 2005 d’exposition Rendez-vous et très récemment au Musée de l’Histoire de l’Immigration à Paris. Il est représenté par la Galerie Krupic Kersting/kuk Galerie (Cologne), par la Galerie Duplex/100m2 (Sarajevo) et la Galerie Kashagan (Lyon).

Galerie Kashagan
12, rue des Capucins
69001 Lyon

+33 4 78 30 89 96
contact@galerie-kashagan.com


Pierre Aimar
Vendredi 11 Mars 2022
Lu 272 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 253

Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements